01/03/2014

friday wear

Gisele-Bundchen.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


podcast

Commentaires

Ahhhh ! C'est mieux :-)
Mais qui est cette créature aux jambes interminables ?
Gisèle Bundchen ?

Écrit par : S10 | 01/03/2014

eh oui, bravo!

Écrit par : hoplite | 01/03/2014

Le projet de traité transatlantique en francais!

Sachez que la première guerre gagnée par les États-Unis fut économique... et par un traite de libre échange avec le Canada en 1855!

Le jeudi 27 février, le journal en ligne allemand ZEIT ONLINE a publié une version fuitée du projet de traité transatlantique. La voici, traduite en français :

http://www.contrelacour.fr/projet-traite-transatlantique-ttip-fr/

Écrit par : dimezzano | 01/03/2014

Une ukrainienne. Classe Topol-M.

http://personal-model-management.com/ModelAgency/Model/4034#Information

Écrit par : Cotuatos | 01/03/2014

Allez, pour une fois...

Une franco-ukrainienne, un sacré caractère et intelligente, en plus :

https://twitter.com/jennifer_polska

Écrit par : Boreas | 01/03/2014

Fallait pas aller dans la cours de l'ours pour essayer de lui piquer son os ...

A force de multiplier les manigances, coups bas et autres coups fourrés aux quatre coins de la planète, Washington + ses vassaux + ses marionnettes ont oublié quelques fondamentaux et commis de grossières erreurs.

Leur première erreur a été de sous-estimer, voire d’ignorer l’extrême complexité stratégique de la situation géopolitique de la Syrie. Ils ont quand même tenu à y aller. On voit où cela a abouti.

La seconde erreur est de tenter de se venger de la résistance de Moscou en l’attaquant directement dans son fief, sur ses terres historiques. Contre toute attente, le coup de Kiev va permettre à Moscou de récupérer la partie stratégiquement essentielle et économiquement utile de l’Ukraine. Bien naïfs sont ceux qui ont osé penser que la Russie aurait laissé sans réagir l’Otan lui dérober son débouché stratégique donnant sur le versant Nord de la Mer Noire.

Cette erreur est résumée dans le délire de Laurent Fabius : "la Russie doit s'impliquer dans le règlement de la crise en Ukraine", c'est à dire, laisser l'Ukraine (et la Géorgie), entrer dans l'OTAN, lui donner rapidement 15 milliards, baisser le prix de son gaz, laisser envahir le marché russe et détruire l'industrie ukrainienne puis l'industrie russe par l'accord de libre échange concocté par l'UE.
On connait maintenant la réponse de Vladimir Vladimirovitch Poutine : je m'en occupe. A ma manière.
Laurent Fabius aurait du savoir que V.V. Poutine est plus menacé à l'intérieur par les nationalistes et les communistes que par la coalition des homos + bobos + libertins/libertaires friands de voyages à l'étranger et du libre-échange
On a un peu vite oublié la determination patriotique de la Russie à défendre ses terres et ses nationaux.
La Russie fera tout pour protéger ses ressortissants et ses intérêts en Ukraine. Moscou vient de montrer sa volonté à Washington.
Et l’Europe dans tout ça? Néant. Quantité négligeable. Voilà où a mené l’aplat-ventrisme européen vis-à vis de Washington et des puissances de l’argent.
Comme le dit si bien Pierre Yves Rougeyron : "voilà où le suivisme germano-américain nous a conduit, le déshonneur et le conflit. Beau résultat."

"Making Russia Pay? It’s Not So Simple"

"..... canceling president Barack Obama trip to a summit meeting in Russia in June, shelving a possible trade agreement, kicking Moscow out of the Group of 8 or moving American warships to the region.
That is the same menu of actions that was offered to President George W. Bush in 2008, when Russia went to war with Georgia...."

http://www.nytimes.com/2014/03/02/world/europe/russia-to-pay-not-so-simple.html?nl=todaysheadlines&emc=edit_th_20140302&_r=0

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

"Une franco-ukrainienne, un sacré caractère et intelligente, en plus :

https://twitter.com/jennifer_polska"

sacré Boréas, lui qui a l'air si austère ... j'adore moi aussi cette forme d'intelligence toute en rondeur, si alléchante, tellement .... esthétique ... !!

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

ouais, merci Boreas..du caractère, en effet..

Écrit par : hoplite | 02/03/2014

ouais, intéressant Bertez..les enjeux énergétiques et géopolitiques sont simplement colossaux et à peine dissimulés par les journalistes d'i-télé derrière le barnum droitdelhommiste du BAO.

ce BAO à gagné une bataille avec la destabilisation de l'Ukraine et le renversement du pouvoir pro-russe corrompu autant qu'on peut l'être. (un peu moins que la somme des commissaires européens sans doute)

la boite de Pandore est ouverte, peut-être un destin à la yougoslave avec partition du territoire.

une chose est sûre, les zones russes et la Crimée ne sont pas négociables pour Poutine. sans doute prêt à une guerre sur le territoire ukrainien si nécessaire. contrairement au BAO?? (qui va aller se battre pour la Galicie et les femens???)

Obama s'agite au téléphone et Poutine envoie des troupes au sol...

Écrit par : hoplite | 02/03/2014

Hoplite, ne me dis pas que toi aussi, tu gobes ces conneries ?!

Dimezzano, je crains bien que ça devienne incurable, mais pas toi, bon sang...

Il n'y a pas plus de "déstabilisation de l'Ukraine par le BAO" que de beurre en broche !

Cet abruti de Bertez, complètement intoxiqué par la propagande russe, s'imagine que c'est "pour les multinationales américaines [que] les Ukrainiens de l’Ouest se battent, aidés par les milices fascistes venues des pays voisins et financées par la coalition anti-Poutine" !!

Putain, mais c'est tout simplement du délire !

Réveillez-vous, les gars !

Ce qui se passe, c'est que les soi-disant "fascistes" que dénonce ce connard, ce sont nos frères patriotes et nationalistes ukrainiens, pas des gens de l'étranger oeuvrant pour une fantasmatique conspiration pour le pétrole de Chevron !!

Je signale au passage que nos autres frères patriotes et nationalistes, russes cette fois, sont en très grande majorité opposés à Poutine !!!!!!! Pourquoi, à votre avis ? Multi-ethnisme, libéralisme, oligarques, impérialisme, pratiques héritées du KGB...

Vous comprendre ?

Ça faire tilt, ou bien moi devoir vous dire en allemand que vous défendez un impérialisme sans scrupule, habitué depuis des siècles à écraser ce que vous prétendez défendre quand il s'agit de la France ?

Merde alors !

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

Boreas. Possible que nous sous-estimons l'impérialisme russe sur la "marche" ukrainienne et sans doute que nombre d'ukrainiens voient revenir l'armée russe, le grand frère russe avec inquiétude..complique d'avoir une position équilibrée.

Écrit par : hoplite | 02/03/2014

Pour les Ukrainiens, la Russie ce n'est pas un "grand frère", c'est un envahisseur, un colon, un russificateur, depuis 400 ans.

Même les Ukrainiens russophones de l'est ne se sentent pas russes mais ukrainiens, ne sont pas russes de souche mais ukrainiens pour la plupart. Judicieuse comparaison lue ailleurs : les Irlandais sont anglophones, mais pas anglais !

La seule région assez légitimement russe, pour l'avoir prise aux Tatars après avoir subi l'attaque des Ottomans, c'est la Crimée. Les Tatars eux-même, d'ailleurs, pas de souche dans la région, mais mongols (arrivés au XIIIe siècle dans un tourbillon de massacres et de conquêtes, ils nous ont d'ailleurs amené les Roms, avant de servir aux Ottomans contre les Russes : bref, les Tatars, pas ma tasse de thé).

Et même la Crimée n'a plus, pour la Russie, qu'un intérêt stratégique de plus en plus limité :

http://www.rusnavyintelligence.com/article-la-base-navale-russe-de-novorossiisk-98321756.html

Il y a quelques jours encore, je pensais que Poutine était sincère dans ses déclarations en faveur de l'unité de l'Ukraine. Maintenant, j'en doute. Je trouve qu'il a des façons de faire de plus en plus soviétiques.

Non, franchement, l'attitude actuelle de la Russie témoigne surtout, à mon avis, d'un orgueil retrouvé (autre indice, les jeux de l'absurde Sotchi, les plus chers JO d'hiver de l'histoire...). Un orgueil au niveau de celui de l'URSS et aussi impérialiste. Car en quoi la présence russe à Sébastopol était-elle menacée ? En rien.

Les événements de Kiev servent de prétexte à Moscou pour crier au complot de l'Occident et remettre la main sur la Crimée, voire ensuite annexer l'est de l'Ukraine, son poumon économique et industriel (des agitateurs pro-russes ont payé des manifestants à Karkhov ces derniers jours).

Loin de s'en indigner et de soutenir ses camarades ukrainiens, en bon toutou passif et crédule l'ED française croque joyeusement toutes les boulettes que lui jette son Poutine chéri, relayé par les Chauprade et autres russophiles borgnes, et jappe à ses côtés, comme si de rien n'était. En trouvant qu'une péroraison de BHL justifie une telle soumission.

Alors qu'à la première évocation du Blitzkrieg et de l'Occupation allemande, tous les coeurs se serrent. Que le bûcher de Jeanne d'Arc leur tire des larmes.

Deux poids, deux mesures.

Lamentable. Honteux.

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

"Ce qui se passe, c'est que les soi-disant "fascistes" que dénonce ce connard, ce sont nos frères patriotes et nationalistes ukrainiens, pas des gens de l'étranger oeuvrant pour une fantasmatique conspiration pour le pétrole de Chevron !!"
D'accord.
Il n'empêche qu'il y a une mafia de l'Ouest mêlant jewlia timoschenko, GS, soros qui veut profiter de l'Ukraine comme ianoukovitch était tout autant un pourri qui convenait à Poutine.
"Pour les Ukrainiens, la Russie ce n'est pas un "grand frère", c'est un envahisseur, un colon, un russificateur, depuis 400 ans."
Pas d'accord pour l'Est du pays. D'accord pour l'Ouest du pays.
"Il y a quelques jours encore, je pensais que Poutine était sincère dans ses déclarations en faveur de l'unité de l'Ukraine. Maintenant, j'en doute. Je trouve qu'il a des façons de faire de plus en plus soviétiques.
Non, franchement, l'attitude actuelle de la Russie témoigne surtout, à mon avis, d'un orgueil retrouvé (autre indice, les jeux de l'absurde Sotchi, les plus chers JO d'hiver de l'histoire...). Un orgueil au niveau de celui de l'URSS et aussi impérialiste. Car en quoi la présence russe à Sébastopol était-elle menacée ? En rien.
Les événements de Kiev servent de prétexte à Moscou pour crier au complot de l'Occident et remettre la main sur la Crimée, voire ensuite annexer l'est de l'Ukraine, son poumon économique et industriel (des agitateurs pro-russes ont payé des manifestants à Karkhov ces derniers jours)."
D'accord, encore que dans les faits, l'Est et la Crimée était quasiment aux mains de Poutine comme de la Russie ou avant de L'URSS, donc ça ne change pas grand chose, malgré l'agitation "médiatique".

La logique veut et fait qu'il y a partition.

ps personnellement je me sens autant proche des ukrainiens que des russes.
Les ukrainiens de l'Ouest devraient être indépendants dans un monde idéal, ne plus être emmerdés ni par les russes ni par les allemands, les polonais ou d'autres.
C'était la ligne Bandera.
Par contre je n'aime pas du tout certains nationalistes ukrainiens poussés par leur connerie qui oublient que les russes sont leurs frères, comme les français en 14 oubliaient que les allemands étaient leurs frères.
Certains étaient allés jusqu'à combattre en Tchétchénie contre les russes, là c'est n'importe quoi.
Pour ce qui est des natios russes anti-Poutine, certains sont manipulés. D'accord Poutine est très soviétique dans son comportement et ses attitudes mais certains natios oublient que pendant l'URSS et surtout pendant les années 90 c'était pire.
Qu'espèrent-ils s'ils viraient Poutine ?

Le nationalisme (de défense, pas d'agression) c'est bien, l'impérialisme c'est de la merde, se comporter en frères de race c'est mieux.
il est regrettable qu'il n'y ait pas eu de scenario à la tchécoslovaque, mais il faut dire sans faire le Chauprade ou le Bertez, qu'il y a quand même dans ce coin des détroits, des gazoducs, etc, de la géopolitique rendant les choses plus compliquées encore et attirant les vautours.

Écrit par : S10 | 02/03/2014

Boreas, tu as sans doute raison sur le comportement russe actuel. Je sais pas pourquoi je préfère les cosaques du don fouettant les femen à BHL et Soros^^ mais il y a sans doute derrière la même logique impériale de blocs qui s'affrontent en eçrasant des patriotes..merci pour ton analyse camarade.

Écrit par : hoplite | 02/03/2014

cela devrai plaire :

http://youtu.be/a19e7KkSMnY

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

oui cela devrai plaire :

http://youtu.be/a19e7KkSMnY

écoutez bien à 2 mn 50 !
""je crois que NOUS pouvons user contre POUTINE des mêmes méthodes que NOUS avons utilisé contre Ianoukovitch.

En ce qui me concerne, ces NOUS sont mes ennemis, les ennemis des européens de souche, ce sont des diviseurs qui conduisent les blancs à s'entretuer, des semeurs de merde et de chaos ....

Si Poutine est renversé ...... vous saurez à qui attribuer cela :

http://youtu.be/kcBG5OQCdac

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

S10

"(Pour les Ukrainiens, la Russie ce n'est pas un "grand frère", c'est un envahisseur, un colon, un russificateur, depuis 400 ans.)
Pas d'accord pour l'Est du pays."

--------------

Le Donbass correspond aux deux tiers nord de l'ancienne Méotide, historiquement une province de l'Ukraine et non de la Russie.

Elle est majoritairement (à près de 60 %) peuplée, tant dans l'oblast de Lougansk que dans celui de Donetsk, d'Ukrainiens de souche, même si la majorité de la population (70 à 75 %) est russophone.

Il est vrai que cette région a fait l'objet de colonisations multiples au fil du temps, mais récemment (après 1945), c'est surtout l'URSS qui lui a imposé des migrants de toutes régions.

Et ce n'est pas parce qu'avant l'ère soviétique elle a longtemps été partagée entre l'empire russe et l'empire austro-hongrois, qu'elle n'est pas ukrainienne.

================

Pour ce qui est des natios respectifs, OK mais supposons un instant que nous ayons l'équivalent d'un Poutine en France, disons MLP (même si la comparaison est difficile, de toute façon ça n'arrivera pas, alors supposons seulement).

Il faudrait, en tant que patriote français, se taire et suivre, parce qu'avant "c'était pire" ?

Pas moi, désolé.

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

Dimezzano

Mais bien sûr, BHL décide du sort de l'Ukraine.

Et de la Russie, évidemment.

Et mon cul sur la commode (ter).

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

Quant à ce que dit Kissinger (90 ans, rangé des voitures depuis un bail), je pense que vous devriez ressusciter le Général Grant, pendant que vous y êtes.

J'aimerais bien connaître son avis d'expert.

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

"cela devrait plaire"
Dieu se rit de Dimezzano qui déplorent les effets etc...

"Les événements de Kiev servent de prétexte à Moscou pour crier au complot de l'Occident et remettre la main sur la Crimée, voire ensuite annexer l'est de l'Ukraine, son poumon économique et industriel "

On est d'accord.
Maintenant qu'il veuille récupérer une partie de l'Ukraine c'est une chose. Dans cette période de trouble, avec des populations semble t'il acquises, des régions avec parfois une certaine autonomie, des partis indépendantiste déjà présent, il avait totalement les moyens de gérer les choses autrement.

La question que je me pose c'est pourquoi cette démonstration de force qui va nuire à son image très facilement. Après des mois à essayer de passer pour un pacificateur, 8 jours après sotchi etc...

Je vois que deux choses:
- Des mauvais renseignements. Ca arrive
- Sans trop d'idée et sans bien analyser les conséquences, il a cru pouvoir rejouer la Géorgie de la même manière. Un peu comme AH qui croit qu'il peut appliquer la Blitzkrieg de la campagne de France une deuxième fois en URSS.
- Il profite juste de l'occas' pour montrer ses muscles. La Russie est de retour etc...Mais là je crois qu'il ne se rend pas bien compte des conséquences
- Ou plus cyniquement il a un intérêt à un retour de la guerre froide, donc à faire escalader la tension au moins un temps. L'Europe s'évanouit sous les USA. L'ennemi est plus facilement diabolisable et ça aide à resserrer les rangs.

Écrit par : Cotuatos | 02/03/2014

Je suis au regret de redire que je suis entièrement d'accord avec Boréas.
Vous imaginez Secteur Droit recevant des chèques de l'UE-USrael ?
Vous avez entendu leur déclaration ?
Ou alors tout est bidonné et les manifestants ont fait un son et lumière à la Puy du Fou...

Écrit par : carine005 | 02/03/2014

Dimezzano est ce que tu penses que les guerres de religion en France ont été planifié à Londres et Madrid et que l'arrivée des bateaux anglais pdt le siège de la Rochelle le prouve ?

Écrit par : Cotuatos | 02/03/2014

ambrusfrance@mid.ru

Monsieur l'Ambassadeur de Russie,

Je tiens à vous faire savoir que je suis de tout cœur avec la nation russe.
Le point de vue du gouvernement français n'est pas celui de beaucoup de mes compatriotes, qui se souviennent du sursaut héroïque de la Grande Guerre patriotique.

Vive la Russie !

Veuillez recevoir, Monsieur l'Ambassadeur, l'expression de mes respectueuses considérations.

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

Et d'accord avec S10 aussi "je me sens aussi proche des Ukrainiens que des Russess"
S' il y a déflagration, ça sera fratricide, avec la clique timochenko comptant le points.
Dans tous les cas de figure, dur pour les natios.

Écrit par : carine005 | 02/03/2014

"Vous imaginez Secteur Droit recevant des chèques de l'UE-USrael ?"

-------------------

Meeeeeeuuhhhh non, voyons, c'est encore bien pire que ça, Secteur Droit c'est carrément Tsahal :

http://www.haaretz.com/news/world/1.577114

LOL

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

Quelqu'un est sûr que Dimezzano existe vraiment ?

"il y a une mafia de l'Ouest mêlant jewlia timoschenko, GS, soros qui veut profiter de l'Ukraine "

S10

C'est ce que je disais hier. En jouant la carte guerre froide Poutine leur a servi sur un plateau. Maintenant il ne faut pas trop exagérer. Ces liens là sont beaucoup moins forts que des liens identitaires par exemple. Ils fluctuent en fonction de l'intérêt de chacun à un moment T. Hier Timoschenko avec Soros mais demain si elle trouve un intérêt ailleurs elle le lâche.

Reste que plus l'Ukraine va avoir besoin d'aide et plus ils seront redevables aux USA, qui seuls actuellement et à priori demain si Poutine va au bout de ses menaces, peuvent les aider.

Merci qui ?

Écrit par : Cotuatos | 02/03/2014

"S' il y a déflagration, ça sera fratricide, avec la clique timochenko comptant le points."

------------------

Timochenko est en réalité la favorite de Poutine :

http://www.lefigaro.fr/international/2014/02/23/01003-20140223ARTFIG00178-la-russie-cherche-une-reponse-a-la-nouvelle-donne-en-ukraine.php

Là encore, il faut éviter d'avoir une lecture des événements datant de la Révolution orange. Les choses ont changé depuis 2004.

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

Secteur droit ne reçoit pas des chèques de soros, c'est évident.
C'est d'ailleurs assez marrant de voir l'autre tanche de bhl à quelques centaines de mètres de types qui rendent hommage à la Waffen SS ukrainienne :D
La place Maidan c'est un peu un fourre-tout.
A côté l'ED française c'est le club med :D

Boreas, encore une fois nous sommes d'accord sur le fond.
Pour certaines parties de l'Ukraine, c'est en effet très compliqué, cela me fait penser à l'ex-Yougoslavie.
Cet aprèm, il y avait à la maison une copine de ma femme russe. C'est une ukrainienne au nom typique finissant en "ko" mais russophone et de mère russe. A part ça, les meilleurs amis de ma femme sont un couple de tatars russifiés et non musulmans, très sympas. Une autre amie est biélorusse... Ma copine précédente était de Crimée, etc.
Bref, des avis sur la situation je n'en manque pas :-)
Tout ça pour dire que quand je parle de deux parties de l'Ukraine, c'est bien sûr très très simplifié.
J'espère que cela restera au niveau d'une partition "raisonnable" de la part des russes, se limitant à la démonstration musclée mais sans coups de feu et sans intervention dans la partie Ouest.
C'est sans doute rêveur de ma part mais après tout la Géorgie aussi aurait pu être le déclencheur d'affrontements autrement plus importants et Poutine n'a pas pris Tbilissi...
Sinon, pour les natios, les comparaisons sont difficiles, et je ne suis pas non plus un fan de la SARL FuN gay pride FM.
Que faudrait-il faire ? Je ne sais pas, tout ce que je sais c'est que je n'irai pas combattre avec des tchétchènes muzz contre des russes ou gueuler contre Poutine, étant donné ce qu'il y a comme alternative actuelle (cela n'empêche pas la critique, loin de là sur de nombreux aspects).
Narine ici a bien des défauts mais que dire des autres...
Pour le moment, on en est là.
Comme l'Histoire est pleine de surprises, on verra en fonction des circonstances.

Cotuatos, cela est arrivé pendant Sotchi, ce n'est pas un hasard, et je répète que l'image de Poutine était déjà diabolisée avant (à mon avis l'image auprès des "occidentaux", il s'en fout. Ce qui compte c'est son image auprès des russes, puis peut-être un peu auprès de certains asiatiques).
Il ne pouvait pas faire autrement que ce qu'il a fait, ce n'est pas fini d'ailleurs.

Écrit par : S10 | 02/03/2014

"est ce que tu penses que les guerres de religion ont été planifiées à Londres et Madrid "

Que l'on étudie donc un peu l'histoire. Restez français et commencez avec de Vergennes. Vous allez voir c'est édifiant.

si je comprends bien les commentateurs de ce blog sont tous arrivés à la conclusione que depuis la chute du mur, l'OTAN n'a pas eu la moindre stratégie de destabilisation ? Les manifestation sont spontanées (?) comme les snipers sur les toît tuant les premiers flics (comme à Benghazi). Bien pourquoi pas ! Mais as-ton le droit à une opinion contraire ?


Ah en fin le crachat habituel sur l'ED introuvable :

"Mélenchon tout à fait d'accord avec l'ED française"

ce blog ressemble de plus en plus à ce qu'était devenu ILYS avec un seul troll mutlitâche atlantiste cassant et arrogant

Écrit par : Il Popolo d'Italia | 02/03/2014

A mon avis Poutine souhaite avoir un seul interlocuteur "ukrainien", ce qui n'est pas simple...
Avec timochenko, c'est simple, dans le sens où Poutine la connait.

Écrit par : S10 | 02/03/2014

"Quand à se griller et à se suicider, c'est fait : "Le parlement ukrainien prêt à remplir toutes les conditions du FMI ".

Avec la purge que cela va occasionner, les manifestants vont vite être de retour à Maïdan, mais pour leur faire leur fête.

On va se marrer aussi, quand le FMI et l'UE imposeront aux nazis, immigration, homosexualité, multi-culturalisme, culte de l'holocauste. Là aussi, ça risque d'être la fête des gouvernants.

Mais il n'y a pas qu'en Ukraine que le pouvoir soit totalement paumé. En France, cogitation sur le "pacte de responsabilité", qui s'annonce comme d'habitude comme un cadeau sans contrepartie, auquel seuls les naïfs et les malhonnêtes croient.

Les gouvernants ? Ils sont au bal des paumés..."

http://lachute.over-blog.com/

Écrit par : hoplite | 02/03/2014

"l'OTAN n'a pas eu la moindre stratégie de destabilisation ?" Bien sûr que oui, c'est son job.
"crachat habituel sur l'ED" Sur certaines figures oui, pas toutes.

Écrit par : S10 | 02/03/2014

Chers camarades

Pour sur que j'existe ! Oui !

J'aurais aimé être un voyou, mais, au fond, une vie est toujours ratée quelque part. Me voilà à quelques encablures de la retraite, médecin essayant d'être un chercheur sur l'immunité tumorale, n'espérant plus que dans le principe de sérendipité ....

"Sont païens tous ceux qui disent oui à la vie, pour qui "Dieu" est le mot désignant le grand oui à toute chose".
Nietzsche

"Au sein de la Nature, dans sa présence vivante qui me transperce la peau et me ravit, me transporte, comme porté par une main géante, je touche le coeur du mnde, et je m'arrête, attentif, ébloui, presque mort de joie." (d'un ami philosophe).

Je m'oppose aux opposants à la Russie mais je suis et reste à vos cotés...

Pour dire vrai je reste encore abasourdi par le délire de la polack dimanche dernier.
Pour dire encore plus vrai, Vladimir Vladimirowitch m'est extrêmement sympathique, mais reste le fond du casus-belli de Königsberg.

Et j'attends avec impatience une maladresse majeure de l'équipe de FLN (à oui, j'ai aussi des sympathies extrémes pour l'OAS) qui nous gouverne depuis Paris et Bruxelles, équipe qui j'espère pourrait se prendre pour Badinguet et recommencer l'expédition de Crimée, encore plus minable, encore plus sanglante, encore plus humiliante. Et même (rêve ultime) la Bundes-prout pourrait se laisser entraîner dans une pantalonnade d'un corps expéditionnaire de l'UE.
Je retrouve le sourire, la dernière fois que les teutons ont assiégé Sébastopol, le patron s'appelait von Choltiz.
Avec un peu de bol, si le scenario se répète, on aura son émule
comme gouverneur par la suite.
Cela devrai plaire .... amitiés fraternelles, chers camarades

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

Le nostalgique de Mussolini qui a encore tout compris...

