Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2016

chaos européen

slovenie-migrants-546x291.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si l'on admet que:

- la tentative de coup d'Etat récente en Turquie soit le fait ou ait été instrumentalisée par l'état-profond US,

- Erdogan ait senti le vent du boulet et compris qu'il aurait pu finir au bout d'une corde ou sodomisé au fond d'un égout,

- le ralliement du même Erdogan au parrain Russe constitue un retournement stratégique d'importance et durable,

- l'Union européenne soit, depuis le début, un projet américain de vassalisation de l'Europe occidentale* dans une guerre contre les ennemis de l'Empire US (tantôt les allemands puis les communistes, aujourd'hui la Russie et la Chine sous couvert de "lutte contre le terrorisme" et avec l'appui d'un radicalisme sunnite mythifié et instrumentalisé) et non pas un contre-pouvoir à l'hegemon US, 

- le chaos migratoire européen actuel (secondaire à la destruction de pays du Machrek, du Proche et du Moyen Orient par la même puissance anglo-saxonne et largement organisé par le clan mafieu Erdogan aidé de 50 généraux irakiens baasistes recyclés dans le même radicalisme sunnite d'opérette nommé EI, cette légion arabe de la CIA) constitue un outil de destruction de cette entité européenne, 

- la disparition de ce bras commercial et armé (OTAN) US que constitue l’Europe de Bruxelles soit un moyen pour la Russie (ou l'OCS) de contrer l'impérialisme US en Europe,

- l'éclatement organisé et violent du "bric-à-brac multiculturel" (Sunic) que fut la Yougoslavie puisse constituer un modèle a minima de l'Union européenne actuelle, 

alors il y a de bonnes raisons d'anticiper encore plus de chaos ethnique, économique, social, politique à court terme.

Et ce quel que soit le résultat des élections US de novembre: si avec Trump, le pire est possible, avec Clinton, il est certain.

"Nous tous, qu’on s’appelle identitaires, nationalistes, terriens, tous épris de la glèbe ancestrale, cessons donc avec nos querelles tribales. Les frontières européennes se trouvaient jadis à Troie en Asie donc, chez les Phrygiens, chez Hector, Priam, et la belle Cassandre. Mes ancêtres croates ont dû passer par l’Hindou-Kouch et par le Caucase, il y a quelques millénaires, avant de s’installer sur la belle côte adriatique. Aujourd’hui, on trouve davantage de bons Européens à Buenos Aires ou à Sidney qu’à Paris ou à Londres. Avec nos guerres claniques, que ce soit les Russes contre les Ukrainiens ou les Serbes contre les Croates, on ne fait qu’une belle offrande aux ennemis de l’Europe." Tomislav Sunic, 2014.

 * les élites politiques, médiatiques, économiques "européennes" n'étant donc que des figurants corrompus ou des idiots utiles.
podcast

Commentaires

ça fait bcp de figurants en Europe. Autant de quiches placés comme dans un complot. Les Européens se sont endormis et ils se laissent faire par les gauchistes qui les pourrissent moralement. Mais ça ne prend plus. Le réveil est long bien sûr et il faut trouver des courroies de transmission pour s'emparer du pouvoir. On en revient à votre post "Que faire ?" .

Dans ces réflexions comme dans celles de Soral par exemple, il y a toujours la même réflexion sous-jacente : Dieu est Juif Américain et on ne peut rien face à Dieu. Quant aux Africains, Arabes, ils ne peuvent et ne veulent rien ce ne sont que des bons sauvages. Les Européens étant du même acabit. C'est léger.

Écrit par : daredevil | 12/08/2016

Répondre à ce commentaire

Le "poutinisme" risque d'en prendre un coup.

Imaginez, en fait on peut reelement devenir des ennemis, Poutine pourrait par exemple "donner des gages" (C'est beaucoup dire) a Erdogan contre l'Europe, vu que l'Europe est hostile.

Écrit par : JÖ | 12/08/2016

Répondre à ce commentaire

VVP même habillement la barque de la Sainte Russie et de l'Eurasie et je réverai d'en avoir.. 1000 ...100 ... 10 ... 1 comme lui ici.
Nous n'en serions pas là où nous en sommes.

Écrit par : dizemanov | 13/08/2016

Le meme mais francais, pas russe, sinon pourquoi voulez vous qu'il se preocupe de nous ?

Faut peut etre un effondrement avant.

Écrit par : JÖ | 26/08/2016

Les droitards atlantistes nous ont bien cassé les couilles, parce qu'ils étaient incapables de se détacher émotionnellement des USA.

Que les droitards poutinophiles ne se comportent pas à l'identique.

Drieu avait tout dit:

http://stephane.million.free.fr/drieueurohtml.html

Écrit par : UnOurs | 12/08/2016

Répondre à ce commentaire

En même temps , Poutine a tendu la main à l'Europe , en réponse elle lui a craché à la gueule, je ne vois pas pourquoi il se gênerait . C'est ce que me disent mes amis russes :"pourquoi les européens vos dirigeants nous haïssent ils tant ? Vous allez finir par le regretter "

Écrit par : Hugue capet | 12/08/2016

Répondre à ce commentaire

en fait de trhêtres ( comme l'écrit un auteur dont le nom m'échappe mais qui a enchanté mon enfance avec "langelot" et mon âge adulte avec "je suis moyennement démocrate" ou "opération barbarie" ) , on peut les reconnaître à .....la pilosité faciale!

suivez le raisonnement

Saddam ? uneu grosseu moustacheu .....aux dernières électiosn libres....99% d'adhésions !
Staline? uneu énormeu moustacheu ! jamais un scrutin en dessous de 100% des voix!
Boutef? une petite mostach' de rat .....
Augusto Pinochet? une respectable moustache et , en dépit de tout , resté au pouvoir pendant 30 ans
Erdogan? ma foi....une moustache un peu déplumée ( comme le crâne...Recep , si tu me lit , n'hésite pas ; va consulter Cahuzac , si t'as pas le numéro , je te le donne )

bon , parfois , lorsque la mostach' pousse , elle tend à devenir une grosseu barbeu , et là , c'est l'excès , les meilleurs amis comme Oussama ou Abou-Bakr deviennent les meilleurs ennemis ( que ferait on sans ennemis? on a tout intérêt à bien les choisir )


mais lorsqu'il n'y a plus de moustache , plus de poils faciaux....ça devient nos politiciens européens....nos petits comptables ! ( hé oui , dans comptable , il n'y a pas que table....)
Juncker? glabre!
Molleglande? glabre!
Juppé ? glabre!
Sarko? glabre!
Lemaire, Cameron, Cambadelis, Tsipras? tous glabre , la joue rose et l'air innocent!
on sait donc à quoi s'en tenir

on fera une exception pour nos femmes politiques

Écrit par : kobus van cleef | 12/08/2016

Répondre à ce commentaire

Quand on a pas voulu s'allier a Joseph contre Adolphe c'est a cause des goulags.
Si on doit pas s'allier a Vlad c'est a cause de la gay pride.

Nos dirigeants ne nous aiment plus depuis longtemps (Depuis Napoleon au minimum ils se mettent au services d'autres empires, selon certains), mais ils ont des pretextes qui montrent que le nouveau siecle s'annonce toujours plus grandiose...

(Quoique bon la au moins on visualise clairement la vaseline)

Écrit par : JÖ | 13/08/2016

Répondre à ce commentaire

Bon, Jö, 'nos' dirigeants ont vendu à Yalta aux Soviéto-russes toute l'Europe de l'Est pour un plat de lentilles. Ils ont bien été de bonnes alliés de Djugashvilli, pour abattre le ventre fécond de je ne sais quelle bête immonde.

Écrit par : Horpor | 13/08/2016

Répondre à ce commentaire

Ne jamais oublier les "invariants".

Palestro (autrefois dénommée ainsi) :


1949 on y fait du tourisme : https://youtu.be/Cc92UlPrizI?t=3m47s

1956 on s'y fait étriper (au sens propre) et dépouiller https://youtu.be/F7tw-nI-vf8

Pour aller plus loin concernant les "invariants", l''assimilation des maghrébins est-elle encore possible ?

https://youtu.be/WDutzKQ0Qck?t=3m20s

Écrit par : dizemanov | 13/08/2016

Répondre à ce commentaire

"'nos' dirigeants ont vendu à Yalta aux Soviéto-russes toute l'Europe de l'Est pour un plat de lentilles."

Apres 39, l'alliance il aurait fallu la faire avant.
Mais sans doute que la France etait deja dans le lac.

Je suis curieux de "l'integration" de 1 millions de personnes arrivant par an en Europe.
Je pense que la question ne se pose meme plus.

Écrit par : JÖ | 13/08/2016

Répondre à ce commentaire

Jö, pourquoi fallait-il faire cette alliance ? Pourquoi pas plutôt avec le Parcifal de Berlin ?

P.S. Au milieu du septembre 1939, lorsque les troupes soviéto-russes envahirent la Pologne orientale, 'nos' dirigeants (à part, il est vrai, Chamberlain) n'ont rien dit, ont laissé faire.

Écrit par : Horpor | 13/08/2016

Répondre à ce commentaire

Vous avez une idée de ce que Adolphe a ecrit sur la France dans son bouquin programme ?
Globalement dans la mentalité des gens de l'epoque les allemands etaient pas "un peuple ami".

Bon je sais, c'est pas toujours ce qui determine tout (Suffit de voir l'accord Joseph-Adolphe, cela dit depuis Rapalo...), maisil y avait un certain ressentiment.

De toute facon ce qui est flagrant c'est qu'au niveau politique etrangere, c'etait pas une reussite a l'epoque.

Écrit par : JÖ | 13/08/2016

Il ne faudrait pas quand même mêler le traité de Rapalo avec le pacte de Molotov-Ribbentrop instaurant un véritable partage de pays souverains de l'Europe orientale et nordique (Finlande).
Un pacte, je vous le rappelle, qui, en garantissant au Parcifal sa sécurité (au demeurant, fort aléatoire)sur son flanc est, a déclenché la guerre mondiale. C'étaient Joseph et Adolf mano a mano qui ont créé la guerre, pas la France ou l'Angleterre.
Quant aux alliances rêvées des puissances occidentales avec l'Urss avant 1939, ce n'était tout simplement pas possible : pour entrer en alliance avec Staline, il fallait lui payer un fort tribut (par ses diplomates, il avait bien fait comprendre à Paris et à Londres qu'en retour d'une éventuelle - et très fragile - alliance, il voulait la 'permission' de s'attaquer à la Pologne et les pays baltes) : un tribut que ni la France, ni surtout la Grande-Bretagne n'étaient en mesure de lui offrir. Tandis que le héros wagnérien pouvait bien le faire : et il le fit.

Et Staline souriait, tout allait selon son plan : l'Allemagne ne l'attaquerait pas puisqu'elle aurait fort à faire face à la valeureuse armée de la Grosse Nation et de la couronne de Saint Georges. Joseph savait qu'il ne lui resterait qu'à compter les points et attendre le kairos pour prendre sa grosse part dans les affaires européennes.
Grand plan, n'est-ce pas ? Sauf que ... et vingt millions, voire plus, de soviétoïdes au tapis, une perte démographique jamais récupérée. Et, aujourd'hui, la Russie sombre.

Quant à Adolf et ses réflexions sur la France, faites-vous référence à sa prédiction que la France serait le premier pays négroïde de l'Europe ?

Écrit par : Horpor | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

A votre avis, meme un Rapalo avec la France, c'etait envisageable ? Evidement c'est pas Molotov-Ribbentrop, mais pourtant il y avait eu une guerre entre les russes et les allemands aussi.

Sauf qu'ils avaient perdu, les deux et etaient "les parias" du coup.

Difficile d'imaginer une alliance avec Adolphe c'est tout ce que je voulais dire.
il y avait un petit hiatus...

En fin de compte Staline s'est passé de permission pour mettre la main sur ce qu'il voulait...

La Russie a payé cher , mais sombrer ?
En 53 c'etait pas un nain non plus.
(Meme si il y avait pas mal d'ebrouffe, mais bon les russes ont l'habitude du knout).

Adolphe detestait la France et n'avait pas la moindre envie de faire allinace avec elle.

Avec le petit million d'arrivage en un an, l'Allemagne a peut etre bien des chances de rattrapper la France...
Comme quoi les previsions, faut se mefier.

Écrit par : JÖ | 14/08/2016

Toute cette discussion sur la guerre me fait revenir à l'esprit un héros européen trop oublié - Simo Häyhä. Un Spartiate de sa patrie, ou mieux, Hector, mais un Hector qui abattit Achille devant les murailles de Troie, ville de Priam.

Qu'aucun identitaire n'oublie sa gloire éternelle !

Mais quel peuple, ces Finnois, quelle nation de héros : seuls contre un géant, et vainqueurs ! Leur leçon doit nous rappeler que, parfois, l'unité ethnique et nationale permet de vaincre toutes les flottes des meilleurs des Achéens.

