Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2016

passer à l'ennemi

 

862817-000_929ij.jpg

« Il va sans dire que la vieille droite qui, dans son ensemble n’a lu ni Marx ni Lénine, n’est pas prés de lire Gramsci. On se demande d’ailleurs ce qu’elle peut lire en dehors de journaux satyriques et des magazines littéraires quand on s’aperçoit qu’au cours de ces dernières années, aucuns des ouvrages fondamentaux dont elle aurait pu tirer argument, dans un sens ou dans l’autre, ne semble avoir retenu son attention.

La paresse intellectuelle de la vieille droite ne s’explique pas seulement par sa méfiance instinctive vis-à-vis des idées pures. Pendant longtemps, les Saintes Ecritures lui ont servi de doctrine. Tout étant censé avoir été dit, il apparaissait inutile de vouloir constituer une autreSumma autre que celle de Thomas d’Aquin. Cette conviction prévaut encore aujourd’hui dans un certain nombre de cénacles. Mais pour combien de temps ? Après avoir été, nolens volens, la religion de l’Occident, après avoir été portée par un esprit, une culture, un dynamisme européens, qui l’avaient précédé de quelques millénaires, le christianisme, opérant un retour aux sources, redécouvre aujourd’hui ses origines. Pour assumer sa vocation universaliste et devenir la religion du monde entier, il entend se « désoccidentaliser ».

Dans l’immédiat, il développe une stratégie qui revient à se demander si elle ne revient pas à lâcher la proie pour l’ombre. Le christianisme sociologique est entrain de disparaître, laissant la place au militantisme évangélico-politique. L’impulsion vient de la tête. La hiérarchie accélère le mouvement. Les traditionalistes, attachés dans leur Eglise à tout ce dont celle-ci ne veut plus entendre parler, auront du mal à faire croire que le meilleur moyen d’endiguer la « subversion » est de batailler dans une croyance qui les a déjà abandonnés pour passer à l’ennemi. »

Alain de Benoist, Droite, l’ancienne et la nouvelle, 1979.

----------------------------------------------------------------------------------------

"Le pape François a surpris son auditoire hier en prenant la défense d’Israël. Généralement bienveillant à l’égard du peuple juif le pape a cette fois ouvertement qualifié d’antisémitisme, les attaques dirigées contre Israël.

« Attaquer les Juifs ou Israël relève de l’antisémitisme. Il peut y avoir des désaccords politiques entre gouvernements et sur les questions politiques, mais l’État d’Israël a parfaitement le droit d’exister dans la sécurité et la prospérité », a déclaré le souverain pontife au cours d’une audience  accordée à une délégation du Congrès juif mondial.

Le pape a même invité les fidèles à redécouvrir les racines juives du christianisme : « Avec les Juifs, indifférence et opposition se sont muées en collaboration et bienveillance ; d’ennemis et étrangers, nous sommes devenus amis et frères ». Des propos qui interviennent en marge  du Congrès international, organisé du 26 au 28 octobre à l’université pontificale Grégorienne, à Rome célébrant le  50° anniversaire de « Nostra Aetate », la déclaration conciliaire sur les relations de l’Église catholique avec les religions non-chrétiennes.

« Pour les chrétiens, a relevé le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, le judaïsme est beaucoup plus que l’une des religions non-chrétiennes. Entre le judaïsme et le christianisme, il y a un rapport unique. Le judaïsme est la religion dont les chrétiens sont issus ; les juifs sont nos frères aînés. »"source

--------------------------------------------------------------------------------------

Donc, les clandestins africains sont nos frères et Netanyahou et ses colons israéliens sont nos frères... 

Quelle différence avec le discours de la domination, que ce soit Benetton (discours de la marchandise), le CRIF (secte sioniste) ou les Loges (universalisme abstrait), finalement? Et qui sont nos ennemis?

 

Commentaires

Bof.

De la rengaine de vieux pagano sentant la pipe et le papier moisi
et qui nous fait sa retape habituelle pour son produit périmé.
Déjà dit mille fois, mais l'Europe serait restée païenne, notre déchéance identitaire
se présenterait de façon absolument identique.
Il est vain en effet de s'attaquer aux "exo-squelettes", qui peuvent présenter des formes bien diverses, quand c'est la chair qui pourrit de l'intérieur, avariée par l'époque, mais aussi parasitée de l'extérieur par des organismes nomades malveillants.

Trois remarques encore.

1: les sociétés païennes d'Europe n'ont jamais résisté bien longtemps face à un "autre" identitairement puissant. Des Vikings débarquaient sur une côte d'Europe et en moins de deux générations, ils s'étaient oubliés.

2: on ne change pas de cheval au-milieu du gué, tout spécialement quand le flot est tumultueux.

3: quant à recourir à une hypothétique "Tradition" (avec le grand T qui résonne bien dans les cabines téléphoniques) et qui serait censée transcender les peuples et les nations, moi je n'y vois qu'une sorte de planétarisme muté, certes d'élite, mais qui, au final, agirait comme un agent dissolvant, donc un agent au service de "on sait qui".



PS: et pour le plaisir, une récente et bien jolie interprétation pagano-chrétienne de "God Rest Ye Merry Gentlemen"...

https://youtu.be/ZlsJD8RlhbI

... qui me plaît infiniment plus que le "gnostico-noacho-islamisme" que l'on se carrerait pour des siècles, si nous ne restions pas fidèles à nos racines chrétiennes. Et comme l'honneur et la fidélité vont ensemble ;-)

Écrit par : UnOurs | 13/08/2016

Répondre à ce commentaire

Ah, et en restant dans l'Eglise, je laisse bien évidemment ce pape, qui passera, dire ce qu'il veut sur Israël.
Pour moi, ce que disait le Boss est suffisant:

http://saintebible.com/john/8-44.htm

On peux aussi continuer à écouter ce que nous disaient les papes avant que celui qui baisait le coran se mêle de la question:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ologie_de_la_substitution

Écrit par : UnOurs | 13/08/2016

Répondre à ce commentaire

Mon sang bout avec les Corses et condamne la lâcheté hexagonale.
VIOLENTS AFFRONTEMENTS EN CORSE !
Entre autochtones et Nord-africains. 5 blessés, 2 Corses et 3 maghrébins. Les véhicules des Nords-africains détruits...
Presse : Apprenant la nouvelle de cette rixe, une centaine d’habitants de Sisco se sont attroupés sur les lieux, provoquant d’importants mouvements de foule.
Une trentaine de personnes ont mis le feu à trois véhicules appartenant aux jeunes Maghrébins..

"40 gendarmes et 20 CRS ont été dépêchés sur place pour contenir la foule et l'empêcher de lyncher le blessé grave qui était en train d'être évacué. La circulation a été coupée dans les deux sens au niveau de Sisco avant de reprendre normalement à 22h.

Aucune interpellation n'a eu lieu pour le moment, l'état physique des agresseurs n'ayant pas permis de les placer en garde à vue.

D'après des témoins de la scène, l'altercation aurait été provoquée par une photo, prise par des touristes, alors qu'un groupe de dix Maghrébins, dont une femme enceinte et des enfants, se trouvait sur la plage.

Ces derniers auraient fait comprendre aux touristes qu'ils n'avaient pas à prendre de photos. Des Corses de Sisco se seraient ensuite mêlés à la dispute qui aurait alors dégénéré en affrontement."

http://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/haute-corse/haute-corse-plusieurs-jeunes-blesses-dans-une-rixe-sisco-1065429.html

Écrit par : dizemanov | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

ahhhh ! la réaction des collabo de l' Etat "néo-français" et celle des pseudo-nationalistes corses Talamoni/Siméoni ... des fiottes dhimmis du vivrensemble ! surtout pas de vague , laissez-vous coloniser , islamiser , et la corse "indépendante" restera dans l' UE ! d' un boulet .. l' autre .

Écrit par : EQUALIZER | 14/08/2016

Un tweet du 8 août de Laurent Ozon qui a probablement lu la bafouille d'AdB:

"Un homme qui se réclame de Gramsci aujourd'hui est, soit idiot, s'il veut le pouvoir, soit très malin et probablement hilare, s'il l'a déjà."

Écrit par : UnOurs | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

UnOurs > Tout à fait d'accord avec ton premier commentaire.

Écrit par : Pharamond | 18/08/2016

Répondre à ce commentaire

ORGANISER LA RÉSISTANCE DÈS MAINTENANT (BIS)
Il faut vraiment nous remuer la couenne, autrement nous allons vers un désastre insoupçonnable. La publicité, c'est la répétition. Alors, j'en remets une couche. Ne pas attendre qu'il soit trop tard.

ORGANISER LA RÉSISTANCE DÈS MAINTENANT
Chacun de nous le sait : la guerre civile s'approche. Ne surtout RIEN espérer de la présidentielle de 2017, sinon que nous allons perdre du temps à l'attendre et qu'ainsi nous nous rapprocherons toujours plus de notre mort. La solution ne peut pas être politique, je ne m'en explique pas plus ici, ce serait trop long. C'est maintenant, tout de suite, qu'il faut nous organiser pour la Résistance. Quatre pistes :
.
1/ Conseil national des citoyens. Très bien structuré, objectifs ambitieux mais raisonnables et progressifs.
2/ Volontaires pour la France.
3/ Résistance républicaine.
Ces deux derniers mouvements s'organisent concrètement, en proposant, par exemple, des stages de survie collective dans les bois, de l'entraide, etc.
4/ Les Identitaires, bien évidemment.
À l'un, à l'autre ou à plusieurs, il faut s'inscrire TOUT DE SUITE.
.
Ces quatre mouvements ont tous la sagesse de comprendre que sans un ou des réseaux aussi parfaitement organisés que possible et avec de nombreux adhérents, nous sommes absolument cuits. Tous ont la sagesse de comprendre que des mouvements désordonnés de révolte dans la rue ne mèneront à rien d'autre qu'à de la répression et à nous faire serrer la vis toujours plus car c'est exactement ce que cherche le pouvoir. Ce qu'il fait actuellement, dans toutes ses manifestations, n'est que de la provocation pour atteindre ce but. Il est évident qu'ils ne sont pas des imbéciles et qu'ils savent parfaitement ce qu'il font.

L'intelligence, c'est de nous organiser concrètement et de réfléchir ensemble, au contact physique dans la « vraie vie », avant d'agir. Ce que je regrette, c'est de ne pas voir de mouvement de résistance organisé par les catholiques. Ce serait, à mon sens, le meilleur fédérateur qui soit. Mais peut-être ne suis-je pas au courant de tout ce qui se fait sur le marché de la Résistance. Si vous avez des informations de ce côté-là, je suis preneur.
Bien sûr, il existe un réel danger à publier ces informations aussi faut il les communiquer à vos relations de toutes les autres façons possibles : par messages privés, courriels, téléphone, etc.

Écrit par : dizemanov | 21/08/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire