Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2016

esprit Coubertin

4978038_6_b268_la-piste-de-bobsleigh-des-jeux-olympiques_3aafe6a63fd6545c523340b3d5d7ac0e.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dépenser 11 milliards de dollars pour applaudir une équipe de réfugiés, c'est cher payé.

Surtout pour ces millions de brésiliens qui vivent dans une misère noire ou même qui ont été expulsés de leurs favellas pour construire les chiottes des sportifs:)

Après on peut pas vraiment leur en vouloir de cracher sur la flamme ou d'essayer de l'éteindre à grands coups de seaux d'eau sur la gueule...On distribue 450 000 préservatifs mais pas de fric pour le salaire des fonctionnaires brésiliens...lol!

Encore que ce soit assez logique qu' Obama ou Hollande applaudissent cette équipe de réfugiés vu que sans eux, ils seraient peut être encore chez eux et pas sur les routes de pays en guerre.

Reymond écrivait récemment un post sur ces installations olympiques géantes payées par le contribuables à quelques copains du BTP local et qui mettront peut-être mille ans pour être remboursées! ah ah! ce grand n'importe quoi planétaire, c'est presque aussi beau que le nouveau siège du conseil européen à Brussels.

Comme disait la connasse Lebranchu lors du match France-Algérie, "Ne gâchez pas la joie!". Connasse. Meurs vite.

Les hommes ne sont pas sérieux.

"Ils s'accoudèrent dans l'ombre au bastingage" Archiloque de Paros, Fragments.

S'accouder dans l'ombre et regarder la folie du monde..Finalement, c'est peut-être le plus sage. Je comprends qu'un Jünger ait versé dans l'entomologie et la contemplation au soir de sa vie et aprés avoir posé son glaive.

Mais après avoir posé les armes.

**************************************************************************************

Photo: La piste de bobsleigh des Jeux olympiques d’hiver 1984, au mont Trebevic, près de Sarajevo, en septembre 2013.

Commentaires

j'adore le surcoût des travaux publics !
c'est toujours , toujours 3,14 fois le devis initial
une constante qui se vérifie toujours

voyez l'engagement des retraites par répartitance.....

enfin, on connaît le nom du prêteur en dernier ressort , celui à qui on enverra la facture....oui oui , c'est le con de tribuable anonyme
qui , comme un con , revote pour les crevures qui l'ont foutu dans la merde

Écrit par : kobus van cleef | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire