Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2015

des trains qui circulent

claude levi strauss,cultures,races,civilisations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Quand le grand ethnologue allemand Kurt Unkel, mieux connu sous le nom de Nimuendaju que lui avaient conféré les Indiens du Brésil auxquels il a consacré sa vie, revenait dans les villages indigènes après un long séjour dans un centre civilisé, ses hôtes fondaient en larmes à la pensée des souffrances qu’il avait du encourir loin du seul endroit où, pensaient-ils, la vie valait la peine d’être vécue. Cette profonde indifférence aux cultures autres était, à sa manière, une garantie pour elles de pouvoir exister à leur guise et de leur côté. »

« En empruntant une autre image, on pourrait dire que les cultures ressemblent à des trains qui circulent plus ou moins vite, chacun sur sa voie propre et dans une direction différente. Ceux qui roulent de conserve avec le nôtre nous sont présents de la façon la plus durable ; nous pouvons à loisir observer le type des wagons, la physionomie et la mimique des voyageurs à travers les vitres de nos compartiments respectifs. Mais que, sur une autre voie oblique ou parallèle, un train passe dans l’autre sens et nous n’en apercevons qu’une image confuse et vite disparue, à peine identifiable pour ce qu’elle est, réduite le plus souvent à un brouillage momentané de notre champ visuel, qui ne nous livre aucune information sur l’évènement lui-même et nous irrite seulement parce qu’il interrompt la contemplation placide du paysage servant de toile de fond à notre rêverie. Or, tout membre d’une culture en est aussi étroitement solidaire que ce voyageur idéal l’est de son train. Dès la naissance, probablement même avant, les êtres et les choses qui nous entourent montent en chacun de nous un appareil de références complexes formant système : conduites, motivations, jugement implicites que, par la suite, l’éducation vient confirmer par la vue réflexive qu’elle nous propose du devenir historique de notre civilisation. Nous nous déplaçons littéralement avec ce système de référence, et les ensembles culturels qui se sont constitués en dehors de lui ne nous sont perceptibles qu’à travers les déformations qu’il leur imprime. Il peut même nous rendre incapable de les voir. »

« Sans doute nous berçons-nous du rêve que l’égalité et la fraternité règneront un jour entre les hommes sans que soit compromise leur diversité. Mais si l’humanité ne se résigne pas à devenir la consommatrice stérile des seules valeurs qu’elle a su créer dans le passé, capable seulement de donner le jour à des ouvrages bâtards, à des inventions grossières et puériles, elle devra réapprendre que toute création véritable implique une certaine surdité à l’appel d’autres valeurs, pouvant aller jusqu’à leur refus sinon même à leur négation. Car on ne peut, à la fois, se fondre dans la jouissance de l’autre, s’identifier à lui, et se maintenir différent. Pleinement réussie, la communication intégrale avec l’autre condamne, à plus ou moins brève échéance, l’originalité de sa et de ma création. »

Claude Lévi-Strauss, Race et culture, 1971.

Commentaires

La guerre "civile" en Syrie a 4 ans...

Écrit par : Calliclès | 27/06/2015

Désolé pour le HS, mais petite question aux habitués de la néo-jungle urbaine.
Dans un contexte normal, un contexte européen, un gars m'apostrophe de cette façon...

http://www.fdesouche.com/622223-taxis-tranche-de-vie-porte-de-saint-cloud

... je lui rentre dedans. Mais dans la néo-France, j'ai comme l'impression que ce ne serait pas très malin. Vous, vous faites quoi ?

Écrit par : UnOurs | 27/06/2015

j'ai pas tout compris..pourquoi ils s'engrènent?

Calliclès, pas fait gaffe, j'étais admirateur du jeu d'acteur de Woody harrelson, thats all..:)

Écrit par : hoplite | 27/06/2015

UnOurs, le souci c'est que le gris n'est pas tout seul, on en voit 3 ou 4 avec lui et sans doute plus derrière, donc à moins d'être Bruce Lee...
Le plus sage est de s'en aller.
Quand ce genre de rat est tout seul, il gueule pareil mais ne descend pas de la moto, il part en faisant un doigt.
Ce sont comme des hyènes, tout seul que de la gueule, c'est pour ça qu'ils attaquent en meute ou sinon à un ou deux, des femmes, des vieux, des hanicapés ou des gosses, ou alors pour les plus courageux dans le dos.
Le mieux à faire si un attaque vraiment, c'est de le planter direct, ça peut faire réfléchir ses copains et de toutes façons si il y a une attaque c'est pour te finir, tuer du blanc, alors...
Le mieux est d'éviter de faire comme le bobo de la video, habiter à Paris (où il semblerait que tous les taxis sont désormais africains), rentrer de boîte à 6h du mat, l'ouvrir quand on est taillé dans un coton-tige, donc éviter les conflits.
Mais tu as raison de montrer ça, il est de plus en plus difficile d'éviter les conflits, d'éviter les gris au quotidien, même à la campagne, et tôt ou tard si on ne veut pas y laisser sa peau, il faudra trancher dans le vif. Avec un peu de chance, il n'y aura pas de témoin, donc pas de crimes raciste de légitime défense.

Écrit par : S10 | 27/06/2015

D accord avec S10.
Comme dit Sun Tzu ne participé a une bataille que si on est sur de la gagner. La retraite n est pas une lacheté si on pense perdre.

