Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2010

"entrée des femmes"

elle pourra dire ce qu'elle veut, belphégor, l'inscription sur le mur derrière elle ruine ipso facto son beau discours. (notez, au passage, la complaisance veule de la journaliste, zélote efficace parce que stipendiée, du Spectacle médiatique...).