25/01/2012

sos enculés

banner-petition.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Je remets en une ce post d'il y a deux ans qui pourrait illustrer le probable front anti-faf qui ne va pas manquer de surgir (avec force tambours du Bronx et autres djembés, échasses citoyennes et figurants portant étoile jaune..) lorsque MLP va faire tomber Talonnettes 1er et devoir débattre courtoisement avec l'ignoble Flamby dont quelques nervis de Terranova doivent d'ores et déjà être mobilisés 24/7 pour ériger laborieusement l'argumentaire progressiste et multicul propre à faire tomber cette "fièvre identitaire" qui ravage nos contrées.

*podcast************************************************************************************

L'intérêt de ce genre de pétition grotesque et largement médiatisée par les zélotes utiles du Spectacle anti-raciste, c'est que cela permet d'avoir une meilleure idée du nombre de clowns invertébrés malfaisants qui devront rendre des comptes, un jour ou l'autre, quand ce projet Babel aura sombré dans le bruit et la fureur. Et le sang.

Je ne reviendrai pas sur l'imposture radicale de ce conglomérat de lemmings décérébrés prompts à défiler dans nos rues sous cette petite main jaune destinée à faire rentrer au burin dans l'entendement de chaque européen sa culpabilité ontologique et sa dette immémorielle à l'égard de tout ce qui n'est pas lui, à coups de Shoah, Vichy, colonisation, etc. (Ce fardeau de l'homme blanc, comme disait Bruckner). Tout de suite deux réserves : d'une part, je ne confonds pas civilisation Européenne et civilisation Occidentale, d'autre part loin de moi l'idée de nier la part d'ombre de cette civilisation Européenne, au même titre que toutes les autres civilisations.

touchetoimonpotecopier.jpgLa nature foncièrement malhonnête de ce groupuscule haineux, « SOS racisme », est à l'image de son fondateur, le malfaisant Julien Dray (l'homme aux montres à 40 000 euros dont le frère dirigea longtemps le Betar-Tagar France, une milice juive radicale sioniste -assez peu portée sur le vivre ensemble- appartenant à la mouvance révisionniste de Vladimir Jabotinsky, père spirituel du Likoud et de Kadima) dont la corruption stratosphérique est à la hauteur de son absence totale de toute morale commune, de toute common decency. Michéa, qu'il m'arrive de lire, a tout dit, ou presque, là-dessus, notamment l'imposture totale de cette idéologie pseudo anti-raciste, ambulance d'une gauche moderne en déshérence de corpus doctrinal après son abandon de la question sociale et son approbation sans réserves de la globalisation capitaliste, aboutissement du projet libéral moderne (ne reste qu'une invraisemblable « lutte contre toutes les formes de discrimination », porte-drapeau de toute une génération de crétins utiles, thuriféraires festifs et bien-pensants d'un nouvel ordre marchand sponsorisé par le Système, agglomérat de firmes globalisées, de think-tanks « libéraux » dont je parle dans le post précédent, de chrétiens enthousiastes, de journalistes aux ordres, de politiciens corrompus et d'une chiée d'officines babéliennes pseudo tiers-mondistes et pseudo antiracistes, subventionnées par le contribuable sommé d'opiner).

« Un nombre substantiel de réunions nous font honte tant les propos qui y sont tenus heurtent nos consciences de républicains et de démocrates, attachés aux valeurs du vivre ensemble. Propos violents envers les immigrés et leurs enfants, vision caricaturale des « jeunes de banlieue », obsession autour de la figure du musulman comme euphémisation d'un racisme anti-arabe qui n'ose plus s'exprimer en ces termes : voilà quelles semblent être les principales réflexions qui émergent des réunions tenues sur le territoire. »

Magnifique illustration de la double-pensée de nos modernes : "Je suis un démocrate mais il faut arrêter ce débat, Monsieur le Président !" A ce degré d'intolérance haineuse et de mauvaise foi ne pourront bientôt plus répondre que les manches de pioche et les canons sciés. Le camp du Bien, pourfendeur du Mal et de tout crim'pensée définit lui-même le champ du débat démocratique : c'est admirable.

Ce Spectacle « anti-raciste », savamment organisé par ce genre d'officine subversive, produit à jet continu une propagande « anti-raciste » à sens unique (seul l'homme européen est raciste, par essence) sorte d'emplâtre idéologique dérisoire que nos modernes cosmopolites, adeptes du projet Babel, s'empressent d'appliquer sur les ravages occasionnés depuis 40 ans par la doctrine multiculturaliste et l'apologie d'un monde nomade, sans frontières, sans identités, sans enracinement et sans avenir autre que celui d'un Johannesburg planétaire sponsorisé par Intel et Remington.

Une flopée de cons et de traîtres. Peut-être pas d'emblée le fort de Montrouge mais Cayenne sûrement.

Crime Warning Sign Chris Czabo picture Pretoria.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Commentaires

"Une flopée de cons et de traîtres" et de lâches, de ceux qui ont peur de faire différemment.

Écrit par : Pharamond | 25/01/2012

Bonjour Hoplite, je me permets d'intervenir pour soutenir entièrement votre propos. Je suis du front d'en face mais je lis très régulièrement votre blog et les documents que vous apportez sont toujours extrêmement pertinents. Je dois dire qu'étant lecteur de Michéa depuis de nombreuses années a fait que les ponts ont pu s'établir. Et surtout le "romantisme" d'Ernst Junger, dont les écrits se retrouvent très heureusement chez vous, est une lumière pour ceux qui le connaissent, un manque littéraire pour ceux qui ne l'on pas lu. Très cordialement.

Écrit par : pastis | 25/01/2012

salut pastis et merci. je pense que lisant les mêmes auteurs et partageant les mêmes constats, nous pourrions faire partie du même front. après, les étiquettes...

sinon, je trouve les prises de position du FDG sur l'immigration quelque peu irénique:

"Dans notre monde mondialisé, le problème ce n’est pas les migrant-e-s ni la liberté de circulation des femmes et des hommes,mais la liberté de circulation des capitaux et la domination de la finance."

Vous savez comme moi (et les cadres du FDG devraient le savoir aussi) que la circulation sans entraves des hommes est une des premières demandes du capitalisme globalisé, toujours prompt à constituer une armée de réserve propre à casser les conventions, protections sociales et syndicales érigées depuis des générations en Occident et ailleurs.

par ailleurs, ces droits chèrement acquis l'ont toujours été au sein d'un cadre politique précis (les états-nations), cadre précisément et non sans raison dans le collimateur de nos ennemis du MEDEF et de pascal lamy, ce grand socialiste...

"pour nous les Droits de l’Homme n’ont pas de couleur, pas de frontière. Liberté, Égalité, Fraternité : il n’y a pas d’arrangement, pas de dérogation. Trois mots universels pour dire l’Humain d’abord. Notre République ? Même sol, mêmes droits !
Avec cet appel, soyons nombreux pour déconstruire les préjugés et les idées toutes faites sur l’immigration."

je pense au contraire que les DDLH ont des frontières, des acceptions différentes selon les cultures, les usages et le traditions (au delà des besoins vitaux communs aux hommes); le FDG fait preuve là d'un irénisme universaliste qui ne tient pas debout une seconde. sinon d'un occidentalo centrisme que ne renieraint pas la gauche coloniale de la 3ème république ou les pères blancs...ces DDLH sont le produit et le propre de notre culture occidentale et n'ont certainement pas de vocation universelle automatique.

Finalement, la vision strictement économiste et utilitariste de l'homme des théoriciens néo-libéraux (de simples monades déplaçables et corvéables à merci) me parait aussi fausse et dangereuse que cette vision utopique du FDG considérant les hommes, quelle que soit leur culture, comme des cires molles ne demandant qu'à rentrer dans le moule de l'universalisme des Lumières recyclé par nos amis du Progrès...

simplement parce que ces deux visions nient l'irréductibilité des valeurs civilisationnelles qui définissent notre identité et celle des étrangers à notre culture d'européen qui viennent échouer sur notre sol.

http://www.placeaupeuple2012.fr/category/les-prises-de-position/
source:

Écrit par : hoplite | 26/01/2012

" Emplatre idéologique " .....excellent !!
Tentée d' emprunter quelques noms d' oiseaux magistralement expressifs ....

Écrit par : chris | 26/01/2012

Avant de les envoyer à Cayenne casser inutilement du caillou local, pourquoi ne pas leur faire nettoyer et rénover toutes ces si "charmantes" cités?
Sinon, on peut leur faire creuser le canal Rhin-Rhône pour en agrandir le gabarit...On doit pouvoir trouver plein de travaux d'infrastructures à faire faire.

Écrit par : Popeye | 26/01/2012

J'attends en effet avec lassitude le retour du grand barnum festif lors de la prochaine quinzaine antiraciste, accompagnée des trémolos des multiples indignés fidèles au poste. Le seul suspense sera la présence de jeunes perturbateurs en meute, légitimement courroucés, au cours des manifestations... Quoique non, ils ne doivent pas être si stupides. Non? Quant à l'absence totale de common decency des Dray, DSK, Lang... et à l'étonnante absence de discrédit réel qui devrait légitimement les frapper, je dois dire que j'en suis toujours sur le cul. Coriaces et absolument sans vergogne, ces oiseaux-là.

Écrit par : Paul Kersey | 26/01/2012

j'aime bien les petits badges jaunes
j'en ai un
y a pas écrit dessus "touche pas à mon pote" mais "touche pas à ma montre"
très dérangeant lorsque je vais à une réunion du komité de kartché , peuplé uniquement de gens concernés ( comprendre , retraités de l'éduc nat de l'université et de l'hôpital)
de loin ,ilq voient mon badge et leur sourire me fête et de près....lorsque leur regard arrive enfin à acommoder .....leur sourire s'efface

Écrit par : kobus van cleef | 26/01/2012

Hoplite,
que voulez-vous dire par cette phrase?
"ces DDLH sont le produit et le propre de notre culture occidentale et n'ont certainement pas de vocation universelle automatique".

Écrit par : sonia | 27/01/2012

sonia, ceci:

"je pense au contraire que les DDLH ont des frontières, des acceptions différentes selon les cultures, les usages et le traditions (au delà des besoins vitaux communs aux hommes); le FDG fait preuve là d'un irénisme universaliste qui ne tient pas debout une seconde. sinon d'un occidentalo centrisme que ne renieraint pas la gauche coloniale de la 3ème république ou les pères blancs...ces DDLH sont le produit et le propre de notre culture occidentale et n'ont certainement pas de vocation universelle automatique."

aucun fondement solide ni opposable. plus une construction idéologique datée et située qu'autre chose. de fait, éminement relatif et mouvant au gré des civilisations: pour preuve le fait que l'OCI ait trouvé nécessaire de proclamer des droits de lhomme en islam en 1990...

Écrit par : hoplite | 27/01/2012

D'accord, mais en soi les droits de l'homme (dans ce qu'ils ont de bons, loin de moi toutes les derives revolutionnaires qui ont déifié l'homme en oubliant ses devoirs...) ont vocation à etre universelles, ce qui ne veut pas dire qu'ils le soient effectivement.
c'etait juste une precision linguistique...

Écrit par : sonia | 28/01/2012

sonia, j'entends bien mais justement, ce "dans ce qu'ils ont de bons" ne va nullement de soi pour moi. Tous les hommes ont besoin de se nourrir, de vivre en sécurité, etc. mais les DDLH ne me paraissent nullement universels dans la mesure où ils sont l'émanation des Lumières qui sont une révolution philosophique PROPRE à l'Occident; ce qui ne veut pas dire par principe que cela ne puisse pas concerner d'autres civilisations mais que à priori cette évolution anthropologique est étrangère aux autres peuples et cultures car s'appuyant sur des principes (rejet de l'hétéronomie, quête de l'autonomie et de l'auto-institution politique, individualisme, habeas corpus, etc.) qui ne me paraissent nullement faire consensus.

de fait, les DDLH me paraissent avant tout être le masque vertueux de politiques impériales Occidentales (au sens anglo-américain du terme) (cf l'irak, l'afghanistan, la libye, peut-être bientôt syrie et perse) avec la cohorte d'idiots utiles progressistes genre mélenchon.

Écrit par : hoplite | 28/01/2012

"de fait, les DDLH me paraissent avant tout être le masque vertueux de politiques impériales"

Les "droits" et "le bien" sont les masques des politiques imperiales de toutes les civilisations...

Napoleon en Egypte se revait "nouveau mahomet" avec les droits de l'homme á la place du coran.

Tous les empires font ca.

Écrit par : JÖ | 28/01/2012

"Tous les empires font ca."

bien sûr, mais la prétention universelle de ces fameux DDLH est une nouveauté au regard de l'histoire de l'humanité et de l'histoire même de l'Occident. ou éventuellement une continuation de la"vraie foi" ou de la "civilisation" ou du "progrès", c'est-à-dire une simple logique de domination.

Écrit par : hoplite | 28/01/2012

"de fait, les DDLH me paraissent avant tout être le masque vertueux de politiques impériales Occidentales"
je le pense aussi, mais je n'avais pas compris que vous le pensiez ainsi.
Les DDLH tels qu'ils nous sont imposés sont effectivement une émanation judeo-maçonnique, et non paulinienne ou une continuation de la religion chrétienne tel que beaucoup d'athées ou meme de chrétiens modernistes tentent de nous le faire croire.
C'est une logique de domination sur le peuple et non du peuple. Ce n'est plus une logique de domination personnelle comme Napoleon ou Mahomet, mais de soumission à des idées.
C'est le concept d'universalité chrétienne de beaucoup de contemporains qui m'a poussé à vous poser cette question. Il ne faut pas la mettre à l'envers: l'Eglise est universelle car elle a vocation à aller vers la terre entière, à s'adapter à toutes les civilisations, mais aucunement à considérer que la terre ne fait qu'un peuple sans race ni frontiere, bien au contraire elle defend ces specificités traditionnelles à chaque peuple. D'ailleurs, Jeanne d'Arc est bien l'archétype de la défense nationale.

Écrit par : sonia | 28/01/2012

Oh, quand on carbure à la dope de domination tout est bon pour arriver à ses fins ;
un jour ils se planteront la plume dans le cul et crierons cocorico s'ils estiment que ça leur permet la réalisation des desseins dominateurs.

Écrit par : Sclavus | 30/01/2012

"un jour ils se planteront la plume dans le cul et crierons cocorico "

Deja fait...

Écrit par : JÖ | 30/01/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.