Mais bon sang, s'il fallait obligatoirement en passer, comme vous, "Il popolo d'Italia" (!), par un raisonnement binaire "bons contre méchants" et des parallèles à la mords-moi-le-noeud comme celui de la Libye, il serait impossible de s'y retrouver, dans l'imbroglio ukrainien !

D'abord, parce que celui que tout le monde oublie (surtout au sein de l'ED française, souvent tellement poutinolâtre par anti-américanisme et désormais anti-"sionisme", qu'elle en oublie d'être fidèle à son idéal soi-disant national, identitaire, et pas impérialiste), c'est le peuple ukrainien.

Peuple ukrainien, qui est le tiers exclu, mais en même temps inclus, dans cette vision étrangère simpliste de sa propre situation, car il est en réalité pris en tenaille entre un Occident qui lui propose sa décomposition (or, la Révolution orange, il n'en veut plus, le peuple ukrainien ; il a compris, depuis 2004...), et une Russie qui ne vaut guère mieux dans l'absolu, fait mine d'être respectueuse du droit international, mais est prête à la vassaliser plus encore que par la vente et le passage de son gaz.

Peuple ukrainien, habitant légitime d'un pays ruiné par l'URSS, puis par des cliques successives de politiciens et d'oligarques plus incompétents et corrompus les uns que les autres, qui se demande simplement comment se libérer de ses pourris à lui, comme des requins étrangers, qu'ils soient anglo-saxons, européens de l'ouest ou russes.

Mais non, il faut qu'il y ait des débiles mentaux sans la moindre preuve qui viennent sans arrêt nous seriner, sans même se rendre compte qu'ils ânonnent la propagande russe pourtant archi-intéressée à l'affaire (ah mais non, impossible, les Russes eux c'est des purs, Poutine c'est le nouveau grand homme !), que les révolutionnaires de la place Maïdan étaient nécessairement financés par la CIA, nourris par l'UE, équipés par l'OTAN et armés par le Mossad !

Tout ça parce que, dix ans avant, c'était la Révolution orange et que, par conséquent, c'est forcément pareil (et encore, c'est même la surenchère débilo-complotiste). Parce que l'Irak, et l'Iran, et la Libye, et la Syrie (d'ailleurs, sur ces affaires-là, il y aurait aussi à redire quant à l'analyse binaire, mais passons), et patin-couffin.

Que l'Ukraine aujourd'hui ce ne soit plus l'Ukraine de 2004, ni moins encore l'Irak, l'Iran, la Libye et la Syrie, on s'en fout, hein. Le schéma général binaire, c'est les méchants à l'ouest, les bons à l'est, et voilà tout. Et même Mélenchon d'accord avec soi sur l'Ukraine, ça ne dérange pas (on va dire que Mélenchon a raison pour une fois).

Bref, une schizophrénie binaire incroyable, digne des pires navets bisounours d'Hollywood, avec Saint Poutine dans le rôle du héros américain. D'ailleurs, ne disons plus Poutine, ni même familièrement ce cher Vladimir, disons Superpoutine !

On en est là. On ne peut même plus discuter, c'est la secte des adorateurs de Poutine, avec eux on est dans le domaine de la foi, il n'y a plus d'analyse, juste des commandements.

Vous comprendre, ou explication non binaire trop compliquée pour vous ? Trop contraire à votre religion, fan du Duce de mes deux ?

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

Il Popolo d'Italia

Qui ici défend une position atlantiste ou même que l'OTAN n'a jamais essayé de faire quoi que ce soit ? Dites moi.
Une opinion contraire ? Bien sur. Tant que la logique "l'ennemi de mon ennemi" ne vous fait pas dire que des identitaires ukrainiens valent moins que les intérêts purement stratégiques d'un autre empire qui actuellement mobilise son peuple sur des points Godwin.

Écrit par : Cotuatos | 02/03/2014

Ce que j'en pense c'est que les Occidentaux, en évoquant l'"agressivité des Russes", sont comme une petite frappe qui a donné un coup dans le dos d'un brave gars, et qui s'étonne de recevoir, en retour, une grande baffe dans sa sale gueule de voyou.

Tenez, les voilà les excités par Soros et BHL, les manipulés par l'OTAN et l'UE pour foutre la merde et semer le chaos :

http://youtu.be/aa63IjsaWIk

regardes bien où est il le peuple en colère, le vrai peuple avec ses vieux, ses travailleurs, ses menagères et ses vielles dames ?

Des pauvres, des jeunes desoeuvrés, des associaux, des simples d'esprits, des paumés, des manipulés .. .des drogués de pauvres idiots (regardez les coiffures punks, observez les tatouages) jetés en avant par les services secrets de l'OTAN, à présent terrorisés m ais regardez aussi l'ocne et les soins qu'on leur donne à 11 minutes..... des imbéciles qui 2 jours avant encore faisaient les cakes en pétant les bières et en gueulant: http://www.youtube.com/watch?v=qK_59xF3ZQQ

Merci à ceux qui font se battre les blancs entre eux .... merci l'OTAN, merci SORS, Kissinger et BHL !

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

Quelle tape dans le dos aux russes ?

On résume, des ukrainiens, manipulés ou pas, pensent que leur gouvernement est à la solde de la Russie.
Ils se révoltent contre lui. La tape dans le dos qui mérite une riposte c'est ça. Donc les ukrainiens avaient raison de penser que ce gouvermenent était une serpillière du Kremlin.

Écrit par : Cotuatos | 02/03/2014

«Si Obama laisse faire Poutine… la crédibilité de l'Amérique sera réduite à zéro. Nos ennemis ne nous craindront plus»
David Kramer (Freedom House)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Freedom_House
http://www.freedomhouse.org/expert/david-j-kramer#.UxOa_fl5OSo

Freedom House, quand même !!! ça devrai plaire aussi ...

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

ça devrai plaire ça encore ....
dans la serie des petites journalopes aux ordre du gros pognon made in USA, je vous présente une dénommée Laure Mandeville .... Un bon petit toutou aux ordres !
http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/02/01003-20140302ARTFIG00182-pris-de-court-obama-etudie-febrilement-ses-options.php
"Le pouvoir américain a sous-estimé le vertige de la toute-puissance qui habite Vladimir Poutine."
"Washington s'est désintéressé de la région, mesurant mal la capacité de nuisance russe" ... va en parler à Nuland "fuck the EU" !

Seul diplome annoncé Harvard ... Sans doute la summer school ! En tous cas, on voit le perroquet et pour qui il roule ! http://www.linkedin.com/pub/laure-mandeville/2a/55b/509
Regardez le profil FB avec les caisses.... https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151791843424407&set=a.439987074406.235725.810239406&type=1&theater

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

Dimezzano

Je ne parle pas le russe, mais d'après ce que j'ai compris, votre première vidéo tourne autour de quelques dizaines de gamins (20 à 30 environ) tabassés et effrayés à Karkhov par une foule pro-russe et pro-Ianoukovitch.

Et vous voulez nous faire croire que ces quelques gamins seraient les agents ultra-dangereux, corrupteurs et subversifs de l'OTAN, de Soros, de Kissinger et de BHL ?!

Deuxième vidéo : activistes du Secteur Droit, pétant notamment une représentation cartographique de l'URSS (CCCP) dans une espèce de salle des fêtes (probablement du Régime de Ianoukovitch). Paaaas bien, hein. L'URSS, c'est tellement sympa !

Vous devez vraiment vous droguer, c'est pas possible autrement.

P.S. : il est vrai que les Berkut et les Titouchkis de Ianoukovitch et de sa clique, tuant des dizaines de patriotes ukrainiens pour le compte de clans d'oligarques (un peu comme Soros en Occident, mais à vos yeux, donc, des bons oligarques puisque pro-russes), ça ne peut être que des gens bien.

Je préfère censurer ce qui me vient.

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

NE FAITES JAMAIS LA GUERRE CONTRE LES RUSSES.
OTTO VON BISMARK.

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

Moscou joue aux échecs et cherche le mat.

Contrairement aux gesticulations de Barack Obama, John Kerry, Samantha Fox ou encore leurs sous-fifres Hague et Fabius, le Président russe agit.

Et il agit en joueur d’échec.

Kiev a dejà perdu le contrôle de la Crimée où des milliers de soldats non identifiés bloquent les militaires ukrainiens dans leurs casernes.

Le navire-amiral de la marine ukrainienne et l’ensemble de la flotte ukrainienne se sont rangés du côté pro-russe. Le commandant en chef de la marine ukrainienne, l’amiral Denis Berezovski, a annoncé aujourd’hui qu’il prêtait allégeance aux autorités pro-russes de Crimée au cours d’une conférence de presse à l’état-major de la flotte russe à Sébastopol.

Vladimir Poutine ne se risquera pas à bouger sans maîtriser au préalable l’ensemble des paramètres.

En bloquant l’armée ukrainienne, en saisissant ses arsenaux et la privant de marine de guerre, le Président russe fait montre d’une dextérité certaine qu’un Rasmussen, le Secrétaire général danois très corrompu de l’Otan nommé à ce poste par pure complaisance pour divers petits services rendus au groupe Laudrup, est bien incapable d’appréhender.

C’est la stratégie d'un joueur d’échec qui cherche le mat.

http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/02/01003-20140302ARTFIG00182-pris-de-court-obama-etudie-febrilement-ses-options.php

PS/ BONNE NUIT A TOUS ... DEMAIN 1ER JOUR DU CAREME POUR LES CATHOLIQUES

Écrit par : dimezzano | 02/03/2014

Ne jamais faire la guerre aux russes, pas faux mais dans le contexte, ça me fait surtout penser au slogan "plutôt Rouge que mort".

N'ayant pas le courage de travailler ni la patience de construire, soumettons-nous à l'empire-contre-l'empire...

Un peu, aussi, comme le mièvre Brasillach fasciné, dans les années trente, par le "fascisme immense et rouge" et les "cathédrales de lumière" de Nuremberg.

Oh évidemment, la Russie de Poutine, ce n'est ni le fascisme, ni l'hitlérisme, mais c'est encore l'apparence d'une puissance consolante, pour la psychologie assoiffée des révoltés impuissants.

Écrit par : Boreas | 02/03/2014

"NE FAITES JAMAIS LA GUERRE CONTRE LES RUSSES. "

Bismarck donc

Mort en 1898 : 6 ans avant la guerre Russo-japonaise et 19 ans avant la défaite de la première guerre mondiale.

Écrit par : Cotuatos | 02/03/2014

"Même les Ukrainiens russophones de l'est ne se sentent pas russes mais ukrainiens"

Connais un Ukrainien de l'Est ultra russophile, qui parle russe et meprise l'ukrainien (Comme langue).
Et la Russie il ne jure que par ca !

Bon je connais un ukrainien (Et une ukrainienne, de l'ouest), je n'ai pas de pretention a en savoir plus.

Je crois que c'est vraiment pas simple...

En ce qui concerne Poutine, il n'est pas francais.
Obama non plus.

La difference entre les deux c'est qu'on en a un sur le dos de facon plus evidente.

Mais aucun des deux ne roule directement pour nous.

Qu'est ce qu'on peut dire de plus ?
Meme plus "sympathique" qu'Obama, Poutine n'est toujours pas francais.

(Ca me donne quand meme envie de dire d'abord a Fabius de la fermer, plutot que nous voirs nous nous houspiller mutuellement...Mais bon)

Écrit par : JÖ | 02/03/2014

Ce que veut vraiment la Russie, c'est retourner à l'accord du 21 février (propulsé par l'UE, je le rappelle - donc, on voit bien que l'OTAN, l'UE, Soros, la CIA et le Mossad sont vachement forts, car ils arrivent même à convaincre Poutine, LOOOOOOOL) :

http://fr.ria.ru/world/20140302/200621507.html

Bref, Moscou s'ingère tranquillement, diplomatiquement et militairement, dans les affaires intérieures de l'Ukraine, pays souverain, nie la révolution ukrainienne, la volonté du peuple ukrainien et veut réinstaurer un gouvernement pro-russe à sa botte.

Dimezzano, un commentaire ?

Écrit par : Boreas | 03/03/2014

Bon, il est vrai que, comme diraient le CRIF et la LICRA, si l'armée russe envahit la Crimée, c'est parce que celle-ci a été menacée par une "bande nazie" :

http://fr.ria.ru/world/20140302/200622154.html

Heureusement que Vladimir est là, pour nous éviter un retour aux HLPSDNH...

Écrit par : Boreas | 03/03/2014

Suis dans le même état d'esprit que JÖ.

Il va sans doute y avoir un "Yalta" de partage de l'Ukraine, ce qui serait mieux pour éviter un affrontement nuisible aux ukrainiens et au monde si ça dégénérait.

Ensuite si ce partage est fixé, il sera intéressant d'observer l'Ukraine de l'Ouest qui est toujours une marmite en ébullition pleine d'ingrédients hétéroclites.
Pour l'Est ce serait réglé, annexion à la Russie.
Suis curieux de voir comment vont s'entendre les différents groupes à l'Ouest... Ça sent la guerre civile dans la guerre civile.
Puisse la population ne pas trop en souffrir (même si c'est un doux rêve que de dire ça)...

Écrit par : S10 | 03/03/2014

Je n'ai pas de Bismark sous la main mais je vais essayé de redire du Patrick Reymond d'il y a quelques jours.
En gros : la Russie, c'est là où vont mourir les connards d'empereurs :D
(j'imagine qu'il pensait à Napo et Tonton et j'espère qu'on n'en arrivera pas là, et puis en matière de prétendant oblabla n'a pas vraiment le look empereur, même bokassa et amin dada étaient plus lookés ;-)

Écrit par : S10 | 03/03/2014

"Pour l'Est ce serait réglé, annexion à la Russie."

--------------

Bah oui, voilà, annexons des Ukrainiens majoritaires, sous prétexte qu'ils sont aux trois quarts russophones, et passez muscade !

Et puis quoi, encore ?

L'Irlande doit aller aux Anglais parce que ceux-ci ont une plus grosse armée ?

Ce n'est pas vraiment ça, le droit international.

Écrit par : Boreas | 03/03/2014

C est un nom du droit international qu on a martyrisé la Serbie, nos allies, historiques.
Au dela des dires et des positions, il faut observer les faits, et rien que les faits.

http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Une_equipe_du_FMI_sera_mardi_en_Ukraine_pour_discuter_du_plan_d_aide66030320141507.asp

Et la nous voyons le fmi pointer son nez,, je doute qu un patriote sincere soit sur la ligne du capital international.

Écrit par : Three piglets | 03/03/2014

"Et la nous voyons le fmi pointer son nez,, je doute qu un patriote sincere soit sur la ligne du capital international."

+1

Écrit par : hoplite | 03/03/2014

Ensuite, pour celui que la question passionne, mettre les actes au bout de ses idées coute exactement 140 euros, le prix d un billet d avion pour kiev.
Nous avons besoin d un effondrement de la puissance anglosaxonne, c est cet impérialisme que nous subissons en France, pas le russe.

Écrit par : Three piglets | 03/03/2014

"Nous avons besoin d un effondrement de la puissance anglosaxonne, c'est cet impérialisme que nous subissons en France, pas le russe."

Puissance qui ne sera pas affaibli par cette affaire, bien au contraire. Justement le FMI : vous voudriez qu'elle se tourne vers qui l'Ukraine maintenant ? Les russes ?

Beaucoup de choses étaient possibles avant qu'il ne sorte ses gros sabots. Maintenant c'est fait. Nous verrons bien.

Écrit par : Cotuatos | 03/03/2014

Ou est la puissance militaire occidentale dans cette affaire cutuatos?

Écrit par : Three piglets | 03/03/2014

"Pour l'Est ce serait réglé, annexion à la Russie."
--------------
Bah oui, voilà, annexons des Ukrainiens majoritaires, sous prétexte qu'ils sont aux trois quarts russophones, et passez muscade !
Et puis quoi, encore ?
(...) Ce n'est pas vraiment ça, le droit international."

Je n'ai pas dit que c'était bien ou mal, juste que ce sera probablement fait comme ça.
Le droit ne pèse pas grand chose en realpolitik et en géopolitique, ni guère ailleurs d'ailleurs...
Les ukrainiens qui ne sont pas d'accord avec ça (il y en a je sais bien, je ne discute plus du fait que pour moi les ukrainiens russophones sont russes, ce n'est que mon avis, les wallons sont des français, etc) ne peuvent pas grand chose militairement face à l'armée russe.
Quant à ce que feront l'UE et les USA, j'espère que ça ne partira pas en vrille...
Ça pourrait aller loin ces conneries (des pourris pour mettre de l'huile sur le feu entre blancs, ça ne manque pas par ici, des déprépucés et d'autres).

Écrit par : S10 | 03/03/2014

Fallait pas aller dans la grotte de l'ours pour le chatouiller et essayer de lui piquer son os ....

Poutine ne recule pas et avance ses coups, l'un aprés l'autre : (interfax)

14:44 Russian ambassador could be recalled in response to U.S. statements over Ukraine

16:07 Ukrainian military disagreeing with Crimean policy told to leave peninsula

16h50 - L'armée russe somme les soldats ukrainiens de se rendre

La flotte russe de la mer Noire demande aux forces ukrainiennes présentes en Crimée de se rendre avant 4 heures du matin (heure française) ce mardi, rapporte l'agence de presse Interfax, qui cite une source proche du ministère ukrainien de la Défense.

"S'ils ne se rendent pas avant 5 heures demain, un véritable assaut sera lancé contre les unités et les divisions des forces armées en Crimée", a-t-on déclaré, précise l'agence russe, selon laquelle l'ultimatum émane d'Alexandre Vitko, commandant en chef de la flotte.

19:45 Beijing understands Moscow's position on Ukraine crisis - Russian Foreign Ministry

Écrit par : Dimezzano | 03/03/2014

Elle est quand même assez atroce, la vidéo postée par je ne sais plus qui (je n'ose pas m'avancer, je me goure toujours), où l'on voit les jeunes prisonniers des pro-Russes à Karkov.
Blessés et humiliés, avec une faux qui se balade au-dessus de leurs têtes...
Ne parlant pas le Russe, je suppose qu'on leur crie de dire s'ils sont payés par l'UE-US et qu'ils s'en remettent à la clémence du grand frère russe.
Je plains celui qui était soi-disant porteur du bandeau de Secteur Droit...

Le FMI sur les rangs.
Ce qui ne se fera pas sans lâchage de lest quant aux valeurs rappelées par SD,au nom des révolutionnaires.
Et quand on pense que Poutine défend les mêmes valeurs, notamment familiales et rectitude de gestion, on se dit qu'il faut que ces gens discutent entre eux, en laissant le FMI dehors. Diplomatie interne, entre gens qui se réclament sensiblement de la même culture !

Où est passé Ianoukovitch ? J'espère qu'il pourrira un long moment en Sibérie. Parce qu'on sait à peu près où sont passées les aides de la Russie.
Il y a des rumeurs diverses : coup de fil de Poutine pendant les combats, lui enjoingant de faire des concessions, puis fureur de Poutine, puis soutien de Poutine...
Je pense que le soutien à Ianou de la part de Poutine est du cinéma en direction des pro-russes, mais qu'il va le balancer très loin. Du moins j'espère.

Parce que Poutine, c'est aussi ça :

http://www.youtube.com/watch?v=nJZYdiWkC7A

Et il n'était QUE premier ministre.
Je ne peux pas penser qu'il va laisser faire le FMI.

Écrit par : Carine | 03/03/2014

"Ou est la puissance militaire occidentale dans cette affaire cutuatos?"

Personne ne fera la guerre à la Russie pour l'Ukraine. Alors il a prouvé quoi ? Qu'il fallait pouvoir sortir la grosse artillerie de temps en temps et surtout face aux russes. Message reçu partout en occident. Plus faible ou pas l'OTAN n'a jamais eu autant d'intérêt depuis des années.

Après rien de plus. On aurait pu s'en épargner c'est tout. Maintenant c'est fait et c'est pas la fin du monde non plus.

PS : Adinolfi fidèle à lui-même

Écrit par : Cotuatos | 03/03/2014

TP

"C est un nom du droit international qu on a martyrisé la Serbie, nos allies, historiques.
Au dela des dires et des positions, il faut observer les faits, et rien que les faits."

-------------------

Ouais, enfin nos alliés serbes, si on regarde les faits et rien que les faits, ce sont plus des boulets que des aides...

De l'assassin servant de prétexte au déclenchement de la Grande Guerre, à Milosevic le potentat communiste responsable des bombardements de l'OTAN et envoyé par son propre peuple comparaître au TPI tellement c'était un pourri, en passant par les multiples agressions et exactions serbes, partout et toujours, sur ses voisins notamment croates ; très franchement, merci bien.

La désinformation serbe est manifestement aussi efficace que la désinformation russe. Héritage de l'URSS, qui a survécu, sur ce point, au ravalement de façade occidentalo-compatible.

Le droit international, c'est une des choses à défendre, justement parce que les grandes puissances s'assoient dessus. Comme la Russie aujourd'hui, comme les anglo-saxons régulièrement. Mais on peut aussi tout jeter en prétendant que ça ne fonctionne jamais (ce qui serait très largement faux).

Au fait, si le FMI va en Ukraine, c'est parce que le gouvernement provisoire ukrainien le lui a demandé :

http://www.lunion.presse.fr/economie/une-equipe-du-fmi-mardi-en-ukraine-pour-discuter-du-plan-d-aide-ia0b0n309465

Il ne s'agit pas de s'en réjouir pour autant, mais le problème des grandes théories sur le capital international, c'est qu'en réalité, les victimes sont le plus souvent consentantes contraintes et forcées, faute d'alternative dans un système fermé.

Fermé pourquoi ? Si l'UE était intelligente, elle prêterait à l'Ukraine de quoi tenir quelque temps, au lieu de laisser le FMI s'en charger puisque les Russes, eux, ne prêtent qu'à leurs soumis...

Et effectivement, il faut que la puissance anglo-saxonne s'effondre et les Russes ne nous menacent pas actuellement, etc. : je suis bien d'accord. Mais l'Europe continentale pourrait très bien se retrouver complètement soumise à un nouvel empire russe à la suite d'un tel effondrement, ne serait-ce qu'en raison de sa dépendance énergétique. D'autant plus que la "dissidence", le plus souvent, bave d'admiration devant Poutine, au lieu de prendre exemple sur les Ukrainiens... Bref.

Sinon, bel article d'Adinolfi, merci pour le lien.

===================

S10

"pour moi les ukrainiens russophones sont russes"

-------------------

Déjà, cette théorie ne tient pas une seconde face à la réalité ethnique.

Ensuite, les Russes eux-mêmes reconnaissent que les manifs pro-ukrainiennes dans l'est, rassemblent davantage de monde que les manifs pro-russes (je l'ai encore lu sur RIA Novosti ce matin, mais entre-temps ces petits malins ont fait disparaître l'info).

Écrit par : Boreas | 03/03/2014

"Nous avons besoin d un effondrement de la puissance anglosaxonne, c'est cet impérialisme que nous subissons en France, pas le russe."
Tout a fait. Pour autant pas besoin de devenir les Pompom girls de Poutine (suivez mon regard...).

Il semble en tout cas qu' une 3eme voie est impossible avant l'effondrement du $.

Après les effets long terme sur la Russie et le bloc BAO, aucune idée, l’épisode ne fait que commencer. Pour l'instant c'est plutôt une preuve de faiblesse militaire de l'Otan. a suivre...

Écrit par : C2 | 03/03/2014

J'ai suivi le regard.

"Pour autant pas besoin de devenir les Pompom girls de Poutine (suivez mon regard...)."

Dans toute discussion, il en faut toujours un pour commencer à déconner...

Dire que j'aime bien le comportement de Poutine devant des propriétaires d'un complexe qui mettent la clé sous la porte au détriment de centaines de travailleurs fait de moi une pom pom girl de Poutine ? Etonnant...

Écrit par : Carine | 03/03/2014

Il y a une virilité de la part des ukrainiens de l ouest, c est évident, et c est ce niveau de virilité qu il faut atteindre en Europe occidentale, je le répète.
Cela dit, adinolphi oublie de dire que, historiquement, ce ne serait pas la premiere fois que la bourgeoisie utiliserait des corps francs pour le, compte de ses intérêts, avant de liquider ses hommes de main un peu trop naifs.

Écrit par : Three piglets | 03/03/2014

Sur la menace d un imperialisme russe, soyons serieux deux minutes, le coup des T 54 en 30 min sur les champs elysees, c etait bon pour les lecteurs du figaro.
Historiquement, la guerre froide est du ressort des anglosaxons. Regardons la date de creation de l otan et celui de varsovie, regardons la date de la bombe us et celle de l urss, qui avait l initiative? Et donc qui avait la capacite d agressivite?

Et aujourdhui, qui est aux aboies?
Les russes?

Écrit par : Three piglets | 03/03/2014

"Déjà, cette théorie ne tient pas une seconde face à la réalité ethnique."
Franchement j'ai connu des ukrainiennes et des russes, j'ai bien cherché les différences ethniques dans tous les recoins ;-)
Ce n'est pas une théorie, c'est seulement mon avis personnel après avoir lu Histoire de la Russie de je ne sais plus qui et surtout après être allé sur place.
J'ai même ramené des échantillons à la maison pour être sûr :D
Je suis d'accord qu'il y a des différences notables (y compris ethniques) entre irlandaises et anglaises, mais entre ukrainiennes russophones et russes, pas évident au premier coup (d'oeil).
Peut-être que je regardais de trop près...
Sérieusement, ce sont plus des différences "historiques" ou "politiques", un peu culturelles et encore.
Je serai suisse romand, je ne voudrai pour rien au monde être français, par contre là si on me donnait un passeport suisse je ne dirai pas non :-)
Enfin, tout ça, c'est bien joli, mais ça n'a pas la moindre importance.

Je pense et j'espère que ça va se calmer après une partition de fait avec le minimum de violence.
Et j'attends de voir comment la partie Ouest avec un premier ministre GS, le FMI et tous les vautours nomades vont faire avec les gars de Secteur Droit et compagnie qui ont l'air assez remontés pour le "vivrensemble", les doigts de l'homme et autres niaiseries (pour la théorie du genre, ça semble compromis aussi a priori :-)
Ce serait amusant que béchamel y séjourne pour faire le mariole encore une fois et se fasse attraper par des judéo-sceptiques :D
Je le verrai bien aller brouter l'herbe à Tchernobyl :D

Écrit par : S10 | 03/03/2014

'Je le verrai bien aller brouter l'herbe à Tchernobyl :D'

+1

Écrit par : Carine | 03/03/2014

@Carine, malheureusement tu ne comprends pas la moitie de ce que je dis. Je visais un autre dont le pseudo commence avec un "D" comme "délirant"

Écrit par : C2 | 03/03/2014

Oué mais comme je suis apparemment la seule femme ici, tu dois comprendre que pom pom girl, je l'ai pris pour moi.
On mérite un changement de genre quand on défend un autre avis ?

Écrit par : Carine | 03/03/2014

TP, je ne te parle pas de T54 sur les Champs, ni de guerre froide (même si je pense que 1/ celle-ci a débuté dès 1917 et que, par conséquent, les dates des traités de coopération militaires et d'obtention de la bombe atomique ne comptent pas beaucoup et 2/ - pour avoir lu Soljenitsyne et autres - les anglo-saxons nous ont objectivement protégés d'un mal pire encore qu'eux-mêmes), mais de dépendance énergétique.

Pour que l'actuelle "zone euro" puisse espérer faire contrepoids à la puissance russe fondée presqu'exclusivement, aujourd'hui, sur la rente pétrolière (en ce sens, la Russie n'est pas aux abois, mais est fragile), tout en étant probablement larguée énergétiquement, dans la période de déplétion qui commence, par les pays du Golfe traditionnels primo-fournisseurs des anglo-saxons, il faut qu'elle gagne en puissance, elle aussi, par rapport aux autres blocs.

En l'occurrence, si possible, une ou plusieurs monnaies d'échange. Technologies, machines-outils pour remonter l'industrie russe encore dévastée, développements d'infrastructures, etc. Et surtout, surtout, de la solidarité pour parler d'une seule voix et, en politique étrangère, faire bloc.

Au lieu de ça, l'UE "RSS" que dénoncent bêtement les droitards comme un monstre dictatorial sui generis alors qu'elle n'est qu'un mandataire de politiques nationales, est un nain financier et politique, un toutou pas vraiment involontaire des anglo-saxons, un zéro pointé de la puissance.

Il faut péter la gueule aux Régimes nationaux corrompus, comme les Ukrainiens viennent de le faire. Nation par nation. Et ensuite, s'unir pour être souverains à l'échelle européenne, peu importe la forme, fédérale, confédérale ou autre. Il me semble que c'est ce que dit Adinolfi et il n'y a pas d'alternative, ça passe forcément par là.

Après, les Corps Francs, c'est plus complexe qu'une histoire de récupération et de liquidation. Les combats de 1919, éminemment justifiés, contre les Rouges menaçant de submerger l'Europe de l'Ouest, ne visaient pas spécialement à défendre la bourgeoisie, qu'en général les anciens de la Grande Guerre méprisaient.

De surcroît, il y a quand même quinze ans et un sacré basculement social et politique entre cette période et la Nuit des Longs Couteaux... Et beaucoup, comme Ernst Von Salomon par exemple, n'ont jamais été récupérés par les SA ni par Hitler, ni liquidés par celui-ci. Preuve qu'ils avaient une meilleure boussole que les autres et que l' "homme complet", ce n'est pas un vain mot. Des exemples pour moi, en tout cas.

Écrit par : Boreas | 03/03/2014

Intéressante intervention, Boreas.
"Nation par nation."
Oui, mais.
Le mais c'est que quand bien même une nation importante (je ne parle pas de l'Islande) arrivait plus ou moins à obtenir une certaine amélioration, "l'empire" ne laisserait pas faire.
Pas pour le moment en tous cas.
Il faut donc attendre qu'au moins le bras armé (les USA), soient assez affaiblis.

Écrit par : S10 | 03/03/2014

L objectif de souveraineté des ukrainiens est il atteint avec un employe de Gs a sa tete et avec une equipe de Fmi dans ses murs, boreas?
Ce que tu peux reprocher a la corruption russe, a juste titre, tu peux le reprocher a la puissance 100 a tous les vampires occidentaux.
La propagande russe, faut aller la chercher pour en etre victime, alors que celle de l oligarchie, occidentale nous bombarde directement chez nous, tout le temps et sur n importe quelle chaine.

Écrit par : Three piglets | 03/03/2014

TP

Je suis 100 % d'accord avec Adinolfi, dont j'ai repris presqu'intégralement le texte sur ma boîte à bavardages. Je pense que ça doit répondre à tes questions. ;-)

----------------------

S10

Bien d'accord avec toi.

L'Ukraine est presque une dystopie.

Un exemple de l'effondrement, ou quasi, et de ce qu'il peut générer comme réaction populaire s'il y a un noyau dur d'activistes.

C'est pour ça que malheureusement, ça ne marchera sans doute pas : parce qu'autour de l'Ukraine il n'y a pas (encore) le même effondrement et qu'il faudrait que l'effondrement soit partout pour que ça ait une chance de fonctionner.

Écrit par : Boreas | 03/03/2014

Ouais, pas simple.
Et puis faut attendre, la situation n 'est sans doute pas encore assez merdique dans un "grand" pays (mais comment font les grecs pour "supporter" ça ?!?...).
Le plus intéressant serait que la France soit ce pays-là.
Pas évident de savoir quelle seraient les réactions (dans les faits, pas dans l'escartefigue médiatique) des voisins (Allemagne, en particulier) et des USA.
Pas évident de savoir si un pays européen commencera ou si autre chose interviendra avant (une guerre quelque part près de puis concernant l'Europe entière ou un changement structurel aux USA ou encore une autre chose inédite)....

Pour l'Ukraine, ce sera, malheureusement pour les premiers concernés, aussi une autre sorte de laboratoire, et pour nous de phénomène à observer (pour y apprendre), comme l'est la Grèce dans un autre genre.

Écrit par : S10 | 03/03/2014

"Et beaucoup, comme Ernst Von Salomon par exemple, n'ont jamais été récupérés par les SA ni par Hitler, ni liquidés par celui-ci."

Par contre bien emmerdé par l'occupant US apres 45 le Salomon...

Sinon cette discussion sur l'Ukraine m'evoque (Relativement) les discussion sur la partie "a 3 bandes" dans un autre domaine.

Pas simple.

Écrit par : JÖ | 03/03/2014

"Par contre bien emmerdé par l'occupant US apres 45 le Salomon..."

-----------------

Oui, ce qui a donné matière à un grand livre :

http://www.causeur.fr/confession-un-allemand-du-siecle,18735#

J'envie ceux qui ne l'ont pas encore (le plaisir de le chercher chez les bouquinistes) et/ou ne l'ont pas encore lu (le plaisir d'en découvrir le contenu)...

Écrit par : Boreas | 03/03/2014

Qui sont ces anciens soldats israéliens parmi les combattants de rue dans la ville de Kiev ?

http://alyaexpress-news.com/2014/03/qui-sont-ces-anciens-soldats-israeliens-parmi-les-combattants-de-rue-dans-la-ville-de-kiev/

Écrit par : Mistersmith | 04/03/2014

http://www.dailymotion.com/video/x1eg94o_la-paix-mondiale-ne-se-fera-pas-sans-la-russie_news

Un seul et même peuple, les européens, est poussé dans une guerre fratricide par l'Otan, l'Union européenne, les USA tous actionnés par l'oligarchie financière de la City de Londres.

Tandis que l'Europe surendéttée et en faillite est en réalité menacée par un changement de population, ses soit disant élites ne pensent qu'à en découdre avec Moscou en poussant des Européens à s'entre-tuer.

http://www.dailymotion.com/video/x1c311x_cheminade-en-ukraine-c-est-la-guerre-entre-l-otan-et-la-russie_news

Les patriotes sincères qui ne veulent plus de cette Europe multiculturelle soumise à l'oligarchie financière doivent réfléchir, vite, très vite, et être solidaires de la Russie dans sa lutte contre l'oligarchie financière basée à la la City de Londres qui nous soumet au servage ....
http://french.ruvr.ru/.../Ukraine-la-Russie-diabolisee-9729/

Écrit par : dimezzano | 04/03/2014

Mistersmith

Déjà vu :

"Meeeeeeuuhhhh non, voyons, c'est encore bien pire que ça, Secteur Droit c'est carrément Tsahal :

http://www.haaretz.com/news/world/1.577114

LOL

Écrit par : Boreas | 02/03/2014"

Ça alors, des anciens soldats israéliens.

Un complot juif ?

Écrit par : Boreas | 04/03/2014

c'est bien le seul avantage avec les imbéciles, c'est que leurs réactions sont prévisibles ;-)

Écrit par : Mistersmith | 04/03/2014

Mistersmith

Les juifs ont aussi la particularité à chaque fois que qqchose d'audacieux marche de raconter qu'ils en étaient. Il s'avèrera ensuite qu'ils ont juste passer un coup de fil. Après ils couinent aussi quand on les voit partout.

Libération de Bétancourt, prise d'otage dans le centre commercial de Nairobi, etc... Ils nous les ont tous fait.

Maintenant que tout ce cirque soit en fait un coup monté (On se demande au passage pourquoi avec avec une telle efficacité on ne choisit pas un autre pays plus intéressant que l'Ukraine...) Force est de constater que St Vladimir a marché. A couru même.

Écrit par : Cotuatos | 04/03/2014

Ha l'UE vient de mettre la main à la poche. 10 millions d'euros supplémentaires. On passe à 610 millions !
Pour rappel le rachat de Whatsapp par Facebook c'est quasi 20 milliards.

En fait je ne sais pas s'ils peuvent déjà jouer à l'euromillions en Ukraine mais ça vaudra peut être le coup. La prochaine cagnotte est de 100 millions.

Écrit par : Cotuatos | 04/03/2014

Vers une possible déstabilisation du systéme ?

"Poutine s’est lui-même mis dans une position où il ne peut pas reculer, pour placer le bloc occidental devant l’alternative : céder ou développer très rapidement les conditions d’une guerre dont les dimensions ne peuvent être mesurées, et qui contient le potentiel des affrontements les plus décisifs et les plus catastrophiques."

http://www.dedefensa.org/article-poutine_et_la_doctrine_cortez__04_03_2014.html

«Obama just made things much, much worse in the Ukraine - now Russia is ready for war».

«The leaders of the USA and the EU have to now understand that they are playing with fire and that this is not a “Ukrainian” problem: now they themselves are at risk of ending up in a war against Russia, possibly a nuclear one. And even if they never admit to that publicly, they need to at least have to courage to admit to themselves that they themselves created that situation and that the responsibility for it is fully theirs.»

"... Cela nous ramène aux hypothèses maximalistes évoquées plus haut, qui nous semblent plus que jamais les plus crédibles. La résolution de la Russie est pour nous un facteur fondamental sinon le facteur fondamental dont tout dépend, comme il était déjà évoqué dans notre texte du 3 mars 2014, concernant ce que nous désignions comme “les méditations de Poutine”. C’est l’idée, d’ailleurs suggérée par Trenine, que la Russie en a assez du bloc BAO et de ses folies irresponsables, et ne le considère plus comme un interlocuteur fiable mais comme une nuisance qu'il faut placer devant ses responsabilités."
".... nous insistons dans le même texte sur l’hypothèse d’un “choc psychologique” de la possibilité d’un affrontement nucléaire, qui pourrait déclencher une brutale dynamique déstabilisatrice du Système, entraînant à son tour une accélération exponentielle du processus d’effondrement modifiant radicalement la situation du monde, – et, par conséquent, les conditions de l’affrontement, y compris la perspective catastrophique du nucléaire qui serait ainsi écartée par des événements extraordinaires. Dans les textes divers cités, on distingue également la question de la fragilité du système financier "

9 h 45. La Russie réduira "à zéro" sa dépendance économique vis-à-vis des États-Unis si Washington impose des sanctions à son égard en raison de la situation en Ukraine, ce qui aboutira au "krach" du système financier américain, a averti mardi Sergueï Glaziev, un conseiller du Kremlin. Une source au Kremlin a toutefois peu après indiqué à l'agence publique Ria Novosti que M. Glaziev avait exprimé son opinion personnelle et qu'il ne s'agissait pas de la position officielle du Kremlin. "Non seulement nous trouverons un moyen de réduire notre dépendance financière des États-Unis, mais nous tirerons de ces sanctions un gros profit", a déclaré Sergueï Glaziev à Ria Novosti.