Écrit par : Horpor | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

Mais je sais bien qu'une alliance avec celui de Braunau n'était pas possible, mais, comme vous même semblez l'indiquer au début de votre réponse, une sorte de traité de non-ingérence entre l'Allemagne et les franco-britanniques aurait peut-être eu ses chances. Bon, c'est spéculatif, mais, du point de vue occidental, il fallait plutôt laisser les Allemands et les soviétoïdes s'entredévorer (D'ailleurs, Joseph avait peur de cette possibilité).

Quant à la prédiction d'Adolf, elle s'est réalisée, et continue à se réaliser, jour après jour. En ce qui concerne son pays, ils sont plutôt dans la masse moyen-orientale, très désagréable, fatale à terme, mais ce n'est pas la même populace qu'en France. Aussi l'Allemagne tiendra-elle plus longtemps que notre pays qui, depuis 1945, n'a eu que des gouvernants ineptes (De Gaulle étant le premier parmi ceux-ci).

Oui, Staline a fait de belles conquêtes, mais il n'a pas eu tout ce qu'il voulait ; certains documents publiés au moment de la Glastnostj semblent indiquer qu'il voulait aller jusqu'à Paris - vu la force des communistes en France, ce n'était pas un rêve enfantin.

La Russie et ses états sujets (je parle des peuples sous le joug soviétique avant 1939) ont essuyé des pertes irréparables - regarder l'historique démographique de l'Urss à partir de 1945 - pas de babyboom (eh, oui, il n'y avait rien à manger, ni où loger), qu'une spirale de décadence.
Et surtout où est l'Urss aujourd'hui ? La voyez-vous sur une carte contemporaine ? Les bases américaines se trouvent à quelques encablures de la frontière russe, la chasse française assure souvent la garde du ciel balte. Les Baltes et les Polonais font la 'figue' aux Russes, la majeure partie de l'Ukraine est perdue pour toujours. Moscou est l'une des plus grandes villes musulmanes sur le continent européen. La démographie des Russes ethniques est en dessous du seuil du renouvellement des générations depuis les années 80, tandis que chez les musulmans et autres indigènes coloniaux, elle est en meilleur état.
Alors, quelle victoire de Staline ? Ou plutôt, quelle victoire pour les Russes ?

Écrit par : Horpor | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

"Aussi l'Allemagne tiendra-elle plus longtemps que notre pays qui, depuis 1945, n'a eu que des gouvernants ineptes"

L'Allemagne est toujours un pays occupé.
(Autour de 15 000 hommes ! C'es la ou il y en a le plus en Europe. )

Leur gouvernement dans ces conditions, s'en sort bien, mais un ami germain me faisait aussi remarquer que le BND(Services allemands) a ete crée par la CIA...

Y'a du boulot au niveau souverainete, mais je ne suis pas trop pressé pour certains domaines.

Le rapport des allemands aux turcs est different de celui des francais avec leurs ex colonisés(Et puis il y a des choses beaucoup moins tolerées), mais la il n'est n'est plus question que d'eux, et c'est en masse.

Je me demande vraiment si ils vont tenir mieux que la France.
Mental a double tranchant et demographie.

Le communisme a couté tres cher a la Russie.
Ca va mieux avec Poutine, mais il n'est pas immortel.

Écrit par : JÖ | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

Bien d'accord avec vous. Même si je pense qu'en raison des 'origines' d'une grosse partie de nos nouveaux compatriotes, la France aura - à moyen terme - plus de problèmes que l'Allemagne ; quant à long terme, sauf miracle, Jeanne d'Arc et Hercule, l'avenir sera lugubre pour les deux pays.
Franchement, quelle époque, on vit dans un cloaque quasi-littéral.

Écrit par : Horpor | 14/08/2016

A ce sujet: "quant à Adolf et ses réflexions sur la France, faites-vous référence à sa prédiction que la France serait le premier pays négroïde de l'Europe ?"

Je lis en ce moment "Les Décombres".
C'est brillamment écrit, fulgurant le plus souvent, à quelques exceptions (pas vu notamment que la guerre était perdue dès lors que les USA entraient en jeu).

Donc, sur le sujet en question:

++++++++++++++++++++++
Un soir de cet hiver, par deux pieds de neige, à Montmartre, je parlais de
ces choses sous la lampe de Céline, et ce visionnaire admirable élargissait
encore le tableau. Les divisions des nègres américains et les divisions kalmouks
se répandaient sur l'Europe. Entre leurs hordes, le pullulement des Juifs.
C'étaient des millions de métis bientôt, le rêve des Juifs, tout l'Occident
semblable aux Juifs, la race blanche frappée de mort. Oui, une race entière peut
tenir ainsi à quelques fils du destin, quand elle a multiplié diaboliquement les
péchés contre elle-même. L'Allemand n'a pas seulement sauvé la civilisation
d'Europe. Il a peut-être sauvé aussi l'homme blanc
++++++++++++++++++++++

http://maurras.net/pdf/divers/REBATET-Les-Decombres.pdf

Écrit par : UnOurs | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

Sur la Finlande, évidemment d'accord.
Surtout comme suisse, fraternité de "hobbits".

Immense admiration pour Mannerheim, pour son courage et son habileté politique:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Gustaf_Emil_Mannerheim



A propos, ici...

https://youtu.be/E8raDPASvq0

... conversation passionnante, extrêmement troublante à de nombreux égards entre Mannerheim et Hitler.

Écrit par : UnOurs | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

Les finlandais etaient exceptionnels, ils en ont meme egaré hitler sur l'armée rouge parait-il.

(Le pays est toujours sublime.Et les filles ont du temperement...)

Mais ce Mannerheim etait un veritable as de la diplomatie.
(Vous avez vu que les avions francais auraient trouvé une seconde vie grave a des moteurs suisses ? A quoi ca tient parfois...)

Écrit par : JÖ | 14/08/2016

En 1942 on ne pouvait pas enregistrer une conversation dans un train, et encore moins secrètement, car les enregistreurs portables à bande n'existaient pas...
C'est un faux.

Écrit par : Jazzman | 14/08/2016

Par contre l'anecdote du cigare est surement vraie.

La diplomatie c'est presque du poker a ce niveau.

Écrit par : JÖ | 14/08/2016

L'aviation militaire finlandaise également.
Avec les vieux Morane 406 récupérés en France (punaise le commentaire d'époque, après la lecture "Des Décombres") ...

https://youtu.be/zSMEF_ZcTUQ

...elle a damné le pion aux escadrilles soviétiques avec un des meilleurs rapports victoires/pertes de toute l'histoire de l'aviation.



PS: cette série est plutôt bien faite:

https://www.youtube.com/watch?v=2CBM-OxRPZM

Écrit par : UnOurs | 14/08/2016

Répondre à ce commentaire

After being outmaneuvered on both the political as well as the military aspect of the Syrian conflict by both superior intelligence as well as military power; after being frustrated by their inability to bring Russia to its knees through underhanded and illegal moves in Europe, the US, the “mighty empire”, the “leaders of the free world” are reduced to the pitiful, pathetic level of exercising political pressure to bar Russian Paralympians from the Rio Olympics.
That’s about the extend of US political “morality”; picking on the disabled to chalk up a victory against a people that will not bow to them.
Just to make it clear for those who may have missed a few episodes.

Since Russia saved Erdogan’s bacon in the US backed botched coup, Erdogan has turned his back on his former “allies” and now pledges allegiance to THE Putin.

He was instructed to order his ISIS buddies to leave Syria but in order to make it look good and save some face, he was allowed to stage a mock invasion into Syria to get the job done. While there, he was given permission to push back the Kurds of the YPG that are backed by the US and who have lately become aggressive towards the Syrian army in securing territory for themselves. Erdogan was happy to oblige there as it is not in his best interests to have the Kurds establish a strong independent state just south of his border.

Erdogan is proving useful for the Russian led coalition in handling the YPG Kurds and their US backers and also removing the ISIS “Jihadists” saving the Syrians the trouble and risk to lives to do the job themselves.

As for the US, not knowing how else to react and in trying to salvage their alliance with Turkey, they too tag along and provide fake air cover for the Turks in their fake battles with ISIS.


Un article réellement excellent de D Orlov sur les scénarios de guerre US/Russie... beaucoup, vraiment beaucoup de surprises ...

"You see, there are just a few magic ingredients that allow the US to continue to exist as a stable, developed country capable of projecting military force overseas. They are: the electric grid; the financial system; the interstate highway system; rail and ocean freight; the airlines; and oil and gas pipelines. Disable all of the above, and it’s pretty much game over. How many “balls of flame” would that take? Probably well under a thousand."

http://cluborlov.blogspot.fr/2016/08/a-thousand-balls-of-flame.html

Écrit par : dizemanov | 26/08/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire