Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2016

viens les prendre..

 

 tumblr_l844anwjzu1qzev8do1_500.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
"C'est ce qui ne se passerait pas, par exemple, en Suisse, dit l'Avocate. Ah bon, dit l'Ecolière? Non, parce qu'en Suisse, les gens sont armés, dit l'Avocate. C'est le principe du citoyen-soldat. Les gens ont tous une arme à domicile. On peut la leur confisquer, dit l'Ecolière. Il y a une directive de Bruxelles à ce sujet. Viens les prendre, dit l'Avocate." Werner, L'Avant-blog.
 
podcast

18/07/2016

Assassins, démission!





16/07/2016

gestion de la barbarie

 nice4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"(...)"Utilisez un camion comme une tondeuse à gazon. Allez dans les endroits les plus densément peuplés et prenez le maximum de vitesse pour faire le plus de dégâts. Si vous avez accès à une arme à feu, utilisez-la pour finir le travail.

Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen – en particulier les méchants et sales Français – ou un Australien ou un Canadien, ou tout [...] citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l'État islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n'importe quelle manière"

"(...) Tuez le mécréant qu'il soit civil ou militaire, frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d'un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le.

"Si vous ne pouvez pas faire sauter une bombe ou tirer une balle, débrouillez vous pour vous retrouver seul avec un infidèle français ou américain et fracassez-lui le crâne avec une pierre, tuez-le à coups de couteau, renversez-le avec votre voiture”.

Abu Bakr Naji/ EI, source+ source

« Ce qui nous menace, c’est la montée des populismes, mais je ne me laisserai pas intimider par les menaces », a-t-il conclu, promettant de faire « en sorte que le pays puisse avoir confiance en lui. »

Hollande
****************************************************************************

Gauchet en parle dans un de ses derniers livres: l'incapacité pour les bureaucraties managériales politiques occidentales noyées dans la com, de s'émanciper de l'économisme libéral et de simplement concevoir que les Européens puissent avoir des ennemis objectifs, des hommes qui veuillent simplement les égorger et leur rouler dessus en leur causant une souffrance maximale.

Parce qu'ils sont incultes, qu'ils n'ont plus aucune dimension tragique de l'histoire (pensez une sec à la figure de cul d'Hollande dont le boulot pendant des années fut de servir un café à Pascal Lamy), et parce qu'ils n'ont pas lu Freund et Schmitt, ils se condamnent à ignorer que c'est l'ennemi qui nous désigne, aussi.

Sans parler de la vassalisation des nations européennes dans des guerres impériales anglo-saxonnes ineptes contre des nations orientales et des vagues migratoires massives en provenance de ces mêmes régions ravagées par l'hubris occidentale.

On se rappelle de la salope Allbright, funeste secrétaire d'Etat du pauvre Clinton affirmant que la mort de 500 000 enfants Irakiens, ben ça valait le coup; sans doute qu'aujourdhui, les soldats de l'EI et leurs théoriciens et soutiens bien oecuméniques à mon avis, se réjouissent de la même façon de la mort d'enfants hier soir en France.

Comme disait Montaigne rencontrant des Indiens Brésiliens cannibales à Rouen au mitan du XVIeme siècle,  "A barbare, barbare et demi".

« [Les Cannibales] font des guerres contre les nations qui sont au-delà de leurs montagnes, plus loin sur la terre ferme, guerres où ils vont tous nus, n’ayant d’autres armes que des arcs ou des épées de bois, aiguisées par un bout, à la façon des fers de nos épieux[1]. C’est une chose étonnante que la dureté de leurs combats, car, pour ce qui est des déroutes et de l’effroi, ils ne savent pas ce que c’est. Chacun rapporte, en trophée personnel, la tête de l’ennemi qu’il a tuée et il l’attache à l’entrée de son logis. Après avoir longtemps bien traité leurs prisonniers et avec touts les agréments auxquels ils se peuvent penser, celui qui en est le maître fait une grande assemblée des gens de sa connaissance : il attache une corde à l’un des bras du prisonnier par le bout de laquelle il le tient, éloigné de quelques pas, de peur d’être blessé par lui, et il donne au plus cher de ses amis l’autre bras à tenir de même [façon] ; puis eux deux, en présence de toute l’assemblée, l’assomment à coups d’épée. Cela fait, ils le rôtissent et en mangent en commun ; ils en envoient aussi des morceaux à ceux de leurs amis qui sont absents. Ce n’est pas, comme on pense, pour s’en nourrir, ainsi que faisaient anciennement les Scythes[2] : c’est pour manifester une très grande vengeance. Et pour preuve qu’il en est bien ainsi, [voici un fait] : s’étant aperçu que les Portugais, qui s’étaient alliés à leurs adversaires, usaient contre eux, quand ils les prenaient, d’une autre sorte de mort qui consistait à les enterrer jusqu’à la ceinture et à leur tirer sur le reste du corps force coups de traits[3], puis à les pendre, ils pensèrent que ces gens-ci de l’ancien monde, en hommes qui avaient semé la connaissance de beaucoup de vices dans leur voisinage et qui étaient beaucoup plus grands maîtres qu’eux en toute sorte de méchanceté, n’adoptaient pas sans cause cette sorte de vengeance et qu’elle devait être plus pénible que la leur ; [alors] ils[4] commencèrent à abandonner leur manière ancienne pour suivre celle-ci. Je ne suis pas fâché que nous soulignions l’horreur barbare qu’il y a dans une telle action, mais plutôt du fait que, jugeant bien de leurs fautes, nous soyons si aveugles à l’égard des nôtres. Je pense qu’il y a plus de barbarie à manger un homme vivant qu’à le manger mort[5], à déchirer par des tortures et des supplices[6] un corps ayant encore toute sa sensibilité, à le faire rôtir petit à petit, à le faire mordre et tuer par les chiens et les pourceaux (comme nous l’avons non seulement lu, mais vu de fraîche date, non entre des ennemis anciens, mais entre des voisins et concitoyens et, qui pis est, sous prétexte de piété et de religion) que de le rôtir et manger après qu’il est trépassé. (...)

Nous pouvons donc bien appeler ces hommes barbares eu égard aux règles de la raison, mais non pas eu égard à nous, qui les surpassons en toute sorte de barbarie. »

Montaigne, Essais, chap. 31   « Des cannibales », 1595

****************************************************************************/

Rochedy se demande si les peuples européens auront les couilles de mener cette guerre -protéiforme- contre les égorgeurs de Daesh, cette "légion arabe de la CIA"*, ou pas.

Je pense que oui. Je pense que les enflures qui trustent le pouvoir depuis la fin des années 60 sont en passe d'être balayées par la vague de chaos ethnique, politique, social, financier, etc, qui ravage ce continent actuellement et que leur vision du monde n'est simplement plus défendable, c'est cuit. Ca sent l'effondrement rapide du village Potemkine; en Grèce, en Italie, en Allemagne, en Suisse, en Scandinavie, c'est le même constat de faillite élitaire et de chaos social. Ca peut pas durer bien longtemps. Rien n'est plus difficile que d'imaginer l'effondrement de son monde et l'avènement d'un autre monde.


podcast

*http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/11/la-grande-moquerie.html:

"Erdogan a fait part de sa compassion, c'est gentil à lui... Il n'est cependant un secret pour personne que le sultan soutient à bout de bras Al Qaeda, à qui il a été jusqu'à fournir du sarin, et surtout l'Etat Islamique, ce qu'a reconnu le vice-président US Biden l'année dernière. Pour continuer à alimenter Daech en armes, Ankara est même prêt à faire la guerre aux Kurdes, ce qui ne semble absolument pas gêner l'Occident prêt à toutes les compromissions. Mais après tout, n'est-ce pas Fabius qui déclarait qu'Al Nosra (= Al Qaeda en Syrie) faisait "du bon boulot" ?

L'Arabie saoudite et le Qatar se sont fendus d'un communiqué pour déplorer les attaques de Paris. On aimerait qu'ils déplorent également les milliards de pétrodollars qu'ils déversent chaque année pour financer des milliers d'écoles coraniques dans le monde promouvant leur vision fondamentaliste de l'islam, véritables usines à terroristes. On aimerait qu'ils déplorent le fait d'avoir, après Al Qaeda dans les années 80, une nouvelle fois aidé et armé un monstre - Daech - censé casser l'arc chiite que leur mentalité moyenâgeuse et sectaire craignait plus que tout. Secret de polichinelle éventé par Biden encore, ou par le général Clarke, gens peu suspects de "conspirationnisme". Cela n'empêche pourtant pas nos dirigeants d'aller se vautrer dans les ors des palais saoudiens pour signer des contrats.

Quant à Merkel et son pathétique "nous mènerons le combat ensemble", qu'elle nous explique déjà comment a pu lui venir l'idée abracadabrante de vouloir, pour les beaux yeux du patronat allemand à la recherche de main d'oeuvre bon marché, ouvrir l'Europe à des millions de réfugiés parmi lesquels s'étaient évidemment infiltrés des terroristes, comme le répétaient les services de renseignement. L'un des tueurs de vendredi avait un passeport syrien... Combien d'autres dans des cellules dormantes ?"

03/07/2016

mao!

RIP

annee-du-dragon-l-blu-ray-952840.jpg

02/07/2016

les dindons du dindon..

 

"L'info a été soigneusement cachée par les médias grand public, et pour cause : il est difficile de dire s'il faut en rire ou en pleurer...

A peine les Britanniques font-ils leurs valises que les lumineux eurocrates reprennent les négociations sur l'adhésion... de la Turquie ! Sont-ils donc complètement bourrés, masochistes ? Ne comprennent-ils vraiment rien à rien ? Rarement dans l'histoire et dans le monde aura-t-on vu des dirigeants aussi - désolé, il n'y a pas d'autre mot - nullissimes.

Il est vrai que l'Union Ectoplasmique se retrouve prisonnière du piège dans lequel elle s'est elle-même enfermée :

  • que Bruxelles continue de préparer l'adhésion de la Turquie et c'est la révolte généralisée contre l'UE. La cote de popularité de la Turquie dans la population européenne est encore plus basse que celle de Hollande en France, c'est dire. Si Bruxelles passe outre, il n'est pas difficile de prévoir des mouvements de masse, peut-être violents, tandis que le soutien à l'UE s'effondrera.
  • que Bruxelles renonce et Erdogan aura la possibilité de lâcher des centaines de milliers de réfugiés sur le Vieux continent, dont les terroristes daéchiques qu'il contrôle et avec lesquels il fait chanter les europloucs. Et le sultan ne s'en privera sans doute pas, qui a un mépris incommensurable pour l'Europe - voir la une du journal pro-gouvernemental Akit au lendemain du Brexit : "L'union des croisés s'écroule". Là aussi, c'est à terme la disparition de l'UE.

Le choix pour les dirigeants européens se résume à : comment voulez-vous mourir ?

Mais tiendront-ils jusque là ? Selon un sondage continental, huit pays veulent maintenant leur propre référendum (ce qui ne veut toutefois pas forcément dire que les huit souhaitent en sortir) :

Suicide en direct

Même Soros, sans doute dépité d'avoir perdu des milliards, s'y met et prédit la mort dans l'âme la fin de l'Union Européenne. Ses paroles valent de l'or : "Le scénario catastrophe [Brexit, ndlr] s'est matérialisé, rendant la désintégration de l'EU pratiquement irréversible. Elle se dirige vers une désintégration désordonnée qui laissera l'Europe dans un état pire que si l'UE n'avait jamais existé".

Pour la seule fois de ma vie, je suis d'accord avec Soros (ça se fête !) : le réel rattrape cette construction artificielle et passéiste. Le compte à rebours est commencé. Il peut durer longtemps encore, le système peut s'arc-bouter, mais la fin semble inéluctable, Turquie ou pas.

En parlant du sultan, il n'aura échappé à personne qu'il a enfin ravalé sa fierté et présenté, la queue entre les jambes, ses excuses à la Russie pour l'incident du 24 novembre. On pressentait déjà un petit quelque chose hier lorsqu'on a appris que la justice turque rouvrait le dossierd'inculpation d'Alpharslan Celik, accusé d'avoir tué le pilote russe.

Il est vrai que l'aventurisme d'Erdogan a placé son pays dans une situation assez lamentable : isolé d'à peu près tout le monde, en quasi guerre civile, économiquement en chute libre. Désespéré, le sultan veut maintenant réparer les pots cassés, même si c'est sans espoir de retour à la case départ : ce qui est perdu est perdu et Moscou ne renoncera pas à soutenir les Kurdes syriens ni à ses S400 en Syrie.

Les médias russes ont beau jeu de moquer la reddition en rase campagne d'un Erdogan soudain mielleux à souhait après des mois de coups de menton. Ce qui nous intéresse ici, c'est évidemment la réaction du Kremlin. Poutine et son entourage doivent en ce moment peser le pour et le contre.

On se rappelle que les Russes avaient exigé des excuses publiques ET des compensations. Les Turcs ont-ils accédé à certaines demandes secrètes, comme par exemple l'arrêt partiel du soutien aux djihadistes d'Alep ? Rien n'est sûr dans ce théâtre d'ombres, mais cela pourrait peut-être expliquer pourquoi l'actuelle offensive syro-russe sur Alep se fait curieusement dans le silence généralisé alors que la précédente opération soulevait l'indignation des médias officiels turcs (et occidentaux).

Erdogan n'est plus vraiment en état d'exiger quoi que ce soit. Il tombe de Charybde en Scylla depuis quatre ans et tente de se raccrocher à n'importe quelle branche. Son seul atout reste son levier de pression sur l'UE. Ce que nous annoncions il y a six mois se vérifie pleinement. Le sultan est le dindon de la farce syrienne ; les Européens sont les dindons du dindon." Chroniques du grand jeu

27/06/2016

il ne s'est rien passé

EUnovote.jpg

 

 
Vous voyez, dit la Poire. Même si ce que vous disiez l'autre jour était vrai, cela ne marche pas. Les gens ne se laissent pas ainsi manipuler. C'est vrai que la manipulation ne marche pas toujours, dit le Cuisinier. Je ne l'ai d'ailleurs jamais dit. Mais quand elle ne marche pas, on a encore la possibilité de faire comme si elle avait marché. Voyez par exemple ce qui s'est passé il y a une dizaine d'années avec le référendum sur Maastricht. Une majorité de citoyens dans plusieurs pays ne voulaient pas de ce traité, ils l'ont même fait savoir par référendum. Chacun sait qu'il n'en a été tenu aucun compte. Les citoyens ont voté pour rien. En Suisse, les citoyens ont exprimé à plusieurs reprises leur refus de tout assujettissement à l'Eurocratie bruxelloise. Cela n'a pas empêché le gouvernement de ce pays de conclure toutes sortes d'accords avec ladite Eurocratie, accords qui font que la Suisse a aujourd'hui perdu toute souveraineté. On fait semblant d'appliquer la volonté populaire, et en réalité on fait le contraire. D'une manière générale, les dirigeants ne baissent jamais les bras. Ils vont toujours jusqu'au bout de ce qu'ils ont décidé de faire. Car c'est eux qui décident: eux et personne d'autre. Ils ont le pouvoir, ils ne vont évidemment pas le lâcher. Donc, à vous en croire, il ne s'est rien passé, dit la Poire. Qu'est ce qui s'est passé, dit le Cuisinier? Werner.

25/06/2016

double éthique et servilité ordinaire


24/06/2016

Fuckxit

**************************************************************************************

lol! quel comique ce Botul.

pourquoi pas "des antisémites", aussi:)

Brexitpride!

20/06/2016

what else?

hopitaux-coby.jpg

 

 

oligarchie-media2016.jpg

15/06/2016

je suis en guerre?

222996_gay_rights_-_gay_parade_christopher_street_day.jpg?center=0.5%2C0.5&preset=fixed_1039_52

 

 

Finalement et aprés l'attentat d'Orlando, l'évolution de la communauté gay nationale et internationale, largement progressiste et désormais largement dans le collimateur du radicalisme sunnite depuis prés de 14 siècles:), vers un retour partiel au réel (on n'est pas tous frères, c'est l'ennemi qui te désigne, c'est avec des armes et d'autres politiques étrangères et nationales qu'on se protège et pas avec des hashtags #je suis terrasse :), etc.) préfigure peut être une prise de conscience générale des milieux progressistes dans le monde anglo-saxon comme en Europe.

Les fils qui se touchent, ça finit mal en général. La schizophrénie idem. Pas un jour sans qu'une CPE* récemment débarquée de son bateau ou des Balkans ne se signale par son comportement criminel notamment envers:

1- les femmes (agressions sexuelles massives en Allemagne et autres pays de l'Est rappelant les heures les plus sombres de la "libération" en 45 et les viols de masses commis par les "vainqueurs", réseau allogènes de prostitution d'européennes en GB, etc.)

2- les homosexuels,

3- les juifs,

4- grossièrement tout ce qui n'est pas sunnite et ne fait pas allégeance au prophète, quoi.

Le retournement de veste d'une partie de la communauté juive sioniste de France m'évoque le même cheminement intellectuel: après avoir prôné - au moins en France**- depuis le début des années 80 l'anti-racisme dogmatique, la haine de toute préférence nationale, la détestation de toute forme de patriotisme et l'accueil inconditionnel de l'Autre, les officines juives (CRIF, LICRA, UEJF) et bon nombre de français juifs commencent à ouvrir les yeux et comprendre*** que le refuggee-golem, loin de servir ou défendre la communauté organisée (comme dit Soral) contre le pogrom, s'avère peut-être son meilleur bourreau...fuck!

L'évolution naturelle des politiques étrangères et migratoires actuelles, c'est la guerre civile sur le sol européen.

Rien de neuf pour les lecteurs d'Hoplite, certes. Même le cosmique Onfray en convient désormais...

Mais la parole à Valls, euhh Pareto:

"Un signe qui annonce presque invariablement la décadence d'une aristocratie est l'intrusion de sentiments humanitaires et de sentimentalisme affecté qui rend l'aristocratie incapable de défendre sa position. La violence, nous devons le noter, ne doit pas être confondue avec la force. Assez souvent on observe des cas où des individus et des classes qui ont perdu la force de se maintenir au pouvoir se font de plus en plus haïr à cause de leurs accès de violence au hasard. L'homme fort frappe seulement quand c'est absolument nécessaire, et alors rien ne l'arrête. Trajan était fort, pas violent. Caligula était violent, pas fort.

Tout peuple qui a horreur du sang au point de ne pas savoir comment se défendre deviendra tôt ou tard la proie d'un peuple belliqueux ou d'un autre. Il n'y a peut-être pas un seul pouce de terre sur ce globe qui n'ait pas été conquis par l'épée à un moment ou à un autre, et où ses occupants ne se sont pas maintenus par la force. Si les Nègres étaient plus forts que les Européens, l'Europe serait partitionnée par les Nègres et non l'Afrique par les Européens. Le «droit» proclamé par des peuples qui s'accordent le titre de «civilisés» à conquérir d'autres peuples, qu'il leur plaît d'appeler «non-civilisés», est complètement ridicule, ou plutôt ce droit n'est rien d'autre que la force. Car tant que les Européens seront plus forts que les Chinois, ils leur imposeront leur volonté; mais si les Chinois devaient devenir plus forts que les Européens, alors les rôles seraient inversés, et il est hautement probable que les sentiments humanitaires n'ont jamais pu être opposés avec une efficacité quelconque à une armée. (...)

Une élite qui n'est pas prête à rejoindre la bataille pour défendre sa position est en pleine décadence, et tout ce qui lui reste est de faire place à une autre élite ayant les qualités viriles dont elle manque. C'est une pure rêverie d'imaginer que les principes humanitaires qu'elle a pu proclamer lui seront appliqués: ses vainqueurs l'accableront avec le cri implacable Vae Victis [malheur aux vaincus]. Le couteau de la guillotine était aiguisé dans l'ombre quand, à la fin du dix-huitième siècle, les classes dirigeantes en France étaient occupées à développer leur «sensibilité». Cette société désoeuvrée et frivole, vivant comme un parasite sur le pays, discourait lors de ses élégants dîners de délivrer le monde de la superstition et d'écraser l'infâme, sans aucunement suspecter que c'était elle-même qui allait être écrasée. (...)

La ploutocratie a inventé d'innombrables expédients, tels que générer une énorme dette publique dont les ploutocrates savent qu'ils ne pourront jamais la rembourser, des taxes sur le capital, des impôts qui épuisent les revenus de ceux qui ne spéculent pas, des lois somptuaires qui se sont historiquement révélées inutiles, et d'autres mesures similaires. Le principal but de chacune de ces mesures est de tromper les multitudes." 
Vilfredo Pareto

Tromper les multitudes, comme dit Pareto, va sans doute devenir de moins en moins facile. Même le bourrage des urnes ne marche plus!

"Je suis la guerre", titre le dernier numéro d'Eléments.

Mais pour faire la guerre il faut deux choses: connaitre et désigner son ennemi et être prêts à se battre.

Autant dire que c'est pas gagné:)

Les multitudes de Festivus sont plutôt en terrasse****. Et mûres pour le chaos ordinaire et la soumission volontaire.

Pour finir, l'aveu magnifique du pauvre Valls (El Blanco): "D'autres innocents vont perdre la vie" (15/06/2016)

Autant le savoir..

 **************************************************************************************

*Chance Pour l'Europe (référence au fameux et dégueulasse "Chance Pour la France" de Stasi).

** mais pas pour Israël, cf. le double discours/standard permanent d'un Meyer Habib, par exemple.

*** ce que l'on sait depuis Aristote: "« L'absence de communauté nationale est facteur de guerre civile, tant que les citoyens ne partagent pas les mêmes valeurs de civilisation. Une cité ne se forme pas à partir de gens pris au hasard, et elle a besoin de temps pour se coaguler. C'est pourquoi, parmi ceux qui ont accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux, et pour les intégrer à la cité, la plupart ont connu des guerres civiles. Par exemple, les tyrans de Syracuse, en ayant naturalisé les immigrés, ont dû subir des révoltes. Citoyens et étrangers en sont venus à se combattre. » (Aristote, Politique, Livre V)

****https://twitter.com/hashtag/jesuisenterrasse

14/06/2016

chaos volontaire

_87276203_refugees.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Facts & Figures: Syria refugee crisis & international resettlement, 5 December 2014, 00:00 UTC

Refugees in the region 

3.8 million refugees from Syria (95 per cent) are in just five countries Turkey, Lebanon, Jordan, Iraq and Egypt:

Lebanon hosts 1.1 million refugees registered with UNHCR, which amounts to around 26 per cent of the country’s population 
Jordan hosts 618,615 registered refugees, which amounts to 9.8 per cent of the population
Turkey hosts 1.6 million refugees, which amounts to 2.4 per cent of the population
Iraq hosts 225,373 registered refugees, which amounts to 0.67 per cent of the population
Egypt 142,543 registered refugees, which amounts to 0.17 per cent of the population
Conflict in Syria Around 190,000 people have been killed and 10.8 million people are in urgent need of humanitarian assistance inside Syria

More than 10 million Syrians, or 45 per cent of the country’s population has been displaced

Of those, 6.5 million are displaced within Syria and approximately 4 million have sought refuge in other countries.

International Resettlement

In total, 63,170 resettlement places have been offered globally since the start of the Syria crisis, which equates to a mere 1.7 per cent of the total population of Syrian refugees in Lebanon, Jordan, Iraq, Egypt and Turkey.

Key facts:

The six Gulf countries - Qatar, United Arab Emirates, Saudi Arabia, Kuwait and Bahrain - have offered zero resettlement places to Syrian refugees.
Other high income countries including Russia, Japan, Singapore and South Korea have also offered zero resettlement places.
The number of Syrian refugees hosted by Turkey alone, is more than 10 times the number of new Syrian asylum applications received in all 28 EU countries in the past three years.
Germany has pledged 30,000 places for Syrian refugees through its humanitarian admission programme; nearly half the global total of resettlement and humanitarian admission programme places for Syrian refugees and 82 per cent of the EU total.Germany and Sweden together have received 96,500 new Syrian asylum applications in the last three years, representing 64 per cent of all such applications in the EU. Excluding Germany and Sweden, the remaining 26 EU countries have pledged a mere 5,105 resettlement places, or 0.13 per cent of Syrian refugees in the main host countries."

Amnesty International

11/06/2016

wtf?

ahhh, brody dale..

10/06/2016

chaos migratoire et spectacle

08/06/2016

handsome family

709154298.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Manuel Valls, accompagné d'Anne Gravoin, Bernard Cazeneuve et son épouse Véronique, Jack lang et bien d'autres officiels se sont pressés, le 19 mai au cinéma Gaumont Opéra de Paris, à l'avant première du film Ils sont partout d'Yvan Attal, consacré à l'antisémitisme en France."  Faits et Documents,  1-15/06/2016

"CasaPound disposera de trois élus au conseil municipal de Bolzano (Trentin Haut Adige), sa liste menée par Andrea Bonazza ayant obtenu 6.21% des voix lors du premier tour des élections municipales dans cette ville de 104000 habitants." Ibid.

"Le premier acte du nouveau maire de Londres Sadiq Kahn (musulman, travailliste, pro-européen, pro mariage gay) aura été d'assister aux commémorations de Yom Hashoah (Journée du souvenir pour la Shoah et l'héroïsme) aux côtés du grand rabbin britannique Ephraim Mirvis et de l'ambassadeur d'Israël en GB, Mark Regev." IIbid.

"L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) a accepté la demande d'Israël d'ouvrir un bureau de représentation à son siège bruxellois qui sera dirigé par son ambassadeur en Belgique."

"Assurant l'intérim de Dilma Roussef depuis sa suspension par le sénat brésilien, le 12 mai dernier, Michel Temer, chef du parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB) qui occupait la vice présidence depuis 2011, a maintenu au moins depuis 2006, une communication constante avec l'ambassade des Etats-Unis au Brésil dans un échange d'informations classées comme "sensibles" et "pour usage officiel seulement" (Wikileaks 13 mai). Né en 1940, de parents libanais maronites installés comme producteurs de café et de riz au Brésil dans les années 20, ce "vice-président conspirateur" (AFP 17 avril) marié cinq fois (sa dernière épouse Marcella Tedeschi Araujo est née en 1983) a, dés sa nomination, rompu avec les options diplomatiques et économiques de la présidente réélue en 2014, en annonçant, comme le souligne le Times of israel (16 mai) "parmi ses premières actions [...] que José Serra, ami de longue date de la communauté juive, serait nommé ministre des Affaires étrangères et Ilan Goldfain, économiste estimé né en Israël, président de la banque centrale"" Ibid


podcast

04/06/2016

rip


03/06/2016

con du mois

Why doesn't the world die.jpg

“Mon salaire de 1,4 million d’euros, c’est pas énorme” . retrouvez la citation d'Audiard correspondante.

Celui qui répond le premier à droit à ma considération, et un diplôme en papier véritable.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ah ah! bien vu, Reymond, les cons ça ose tout!

01/06/2016

lobby juif

"The Saker : Il se dit souvent qu’Israël contrôle les États-Unis. Chomsky, et d’autres, affirment que ce sont les États-Unis qui contrôlent Israël. Comment caractériseriez-vous les relations entre Israël et les États-Unis – est-ce que c’est le chien qui remue la queue ou la queue qui fait bouger le chien ?  Diriez-vous que le lobby israélien contrôle totalement les États-Unis ou y a-t-il encore d’autres forces capables de dire non au lobby israélien et d’imposer leur propre programme ?

Paul Craig Roberts :  Je n’ai jamais vu aucune preuve que les États-Unis contrôlent Israël. Toutes les preuves montrent qu’Israël contrôle les États-Unis, mais seulement sa politique au Moyen-Orient. Ces dernières années, Israël ou le lobby israélien a été en mesure de contrôler ou de bloquer les nominations universitaires aux États-Unis ainsi que la titularisation et les nominations de professeurs considérés comme critiques à l’égard d’Israël.  Israël a réussi à bloquer des titularisations et des nominations dans des universités catholiques et d’État. Israël peut aussi bloquer certaines nominations à la présidence et a une grande influence sur la presse écrite et la télévision.  Le lobby israélien a aussi beaucoup d’argent pour les fonds des campagnes politiques et ne manque jamais de limoger les représentants et les sénateurs américains considérés comme critiques à l’égard d’Israël. Le lobby israélien a réussi à atteindre une femme noire, Cynthia McKinney, dans son district électoral noir, et à empêcher sa réélection.  Comme l’a dit l’amiral Tom Moorer, chef des opérations navales et président du Comité des chefs d’état-major interarmées: «Aucun président américain ne peut résister à Israël.» L’amiral Moorer n’a même pas pu obtenir une enquête officielle sur l’attaque meurtrière d’Israël contre l’USS Liberty en 1967.

Quiconque critique la politique d’Israël, même de manière utile, est qualifié d’antisémite.

Dans la politique, les médias et les universités américaines, c’est une accusation mortelle. Vous pourriez aussi bien être frappé par un missile hellfire."

source/saker

des hommes

Longtemps j'ai balancé entre Ferdinand et Jünger. 

Finalement t'as pas le choix, quand ta classe d'âge et tes potes de ton village ou de ton quartier partent à la boucherie, tu pars aussi.

Qui se rappellera du comique troupier Hollande et de la grosse Merckel et de leur Verdun-Pride dans 100 ans?

Personne évidemment. Verdun est une bataille éternelle comme Salamine ou le Têt.

Les historiens en parleront toujours dans 12 générations.

Alors, les pitreries de quelques politicards progressistes en mal de réélection, vous m'avez compris. Fuck!

Les hommes enterrés à Douaumont ou dans les environs n'en ont cure, ils sont -eux- rentrés dans l'histoire, pour de vrai et depuis longtemps.

--------------------------------------------------------------------------------------

« Un cercle d’allemands et d’anglais nous entourait, nous invitant à jeter nos armes. Il régnait la même confusion que sur un navire qui sombre. J’exhortais d’une voix faible mes voisins à poursuivre leur résistance. Ils tiraient sur nos adversaires et sur les nôtres. Un guirlande de figures hurlantes ou muettes se refermait autour de notre petite troupe ; A gauche deux colosses anglais fourrageaient à coups de baïonnettes dans un bout de tranchée d’ou s ‘élevaient des mains implorantes. Parmi nous, on entendait aussi des voix stridentes : « cela n’a plus de sens ! Jetez vos fusils ! Ne tirez pas camarades ! » Je lançais un coup d’œil aux deux officiers, debout à coté de moi dans la tranchée. Ils me répondirent d’un sourire, d’un haussement d’épaules, et laissèrent glisser à terre leur ceinturons. Il ne me restai plus que le choix entre la captivité ou une balle ; (…) Deux anglais qui ramenaient un groupe de prisonniers du 99éme vers leurs lignes, me barrèrent la route. Je plaquai mon pistolet sur le corps de l’un deux et appuyai sur la détente; l’autre déchargea son fusil sur moi sans m’atteindre ; Ces efforts violents chassaient le sang de mes poumons en spasmes clairs. Je pus respirer plus librement et continuai à courir le long du bout de tranchée. Derrière une traverse, le lieutenant Schläger était accroupi au milieu d’un groupe de tireurs. Ils se joignirent à moi. Quelques anglais, qui traversaient le terrain, s’arrêtèrent, mirent un fusil-mitrailleur en batterie et tirèrent sur nous. Sauf moi-même, Schläger et deux de nos compagnons, tous tombèrent; (…) rien ne m’inquiétait, que la perspective de m’écrouler trop tôt… » Ernst Jünger, Orages d'acier.

31/05/2016

no comment


29/05/2016

sunday morning

arton3432-b3d31.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"La Perspective ? La guerre !

Pour le FMI, 90 % des chômeurs français sont inemployables. Il parait que c'est la faute au travail trop cher.

Surprenant venant de la part d'un organisme dont les dirigeants à 500 000 $ trouvent que c'est un salaire de nouveau pauvre.

Le seul problème, c'est que cette masse de chômeurs, appelée à se développer, (même le bengali à 50 euros mensuels est désormais trop cher face au robot), va se retrouver très vite très fâché.

Une petite minorité de riches, protégés par des robocops-prétoriens, ça n'a jamais été bien loin. (...) Reymond/La chute.


podcast

tumblr_nhwh9qhDQV1u5vavuo1_1280.jpg