"Les tentatives pour prendre des sanctions contre la Russie mèneront au krach du système financier américain et à la fin de la domination des États-Unis dans le système financier mondial", a-t-il ajouté. "Nous serons contraints d'utiliser d'autres devises, de créer notre propre système de règlement. Nous avons de merveilleuses relations économiques et commerciales avec nos partenaires à l'Est et dans le Sud", a-t-il expliqué. "Si des sanctions sont prises contre les structures étatiques, nous serons contraints de reconnaître notre incapacité à rembourser les crédits accordés aux structures russes par les banques américaines", a-t-il aussi averti. "Car les sanctions sont une arme à double tranchant, et si les États-Unis gèlent nos actifs, alors le passif de nos organisations en dollars sera aussi gelé. Cela signifie que nos banques et nos entreprises ne pourront rembourser les prêts à nos partenaires américains", a-t-il poursuivi.
http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-le-kremlin-promet-un-krach-a-washington-en-cas-de-sanctions-americaines-04-03-2014-1797454_24.php

Écrit par : Dimezzano | 04/03/2014

Sergueï Glaziev, un conseiller du Kremlin, à Ria Novosti:

"Les tentatives pour prendre des sanctions contre la Russie mèneront au krach du système financier américain et à la fin de la domination des États-Unis dans le système financier mondial", a-t-il ajouté. "Nous serons contraints d'utiliser d'autres devises, de créer notre propre système de règlement. Nous avons de merveilleuses relations économiques et commerciales avec nos partenaires à l'Est et dans le Sud", a-t-il expliqué. "Si des sanctions sont prises contre les structures étatiques, nous serons contraints de reconnaître notre incapacité à rembourser les crédits accordés aux structures russes par les banques américaines", a-t-il aussi averti. "Car les sanctions sont une arme à double tranchant, et si les États-Unis gèlent nos actifs, alors le passif de nos organisations en dollars sera aussi gelé. Cela signifie que nos banques et nos entreprises ne pourront rembourser les prêts à nos partenaires américains", a-t-il poursuivi.

Oh merde!
C'est bhl qui va devoir honorer les emprunts ?
Après tout, c'est lui qui a fomenté le coup d'état !
Qu'il paie !

Écrit par : Carine | 04/03/2014

"Avec Poutine ?
Dans le superbe texte de Adinolfi:
En dehors de ces experts de la vie et de la mort (des autres) qui décident des peuples en regardant une carte sur Google Map, il y a ceux qui se demandent en toute bonne foi : mais ne sommes-nous pas avec Poutine ?
Oui, en russophiles, non en tant que Russes, ni en tant qu'agents russes.
Nous sommes avec Poutine en tant qu' alliés potentiels et non comme des esclaves"

Illustration :

http://www.voltairenet.org/article182426.html

Meyssan dérape en se sentant obligé de salir les ultras de Maïdan pour soutenir l'action de Poutine (qui n'a aucun besoin de cela).
Le bloc Russie-Chine nous a évité une intervention en Syrie et une attaque de l'Iran.
Ce qui ne devrait pas signifier allégeance aveugle en vomissant sur les patriotes ukrainiens.

Écrit par : Carine | 04/03/2014

L expression du patriotisme n est pas synonyme de pertinence politique.

Écrit par : Three piglets | 04/03/2014

TP

Selon toi, les patriotes ukrainiens auraient dû miser sur le pourrissement plutôt que sur l'affrontement ?

Quelle solution, pour eux, en-dehors de celui-ci ?

Écrit par : Boreas | 04/03/2014

Même chose pour nous alors.
Je voyais Maïdan comme un exemple de ce qu'il faut faire pour se libérer d'un joug, surtout quand ce joug est multiple, dans notre cas.
Il est clair que rien de semblable ne peut se faire sans que ça fasse bougrement "bouger les lignes", comme ils disent !

"Il faut péter la gueule aux Régimes nationaux corrompus, comme les Ukrainiens viennent de le faire. Nation par nation. Et ensuite, s'unir pour être souverains à l'échelle européenne, peu importe la forme, fédérale, confédérale ou autre. Il me semble que c'est ce que dit Adinolfi et il n'y a pas d'alternative, ça passe forcément par là." (Boréas)

Ca ne serait pas pertinent ? Sachant que si ça part dans un pays, c'est un appel d'air pour les autres.

Écrit par : Carine | 04/03/2014

c'est drôle il y a quelques mois à peine on pensait à bon droit qu'on aurait droit à une intervention occidentale en Syrie, qui finalement n'a pas lieu (de façon directe, j'entends) et aujourdhui c'est l'Ukraine que personne n'avait vu venir qui met à vif l'antagonisme entre ces deux blocs et une logique de guerre froide qui n'avait que brièvement disparu lors de l'effondrement du bloc soviétique..et on parle d'effndrement et même de guerre nucléaire^^ une bonne leçon pour ceux qui pensent que l'histoire est écrite...de deux choses l'une, c'est toujours la troisième.

Hillard dans une brève interview sur E et R récente tempère bien l'enthousiasme des soutiens pro-russes en Europe en montrant combien les structures oligarchiques qui gravitent autour du Kremlin sont largement superposables à celles qui gravitent autour de la maison blanche...

Écrit par : hoplite | 04/03/2014

Les patriotes ukrainiens ont eu leur fenetre a la chute du mur.
mais on en reparlera lorsque le gouvernement technique aura dépecé ce qui reste de l Ukraine.

Cela dit, je peux me tromper, c est peut etre bel et bien un mouvement patriote, j en doute vu le traitement médiatique occidental.

Écrit par : Three piglets | 04/03/2014

Dans ce genre d événements, ce n est pas la couleur politique des acteurs qui compte, mais leur poids reel, et l objectif reel de leur apparition.

Écrit par : Three piglets | 04/03/2014

http://russeurope.hypotheses.org/2045

Écrit par : hoplite | 04/03/2014

commenatire éclairé d'un gentil lecteur sur 20 MINUTES à propos des menaces russes sur l'économie mondiale:

"Pour faire la guerre, il faut être deux. L'armée américaine dépense pas loin de 800 milliards de $, pour... 2 brigades disponibles, soit 10 000 hommes ( un milliard pour 12.5 militaires employables). Encore faudrait il qu'ils ne soient pas déployés on ne sait où. Normal pourra dérouter 400 hommes vers l'Ukraine. C'est risible.
L'empire américain occidental est à bout de souffle, et les guerres de Syrie, et l'affaire ukrainienne sont le maximum qu'ils puissent faire. En outre, des F15 et F16, vieux de 40 ans d'âge, ça ne pèse plus bien lourd contre des S300 et S400. Quand au F35, il est passé directement du stade de projet au stade de détritus.
Ce qui explique le déballonnement de septembre 2013, face à la Syrie, et à la flotte russe.
Si vous attendez la guerre, vous risquez de l'attendre longtemps. En outre, peu de personnes en occident voudront mourir pour les banques, Soros, BHL, l'ajustement structurel, l'immigration, les homos, alors qu'en Russie le culte de la grande guerre patriotique est encore présent et vivace.
Faut sortir et aller en ville, et cesser de considérer que l'occident, ce sont des démocraties, ce sont des dictatures banquiéres, des hyènes, qui ne comprennent que le langage de la force."

Écrit par : hoplite | 04/03/2014

On se doutait que les natios seraient cocus à l'arrivée, mais là, ça vient vite.
Sapir propose :

"La deuxième condition est la mise au ban politique des extrémistes de « Pravogo Sektora » et de « Svoboda », leur désarmement et leur interdiction."

Il y a la meute contre eux.

Écrit par : Carine | 04/03/2014

Le cygne noir hoplite.

Sinon je crois que vous n'avez pas compris qu'il n'y aura jamais de guerre pour l'Ukraine. Encore moins une guerre mondiale ^^
Même Poutine fanfaronne. L'occident ne perd rien dans l'histoire à laisser l'Ukraine. Elle gagne même de le faire passer pour une brute. Même Merkel qui dit qu'il est "dans un autre monde". Ce sera la ligne.

Oui grâce à cela la Russie sera plus isolée. Non ils n'ont pas les moyens de "renverser le système financier US". Comme disait Boréas la Russie c'est juste la rente gazière et l'armement. Point final.
Et la Chine qui a la plus grosse réserve de dollar va suivre la russie dans ce sens. On rêve.

Rien que la lettre forcée de Ianoukovitch qui sous entendrait que c'est à sa demande que la russie est intervenu prouve qu'ils cherchent une porte de sortie.

Écrit par : Cotuatos | 04/03/2014

Poutine est entrain de venger Kroutchev, et l affaire des missiles de Cuba.
Kroutchev a l époque avait dut reculer, cette fois c est les ricains qui vont baisser le regard.

Sa popularité chez lui sera enorme. Nous, nous maudirons ses connards qui nous ridiculisent.
En novembre la France doit livrer son 1er porte helicopter de commandement a la Russie .... Les ricains risquent de ne pas apprecier....:)
En cas de sanction financiere contre les Russes, ils pourraient coupé la gaz. Je ne sais pas si les Allemands, Polonais et autre, vont appréciés de se les geler pour les Ukrainiens.... Que du bonheur, ils sont vraiment trop cons ses gouvernants.

Écrit par : libherT | 04/03/2014

"Comme disait Boréas la Russie c'est juste la rente gazière et l'armement. Point final."

Lecture recommandée :
http://intersci.ss.uci.edu/wiki/eBooks/Articles/1904%20HEARTLAND%20THEORY%20HALFORD%20MACKINDER.pdf

Écrit par : Dimezzano | 04/03/2014

S'ils "coupent le gaz" ils vivent de quoi les russes ?
Explique nous ?

Écrit par : Cotuatos | 04/03/2014

Bien sûr la théorie du heartland datant d'il y a un siècle...

Concrètement depuis la chute de l'URSS l'économie russe est basée uniquement sur l'exploitation des matières premières et en particulier le gaz. Une économie de rente quoi. Point final. Même le Brésil a une économie plus florissante.

Écrit par : Cotuatos | 04/03/2014

C'est la course aux armements qui a achevé l'URSS, dit-on.
Ce serait rigolo que cette fois nous assistions à un mouvement dans l'autre sens.
Et les trucs inversés, en ce moment...
:D

Écrit par : S10 | 04/03/2014

Si les russes coupent le gaz à l'UE, ils peuvent le vendre aux chinois, aux indiens, etc.
Ils peuvent aussi continuer à vendre des armes.
C'est vrai que la gastronomie (à mon grand regret personnel) et les fringues ce n'est pas leur truc mais quand ils font quelque chose, en général ça tient la route.

Ils vivent "bien" depuis quelques années (le russe moyen a dépassé le français moyen en matière de niveau de vie depuis 2007, celui du russe monte et celui du français baisse) mais peuvent se contenter de peu et vivre rustiquement.
Je doute que l'ensemble des pays de l'Ouest puisse accepter facilement des conditions spartiates.

Écrit par : S10 | 04/03/2014

S10 je ne crois pas qu'on dévie aussi facilement les gazoducs. ^^

Et encore une fois tout ça est largement disproportionné. La seule chose que je remarque c'est qu'en suivant les dépêches les américains n'ont jamais été aussi présents et à l'initiative depuis le début de la crise.
Une dépêche sur deux vient maintenant de chez eux. Kery ceci, Obama cela, Kery propose un prêt, les USA vont envoyer des experts financiers pour traquer les actifs volés etc...

Écrit par : Cotuatos | 04/03/2014

"Kroutchev a l époque avait dut reculer"

Pas si simple, il me semble que Kennedy avait laché du lest sur des missiles en Turquie.

Écrit par : JÖ | 04/03/2014

Un peu facile, Cot ;-)

On verra ce qui va rester de tout le bazar merdiatique...
Cela ne m'étonnerait pas qu'il ne se passe rien du tout en réalité, aucun des deux côtés n'a intérêt à arrêter le commerce, en particulier l'Allemagne et les russes pour le gaz, l'Ukraine je n'en parle même pas.
Les histoires d'argent dette entre l'empire, les russes, les chinois, ce serait plus rigolo mais là encore, cela m'étonnerait qu'ils nous fassent le plaisir de tout écrouler comme ça, le $ qui disparaitrait, l'or qui grimperait en flèche, etc.

Comme nous avons encore vu (et comme Hoplite l'a aussi fait remarqué), l'Histoire apporte toujours des dénouements inédits.
Sur le gaz et le grizbi, là aussi, on peut avoir des surprises :-)

Écrit par : S10 | 04/03/2014

"S'ils "coupent le gaz" ils vivent de quoi les russes ?"

dans cette affaire tout le monde se tient: les approvisionnements énergétiques, le système financier mondial, comme dit Sapir, personne n'a vraiment intérêt à renverser la table...

sauf que c'est toujours l'imprévu la règle et que personne n'aurai parié un kopeck il y a 6 mois sur la chute du pouvoir ukrainien en quelques jours comme on vient de le voir.

sauf que la Russie fournit 40 % de son gaz à l'Allemagne et que, comme le dit S10, "ils peuvent le vendre aux chinois, aux indiens, etc.", les clients ne manquent pas.

sauf que l'Ukraine n'est pas la Géorgie mais le coeur historique de la Russie, la première capitale des russes qui s'y sont convertis au christianisme il y a longtemps avant que celle-ci ne se déplace à Moscou, 3eme Rome.

pas les mêmes enjeux, à mon avis: que les occidentaux fanfaronnent, c'est sûr, les Russes je ne sais pas. et s'il y a un truc qu'ils savent parfois faire, c'est la guerre. et si un peuple est capable d'être résilient et de survivre avec une pénurie aggravée c'est le russe, pas le français ou le yankee.

"Je doute que l'ensemble des pays de l'Ouest puisse accepter facilement des conditions spartiates."

suis d'accord avec ça.

mais, bon..

"Et encore une fois tout ça est largement disproportionné. La seule chose que je remarque c'est qu'en suivant les dépêches les américains n'ont jamais été aussi présents et à l'initiative depuis le début de la crise.
Une dépêche sur deux vient maintenant de chez eux. Kery ceci, Obama cela, Kery propose un prêt, les USA vont envoyer des experts financiers pour traquer les actifs volés etc..."

Cotuatos, tu as raison mais pendant le même temps,

-la moitié est de l'Ukraine a remplacé le drapeau ukrainien par le drapeau russe,
http://russeurope.hypotheses.org/2045
-Moscou envoie des troupes au sol, le chef de la marine ukrainienne prete allégeance aux autorités pro-russes, la Crimée est sous contrôle de l'armée russe, etc.

"Moscou, 4 mars, RIA Novosti: 22.000 militaires ukrainiens et plusieurs dizaines de systèmes de missiles sol-air S-300 sont passés sous l'autorité du gouvernement de la république autonome de Crimée, a annoncé mardi à Moscou le président russe Vladimir Poutine."

par ailleurs, il semble que l’Occident n'envoie pas que de la propagande: des mercenaires d'Academi (ex-black water débarquent en Ukraine, selon Douguine.

http://www.voltairenet.org/article182466.html

Écrit par : hoplite | 04/03/2014

10€ sur les spetnazs !
(la star académie risque d'avoir plus chaud qu'en Irak)

Écrit par : S10 | 04/03/2014

Hoplite

Sur le texte de Réseau Voltaire mis en lien :
"Durant les émeutes de la place Maidan, Dmytro Yarosh dirigeait le Secteur de Droite (Pravy Sektor), une organisation de 3 000 combattants armés par l’Otan via la Pologne. Il avait mis en scène un faux enlèvement par la police et avait déclaré s’être enfui après avoir été horriblement torturé. Refusant de montrer les traces de son calvaire aux journalistes, il était immédiatement parti en Allemagne, à l’invitation de la chancelière Angela Merkel, pour y être soigné."

et sur le même site, sous la plume de Meyssan :

"Dmytro Boulatov (Дмитрий Булатов)
Ministre de la Jeunesse et des Sports
Membre d’Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO).
Il a prétendu avoir été enlevé, avoir été séquestré et horriblement torturé du 22 au 31 janvier 2014. Il partit alors en Allemagne pour y être soigné, sans avoir rencontré de journalistes. Cependant, le ministre des Affaires étrangères Léonid Kojara déclara que l’homme se portait bien et qu’il s’agissait d’une mise en scène. En définitive, il revient un mois plus tard en excellente forme. "

Alors, c'est Yarosh ou c'est Boulatov ? Ou les deux ?
Ca se bouscule un peu sur réseau Voltaire, là...
Et ce n'est pas crédible.














JPEG - 12.9 ko
Tetiana Tchornovol (Татьяна Черновол)
JPEG - 18.7 ko
Tetiana Tchornovol (Татьяна Черновол)
Présidente de la Commission nationale anti-corruption
Membre d’Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO).
Elle a prétendu avoir été violemment agressée par des inconnus le 25 décembre 2013. Cependant, le ministre de l’Intérieur a dénoncé une mise en scène et accusé les cinq agresseurs arrêtés d’être des nervis de Vitali Klitschko. Cet événement relança le mouvement de protestation qui s’essoufflait.

Thierry Meyssan
Facebook Twitter Delicious Seenthis Digg RSS
Page mise à jour le 3 mars 2014 à 8h20 Temps universel.

[1] « Fausses images en Ukraine », Réseau Voltaire, 6 février 2014.

Thierry Meyssan
Thierry Meyssan Intellectuel français, président-fondateur du Réseau Voltaire et de la conférence Axis for Peace. Dernier ouvrage en français : L’Effroyable imposture : Tome 2, Manipulations et désinformations (éd. JP Bertand, 2007).


Moscou inverse les rôles à KievMoscou inverse les rôles à Kiev
« Sous nos yeux »

Washington peut-il renverser trois gouvernements à la fois ?Washington peut-il renverser trois gouvernements à la fois ?
« Sous nos yeux »

Washington toujours à la manœuvre en Syrie et à GenèveWashington toujours à la manœuvre en Syrie et à Genève
« Sous nos yeux »

Quelle stratégie états-unienne au Proche-Orient ?Quelle stratégie états-unienne au Proche-Orient ?

Après la Yougoslavie, lAprès la Yougoslavie, l’Ukraine ?
La guerre en Europe

Les articles de cet auteur
Envoyer un message


Réseau Voltaire
Voltaire, édition internationale

Focus
En bref
Controverses
Fil diplomatique

Écrit par : Carine | 04/03/2014

Zut, faussemanip, tu as les scories. Excuse !

Je voulais ajouter que la photo qui illustre le texte non signé n'est pas celle de Yarosh.
Sur celui de Meyssan, c'est sa photo.

Écrit par : Carine | 04/03/2014

"je peux me tromper, c est peut etre bel et bien un mouvement patriote, j en doute vu le traitement médiatique occidental."

-------------------

Pourquoi ? Les médias occidentaux passent leur temps à traiter le Secteur Droit et même Svoboda de "nazis" ou, pour les plus modérés, de "fascistes" ou de "néo-nazis". Comme les médias russes et américains. Et à minimiser leur rôle place Maïdan. Sans jamais préciser que s'il y a eu en Ukraine un passé de ralliement aux Allemands pendant la WW2 (et qu'il y a donc, pour certains jeunes, une mytho-nostalgie certes mal placée), c'est parce que la Wehrmacht, pensaient les Ukrainiens, venait les délivrer de l'enfer soviétique... C'était sans compter avec le mépris hitlérien pour les slaves.

Pour les journalistes, la révolution ukrainienne c'est le bien, mais les vrais révolutionnaires ukrainiens, c'est le mal. Surtout que maintenant Maïdan, c'est fini, donc ils peuvent le dire sans aller contre les intérêts de leurs employeurs.

En réalité, les capitalistes tenant les médias sont ravis de cette révolution, parce qu'ils pensent bénéficier de ses fruits (ouverture des marchés aux multis occidentales). Ils n'ont rien à foutre de la volonté du peuple ukrainien. Quant à celui-ci, son aversion pour la Russie est un héritage de l'ère tsariste, puis soviétique, et voilà Poutine qui vient le conforter dans cette prévention, plus de vingt ans après l'effondrement de l'URSS...

Après, il est vrai que les patriotes de Maïdan ont probablement échoué et que le pouvoir leur échappera, revenant à des cliques non éliminées par leur action. En sont-ils, pour autant, responsables ? Je ne le pense pas, d'après les informations que j'ai.

En tout cas, on ne peut pas leur reprocher d'avoir agi comme des identitaires. Leur action était dirigée contre le pouvoir en place (conflit vertical) et non la partie pro-russe de la population (conflit horizontal).

Ne pas gagner, ce n'est pas nécessairement démontrer qu'on avait tort. On peut aussi perdre parce qu'on n'est, tout simplement, pas assez fort.

===================

Comme des tas de gens (Solidarité et Progrès, Michel Collon, Alain Soral...) Meyssan fait partie de la galaxie des désinformateurs et comme tout désinformateur, il mélange le faux au vrai.

Sinon, la Russie est clairement le pays qui a économiquement le plus à perdre dans l'affaire (OK pour l'éventuel redirection de ses hydrocarbures vers la Chine, mais en combien de temps ? Suffit pas de claquer des doigts !) et les Etats-Unis, celui qui a le moins à perdre (c'est pourquoi Kerry et Obama gueulent comme des putois, sans crainte de conséquences) :

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140304trib000818203/ukraine-l-aventure-militaire-est-illogique-sur-le-plan-economique..html

Quant à Jacques Sapir, les saloperies ultra-conformistes qu'il peut écrire sur les patriotes ukrainiens ne m'étonnent pas. Sorti de ses spécialités (économie et Russie), il aboie avec la meute, n'ayant que le mot d' "interdiction" à la bouche. Le gauchard dans toute sa dimension tolérante.

Écrit par : Boreas | 05/03/2014

selon le politologue russe, Alexandre Douguine, une filiale d’Academi (ex-Blackwater), Greystone Limited, a débuté son déploiement en Ukraine

http://www.voltairenet.org/article182466.html

Écrit par : Mistersmith | 05/03/2014

En effet comme le dit Hoplite, les Russes sont beaucoup plus resilient que les Européens de l ouest. Maintenant personnes n a interet a l escalade, sauf peu être un peu les ricains. Pas pour tout de suite, mais ils placent leur pions.
Souvenez vous de la strategie Anglaise contre les nazis. On ne bouge pas malgré la reoccupation de la réhnanie, l Anschluss, l invasion des sudètes puis on decide la guerre, alors que Hitler n avait plus d objectif apres la pologne ...
Regardez l histoire Japonnaise avant la 2em guerre mondiale, les Ricains ont tout fais pour que le Japon attaque, en appliquanr une politique d embargo, bon les connards de militaire de l armée du Kwantung ont leur responsabilités.

Apres 2008 et l affaire Géorgienne voila l Ukraine, la prochaine attaque se fera en Bielorussie, j ouvre les paris maintenant.

Les ricains sont entrain de recreer un mechant, un ennemi.
Auront ils le temps de finir leur funeste projet avant la chute de l empire, là est la question.

N oubliez pas que avant la 1er guerre mondiale, la France et l Allemagne avait d important lien commerciaux.

Écrit par : libherT | 05/03/2014

@libherT
J'ai lu je ne sais plus où que c'était également le cas avant la seconde...

Écrit par : Popeye | 05/03/2014

"N oubliez pas que avant la 1er guerre mondiale, la France et l Allemagne avait d important lien commerciaux."

Surtout l'Angleterre et l'Allemagne. Là il y avait une vraie concurence commerciale.

Dans le cas de la France et de l'Allemagne, il y avait un serieux contentieux territorial.

Écrit par : JÖ | 05/03/2014

@JO
Il y avait un lien commerciale entre les 2 pays. La France exportant des vins, de la mode, du blé, et surement quelque denrée coloniale, mais je n en suis pas sure. L Allemagne exportant chez nous de l industrie surtout. Donc plus une complémentarités qu une concurrence.

Lu sur un site gauchiste, celui de Jorion ....
Vous vous souvenez ? cela date du 6 février, une fuite nous permettait d’entendre une sous-ministre américaine, Mme Victoria Nuland, dire à propos de la situation en Ukraine : « L’Union européenne, qu’elle aille se faire foutre ! »

Qui était à l’origine de cette fuite ? Une nation probablement qui voulait semer la zizanie entre Européens et Américains.

Nous avons aujourd’hui droit à une autre fuite (c’est formidable la technologie : on a l’impression de les entendre causer au milieu de son propre salon !), une conversation entre Catherine Ashton, représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, et Urmas Paet, ministre estonien des Affaires étrangères. Et ce que Paet nous apprend, c’est que tous les morts de Maïdan, soldats d’un côté, révolutionnaires de l’autre, ont été tués par les mêmes snipers. Oui : selon une personnalité ukrainienne hautement respectée, le médecin Olga Bogomolets, ce serait la même fine équipe qui tirait sur les deux camps. Le gouvernement ne serait pas chaud selon Paet pour lancer une enquête sur ce qui s’est véritablement passé.

Qui est à l’origine de cette fuite ? Une nation probablement qui cherche à attirer notre attention sur le fait que quelqu’un a monté les uns contre les autres les rebelles et les forces de l’ordre et se trouve sans aucun doute bien représenté aujourd’hui à Kiev dans la coalition dirigeante.

http://www.youtube.com/watch?v=ZEgJ0oo3OA8#t=562

A vous de jugez si cette histoire est réelle ou pas ....

Écrit par : libherT | 05/03/2014

Ha je ne conteste pas les echanges commerciaux franco-allemands, mais je veux plutot dire plutot que le contentieux franco allemand etait territorial, alors qu'avec l'Angleterre le contentieux avec l'Allemagne etait commercial...

Écrit par : JÖ | 05/03/2014

L'info choc de la journée qui remet en question le scénario de Maidan et que taisent les Troupes d'Occupation Mentale occidentales (la presse).

http://t.co/KlyX5ZGvBY


En fait, la grande leçon de la "crise ukrainienne" vue de l'Ouest, c'est le précipice d'incompréhension culturelle qui continue à séparer les deux Europes. Voire s'aggrave.
Les natios occidentaux se sont laissés charmer par la "proximité anthropologique" ressentie auprès des petits cons manipulés de Svoboda & Co., sans comprendre que cette tournure anthropologique (virilité, sens de l'ordre, enracinement, communitarisme) n'a finalement pas grand-chose à voir avec leur identité politique, mais caractérise assez généralement l'humanité est-européenne actuelle (conséquence paradoxale du décalage dans la mondialisation libérale créé... par le glacis communiste): les nostalgiques du communisme tout autant que ceux de Codreanu ou Bandera - et même beaucoup d'apolitiques pourtant exposés à la tentation libérale, mais qui n'en restent pas moins des ukrainiens/hongrois/roumains etc. de 2014.
Or, ce qui est vrai des skins et autres agités du bocal de l'underground dissident n'est pas moins vrai des élites occidentales, qui visiblement ne comprennent pas comment fonctionnent psychologiquement leurs homologues de l'Est. Leurs paris sur les réactions de Poutine, ou même de leurs propres pantins oligarchiques de l'Est, échouent lamentablement, les uns après les autres.
La posthumanité ne comprend pas l'humanité - sinon elle n'aurait jamais choisi le post-.

Breaking News : HALLUCINANT ET GRAVISSIME !

Provocation à Kiev
5 mars 2014
Par Jacques Sapir

http://russeurope.hypotheses.org/2051

http://youtu.be/ZEgJ0oo3OA8

Breaking News. C’est ainsi que l’on appelle une information urgente, et celle-ci pourrait bien l’être. Le site ZeroHedge[1] a mis en ligne une conversation téléphonique entre Mme Catherine Ashton (représentant l’UE) et le Ministre des Affaires Étrangères de l’Estonie Urmas Paet quant à l’origine des snipers qui ont fait une partie des morts lors des manifestations de la place Maidan à Kiev qui ont conduit à l’éviction du Président légal, M Ianoukovitch. On peut y entendre (la conversation est en anglais) :

Paet: Toutes les évidences montrent que les personnes qui ont été tuées par des snipers des deux côtés, les policiers et les personnes dans les rues, que c’était les mêmes snipers tuant ces personnes des deux côtés…Des photos montrent que ce sont les mêmes pratiques, le même type de balles, et il est très troublant que maintenant la nouvelle coalition, ils ne veulent pas faire une enquête sur ce qui c’est exactement passé. Ainsi il y a maintenant une compréhension de plus en plus forte que derrière ces snipers il n’y avait pas Ianukovitch mais quelqu’un de la nouvelle coalition.

Ashton: Je pense que nous voulons une enquête. Enfin, je n’avais pas saisi cela, c’est intéressant. Gosh.

Paet: Cela discrédite déjà la nouvelle coalition.

Ceci est extrêmement grave. Cette fuite, confirmée par ailleurs par le Ministère des Affaires Étrangères de l’Estonie[2], indique que ce sont bien des provocations organisées par des personnes dans le camps de manifestants, qui ont abouti à créer l’émotion nécessaire pour forcer le Président Ianoukovitch au départ. Ces provocations sont responsables de dizaines de morts. On discerne alors mieux la trajectoire de ce qui s’est déroulé. Après l’accord du 21 février 2014, certains dans le camp des anti-Ianoukovitch ont décidé de passer en force, et dans ce but ont organisé des provocations criminelles, qui ont été relayées par la presse dans les pays de l’UE et aux Etats-Unis. On comprend mieux, dans ce contexte, l’inquiétude qui s’est rapidement propagée dans l’Ukraine de l’Est et du Sud, conduisant aux manifestations pro-Russes de la fin de semaine dernière. Très clairement cela établit aussi que autant le début du mouvement avait bien était démocratique, autant ce qui s’est passé à Kiev relève d’un coup d’état et non d’une « révolution ». Les citoyens des pays de l’UE sont donc en droit d’exiger des comptes à Mme Ashton et à leur gouvernement et précisément :

Est-il vrai que Mme Ashton a été informée de ces événements et qu’est devenue l’enquête ?
Pourquoi l’UE ne veut elle pas faire de commentaire à ce sujet ou même de démenti ?
Que savaient les responsables de la diplomatie française ? Il est urgent que la commission des affaires étrangères se réunisse dans les plus brefs délais et entende le Ministre à ce sujet.
Une enquête doit donc être faite dans les plus brefs délais, par une commission indépendante. En attendant il faut suspendre tout contact entre les pays de l’UE et le nouveau pouvoir de fait en Ukraine.
[1] http://www.zerohedge.com/news/2014-03-05/behind-kiev-snipers-it-was-somebody-new-coaltion-stunning-new-leak-reveals-truth

[2] http://www.vm.ee/?q=node/19352

Écrit par : dimezzano | 06/03/2014

Pour info,
Laurent Ozon : "Les patriotes ukrainiens doivent faire une mise à jour de leurs logiciels politiques sans quoi, ils sont condamnés à servir de chair à canon au service des intérêts oligarchiques. Les formations de droites radicales ou identitaires en Europe souffrent toutes, à un stade plus ou moins avancé, du syndrome Wilders. l'Ukraine peut être le trait d'union de la convergence eurosibérienne, qui seule, pourra nous permettre de trouver un allié de poids lorsque l'Europe occidentale s'embrasera avant 30 ans. Je le dis encore une fois, en politique, les intentions sont faibles et les effets sont forts. La question n'est pas de savoir si ces gens sont sincères et patriotes, ni même si leur colère est justifiée. Il n'y a que les imbéciles qui ont besoin que leurs adversaires soit des méchants ou des gens sans légitimité. La question est : quelle est l'effet obtenu ? Ces effets nous les avons chaque jour un peu plus sous les yeux. Les nationalistes ukrainiens servent des intérêts qui nous tuent depuis 40 ans. Cela, nous ne pouvons l'oublier."

Écrit par : dimezzano | 06/03/2014

hand-signals in operations : http://www.lefande.com/hands.html

Écrit par : dimezzano | 06/03/2014

Voir ici : http://www.vesti.ru/doc.html?id=1166819

A gauche, les instructions distribuées en Egypte sur la place Tahrir, à droite, les instructions distribuées sur Maidan.... plus beaucoup de questions à se poser ni de doute à avoir, c'est clairement une manipulation des services spéciaux US/OTAN pour provoquer la "révolution" et la justifier ...

http://www.vesti.ru/doc.html?id=1166819

c'est la 2éme page de cette brochure :

http://www.lereveil.ch/

qui a déja été distribuée en février 2011 lors de l'insurrection en Egypte. Un parfait petit manuel de l’émeutier, à la fois en langue arabe et en langues anglaise et française, maintenant aussi en ukrainien, brochure intitulée "How to Protest Intelligently", que les auteurs conseillaient de diffuser par courriel ou photocopies, afin d’« éviter qu’il tombe entre les mains de la police ou de la sécurité d’État ».

Tout s'éclaire ....

PS, lecture intéressante : http://laboratoireurbanismeinsurrectionnel.blogspot.ch/2011/08/le-parfait-petit-manuel-de-lemeutier.html

Écrit par : dimezzano | 06/03/2014

@dimezzano
on voit bien que vous êtes un cré-tin obsédé des chuifs, un poutinolâtre débilo-complotiste comme toute l'ED d'ailleurs sur laquelle je ne manque jamais une occasion de cracher
ici même je vais en 30 ou 40 commentaires très longs et très chiants vous montrer de quel bois atlantiste je me chauffe !

Écrit par : Bore-ass | 06/03/2014

T'as raison, guignol (probablement Mistercrétin planqué derrière un faux pseudo, mais qui ne prend même pas la peine de mettre des majuscules à ses phrases pour faire croire qu'il est réllement quelqu'un d'autre).

Je suis effectivement un foutu atlantiste et c'est même le Maussade qui me paie, tout le monde sait ça.

Pauvre merde.

Écrit par : Boreas | 06/03/2014

LibherT

Ashton c'est la taré qui disait avoir peur des natio qu'il y avait dans les rangs des manifestants...

Ensuite le fameux entretien téléphonique qui tourne en boucle partout ne prouve rien :
Grosso modo Paul appelle Jacqueline pour lui faire état de rumeur. C'est tout. Aucune preuve de rien dans l'histoire. De l'autre côté par contre vous avez des vidéos des forces de police avec des fusils de sniper. On sait que la police avait reçu l'ordre de tirer. Poutine (Mal renseigné ? ;-)) a même dit dans sa conférence de presse que l'erreur de Ianoukovitch était d'avoir fait tirer sur la foule.

Par contre si la rumeur persiste les méchants natio seront au bénéfice du doute grillés. Ca c'est de la vrai politique. Voilà comment on fait en sorte de mettre hors course un type gênant.

Écrit par : Cotuatos | 06/03/2014

Complètement d'accord avec Cotuatos.

Dimezzano
Avec tout le respect que je te dois et que j'ai pour toi, ça ne t'étonne pas toi, cette masse de vidéos, d'enregistrements, de dégottage de trucs compromettants sur les natios, de révélations de toute sorte, de vomissures sur les combattants de Maïdan, le tout deux semaines après les faits ?
Alors qu'on ne sait pas encore la vérité sur des faits datant de 70 ans, voire de siècles ?

Pourtant, les épisodes printemps arabes et Syrie nous ont appris à être méfiants sur l'info et les sources de l'info. Tout ça est à gerber. Ne sont-ils pas jolis tout plein avec leurs enregistrements clandestins qui ressortent à point nommé ?

Mais deux semaines, c'est quand même un peu court...

Tu peux avoir raison comme tu peux avoir tort, ce qui n'est pas un crime puisque tout est fait pour que nous n'y voyions pas clair.
Et pourquoi ? Parce que la révolution est contagieuse.
Il faut donc la salir à tout prix.
Alors tu parles, le prix du mensonge... Bin 11 milliards d'Euros de la part de l'UE, c'est pas cher ! Avec tout ce qui va avec, évidemment.

Et Poutine, que je respecte pourtant par ce que sans lui la Syrie aurait disparu sous les islamistes, qui lance un mandat d'arrêt international contre Yarosh... Pourquoi ? Ah oui, on a un enregistrement de lui appelant un émir à commettre des attentats terroristes en Russie.
Vachement fiable ! Tiens, il est passé où, Gérald Dahan ?

Écrit par : Carine | 06/03/2014

Merci pour votre appréciation Carine, je vous en prie pas de "respect" entre nous et en particulier envers moi, mais d'affectueuses pensées, comme à l'2gard de tous les commentateurs gentiment hébergés par Hoplite (respect à lui en plus des affectueuses pensées).
Je doute, bien sûr.
Mais au plus je m'éloigne de notre position (géographique, culturelle, intellectuelle) au moins je doute de la pourriture sur laquelle repose notre systéme. Et au plus je reconnais les justifications de la position eurasiatique face aux manipulations du camp atlantiste.
Que je saceh, le camp eurasiatique est acculé et la prochaine étape, la seule possible d'ailleurs pour les atlantistes, c'est la révolution colorée ou le coup d'état à Moscou.
Nous n'en sommes 'ailleurs peut être pas si loin .... si l'étape biélorusse est "sautée" ...
Nous comprendrons beaucoup de choses ce jour là ... trop tard
Affections.
Lecture interessante :
http://www.voxnr.com/cc/d_douguine/EpApFFlAEAVrpryaTt.shtml

Écrit par : Dimezzano | 06/03/2014

Dimezzano

"je vous en prie pas de "respect" entre nous et en particulier envers moi, mais d'affectueuses pensées, comme à l'2gard de tous les commentateurs gentiment hébergés par Hoplite (respect à lui en plus des affectueuses pensées)."

Tout à fait d'accord, mais si je dis ça, je me fais taxer de sentimentalisme sirupeux et de bisounourseries nanaïstes.

Merci à toi en tout cas, pour toutes tes recherches et tes infos ! C'est précieux.

Écrit par : Carine | 06/03/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.