Écrit par : libherT | 28/06/2015

Merci S10, je me doutais bien qu'il serait plus judicieux de se casser. Mais c'est dur.
Faut sortir "équipé" ? Comment, de façon légale ?

Écrit par : UnOurs | 28/06/2015

Une télescopique, et se barrer dans la foulée.

Écrit par : threepiglets | 28/06/2015

Merci pour le conseil.

Écrit par : UnOurs | 28/06/2015

Huh, c'est un fake...

http://nsa38.casimages.com/img/2015/06/28/150628031126535587.jpg

... en tout cas, dans l'hypothèse d'une embrouille avec un mahométan, ça donne pas une grosse envie d'appeler la gendarmerie nationhallale !

Écrit par : UnOurs | 28/06/2015

De façon légale ou pas, peu importe, la jewstice dira que tu as tort si tu te défends et si tu ne te défends pas, tu risques ta peau.
Après, idem avec les flics, il y en a qui m'ont laissé repartir avec un poing am, un couteau de cou, etc, bon c'étaient des blancs...
Je dirai en fonction du lieu, un truc légal si tu as une probabilité de contrôle policier, un truc pas légal si tu veux avoir toutes les chances de t'en sortir.
Perso, j'ai toute la gamme du plus ou moins légal.
Cela peut être un stylo solide dans la poche, une lampe torche (grande maglite) dans la voiture, pour les trucs légaux.
Une télescopique, c'est très bon, contre un type avec un couteau par exemple.
Le souci en ce moment, il fait très chaud, difficile de porter quelque chose avec peu de vêtements.
J'ai une griffe en tour de cou, ça ressemble à un bijou mais c'est accessible immédiatement et ça coupe comme un rasoir ;-)
Les flics sont indulgents en général avec ça, la lame fait 3 cms.
Si j'avais une fille étudiante à Paris qui prend le métro comme celle d'un ami, je lui dirai de porter un glock 26. Mais je n'ai pas de fille, je vis à la campagne, ma femme porte un couteau et/ou un taser de poche (ça impressionne ce truc rien qu'au bruit, faut aller au contact mais même à travers les fringues ça assomme pour quelques minutes, bipède comme quadrupède).

Écrit par : S10 | 28/06/2015

@unOurs :

Concernant la France la règle est simple le port est interdit sauf pour les catégories C et D, et doit être justifié (licence de tir, permis de chasse ...) et légitime (ex: le chasseur qui va a la chasse et pas acheter une baguette de pain...)
Et dans la catégorie D il y a la fameuse sous catégorie D2, anciennement les armes par destinations , à savoir tout objet susceptible de constituer une arme dangereuse pour la sécurité publique...(matraque , lacrymogène ...).
En résumé tu as tout juste droit à ta bite et non à ton couteau ... ;-)

Écrit par : Hugues capet | 28/06/2015

@Hugues a raison. Une matraque téléscopique, en France son port et son transport sont interdits, ailleurs qu'au domicile du propriétaire (authentique !).

Écrit par : Olivier | 28/06/2015

@ Hoplite

Nul reproche, camarade, juste pour dire que la Syrie ne fait plus guère l'actualité, ni l'Ukraine d'ailleurs...

C'est qu'on s'y habitue, au bordel !

Écrit par : Calliclès | 29/06/2015

Merci à tous pour les renseignements.
Et une mini-torche ?
Je demande, car dans un magasin de campeur, je me suis quasi flingué les yeux et voulant regarder la lampe !!! ;-)

Écrit par : UnOurs | 29/06/2015

@unOurs :

S'inscrire à un club de boxe pied/poing, il n'y a que ça de valable, tout le reste vient éventuellement dans un 2ème temps. Cela permet de s'habituer à la confrontation physique, ne plus la craindre, connaitre ses possibilités et ses limites, garder la tête froide. On peut avoir n'importe quel outil dans les mains, tant qu'on a pas acquis les compétences mentionnées précédemment ça ne sert pas à grand chose.
Si on y ajoute les multiples avantages physiques et psychologiques liés à la pratique d'un sport de combat, c'est vraiment pas une perte de temps.

Écrit par : primo | 29/06/2015

"Si on y ajoute les multiples avantages physiques et psychologiques liés à la pratique d'un sport de combat, c'est vraiment pas une perte de temps"

oui, c'est le minimum. les européens vont devoir ré apprendre, bon gré mal gré, à se battre. et tant mieux.

Écrit par : hoplite | 29/06/2015

Un mini torche est le truc tout à fait légal partout, même en avion, que tu peux avoir dans la poche arrière et sortir rapidement pour envoyer la lumière dans les yeux et t'en servir de kubotan en frappant dans la foulée, avec la main gauche entraînée comme ça ta droite est libre.
Le mieux est de prendre un truc solide genre Fenix en alu renforcé, tu peux casser une planche en bois sans casser l'ampoule :-)
Après comme dit Primo, tout peut servir d'arme, et c'est bien d'avoir un minimum de technique et de condition physique.
Cela dit on va de plus en plus vers l'extrême, les racailles ont sur eux des trucs de plus en plus dangereux, et certaines personnes qui ne veulent pas être victimes surenchérissent logiquement (cf les petites bonnes femmes de mon club de tir qui se baladent en ville avec un 357 ou un glock à la ceinture, sous la parka l'hiver et dans le sac l'été).

Écrit par : S10 | 30/06/2015

Les commentaires sont fermés.