Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2017

effondrement

 tumblr_l7ulbpKUba1qa5il5o1_500.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"We are living during the greatest debt bubble in the history of the world, and our financial engineers have got to keep figuring out ways to keep it growing much faster than global GDP because if it ever stops growing it will burst and destroy the entire global financial systemici. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2017

" Les événements catastrophiques de ces dernières semaines autour du barrage d’Oroville en Californie soulignent un problème beaucoup plus urgent. L’American Society of Civil Engineers vient de publier son évaluation quadriennale des infrastructures essentielles des États-Unis, routes, approvisionnement en eau potable, digues, ports, barrages, ponts, réseau électrique. Le rapport donne à la nation une note de quasi-défaillance, la note D +. L’infrastructure états-unienne est en train de ressembler à celle de l’Union soviétique au moment de l’effondrement du communisme, à la fin des années 1980. La proposition récente de Donald Trump d’investir 1 000 milliards de dollars sur dix ans pour résoudre le problème, principalement par la construction de trains à grande vitesse (à ce jour, les États-Unis n’en ont pas un), se rapproche à peine des besoins en la matière.

Le 9 mars, la Société américaine des ingénieurs civils (ASCE) a publié son Rapport sur les infrastructures de 2017. Elle examine l’état des infrastructures nationales tous les quatre ans. Depuis son rapport de 2013, en dépit de quatre ans d’une prétendue reprise économique sous Obama, la note donnée est resté inchangée à D +, F indiquant une défaillance totale des infrastructures." saker

**************************************************************************************

Sinon Fillon encore...

A mon humble avis, les bons sondages (ceux des RG comme dit Soral) doivent le donner au deuxième tour...et pas le pauvre Macron qui a montré hier soir qu'il était le digne héritier du vendeur de bagnole Apathie. C'est plié pour lui.

Et on ne tire pas sur des ambulances, en général..

La droite libérale du XVIeme et du Cantal ne se rend ni ne veut mourir.

Mais il faut flinguer le soldat Fillon (comme le soldat Hamon).

Et aussi bien, MLP peut gagner.

Le mois qui vient risque d'être intéressant. Ou dramatique...

Commentaires

Nominal.

Le bateau coule à plat.


Aura-t-on pour autant un effondrement généralisé, un "reset", un "SHTF" qui nous renverrait à l'âge de la pierre ou dans un film type "Mad Max"?

Pas forcément. Mais restons calme, buvons frais (et gardons notre poudre au sec...)

Écrit par : Popeye | 21/03/2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui me troue franchement le trou du c.. c'est l'ignorance des gens.
Je dis ignorance mais je pourrais dire le je m'en foutisme aussi.
Soit ils ne savent pas et ne veulent PAS SAVOIR.
Soit ils ne savent pas et quand je leur explique ils me disent que j'ai trop raison, que je sais beaucoup de choses. Puis plus rien pas d'envie de se bouger le cul, peur d'être mal juger par les collègues, la famille ....
Soit ils savent mais ne veulent rien faire, car il est impossible que la civilisation explose, qui a vus une civilisation explosée. Ils font soit un déni, soit un blocage, le cerveau n'enregistre plus toutes les données.

Donc je continu mon chemin, le jour du SHTF je serais pret, enfin j'espere.

Écrit par : libherT | 21/03/2017

Répondre à ce commentaire

HS mais tellement jubilatoire.

Bruno Le Roux qui se fait poisser à avoir employé ses filles comme assistantes parlementaires. Énormissime mouaaaaâââârrfffff!!!!!!

L'une d'elles, employée un mois en avril-mai alors...qu'elle était étudiante en classe prépa!!! Donc pour se détendre après les écrits des concours, elle faisait une deuxième journée de boulot le soir en allant aider son Pôpaa à tenir sa permanence parlementaire.

Et ce grand con qui disait, à propos de Fillon en janvier, "...Le temps doit être à l’explication sur quelque chose qui apparaît très très grave aux Français s’il n’y avait pas la réalité d’un véritable travail. ..."

Question subsidiaire : pourquoi les fins limiers du Canard ou de mediapart n'ont pas réussi à trouver cette boule puante quand ils ont dégotté celle sur François Fillon?

Les mauvaises langues diront qu'ils l'ont bien trouvée, mais qu'ils n'en n'ont pas fait état!

Écrit par : Popeye | 21/03/2017

Répondre à ce commentaire

"Et aussi bien, MLP peut gagner."

franchement on ne vois pas comment
face à Fillon (et le centre et la gauche) ce sera – au mieux – du 32/68%

non. ce sont les législative, après, qu'il faudra suivre. Avec ce ridicule scrutin majoritaire être le premier parti de France, ça peut payer...

Écrit par : Mistersmith | 22/03/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, l'élection est surprenante, chaotique, mais en même temps quasiment invisible, voire inaudible ; à tel point que l'on doit de temps en temps se rappeler que, dans un mois, on élira le premier magistrat de France.
Cela dit, peut-être mon ressenti est-il isolé, déformé qu'il est par mon refus de télévision ?

P.S.

"La droite libérale du XVIeme et du Cantal ne se rend ni ne veut mourir."

Je dois quand même faire observer que pour trouver une droite libérale en France, il faut une bonne loupe et surtout beaucoup de mémoire : les libéraux (dans l'acception classique) n'ont que peu d'influence politique en France, et cela depuis plus d'un siècle. La droite dont vous parlez est tout autre que libérale : il s'agit de la vieille droite catholique et paternaliste, empreinte de dirigisme et d'autoritarisme. Après tout, regardez ses héros à l'étranger.

Écrit par : Horpor | 22/03/2017

Répondre à ce commentaire

salut Horpor.

c'est vrai que cette droite "libérale" (versus la droite anti-libérale/souverainiste du FN) est composite: des bourgeois orléanistes/libéraux (suivant R Rémond) aux bourgeois légitimistes et bonapartistes, on ne communie pas effectivement dans les mêmes figures..;

Le courant authentiquement libéral incarné par un Madelin communie dans les figures de Friedman, Reagan, May ou Trudeau. D'autres, moins libéraux vont chercher des CDG ou des Poutine, certes... La "droite du Capital" est composite, c'est pas nouveau. Certes la France est un pays plus centralisé et étatisé par son histoire que le bloc anglo-saxon.

La gauche française n'est pas moins composite..Entre les libéraux de gauche (la gauche du capital), majoritaires, qui ont abandonné toute critique sociale depuis 83 pour ce barnum sociétal quotidien, les derniers socialistes (c'est à dire AUSSI patriotes et conservateurs), les anciens trotskistes feujs passés à l'atlantisme et au sionisme, c'est un putain de millefeuille aussi.

D'ailleurs quelques ralliements récents à Macron comme celui de robert Hue laisse rêveur sur la recomposition du champ politique...on est loin du discours de Marchais de Montigny les cormeilles ou il appellait à stopper l'immigration!!

Il y a un noyau "libéral" central rallié au marché et au droit, au multiculturalisme et au mondialisme (le janus libéral économique et culturel), ce que j'appelle les "bleus", les autres (blancs contre révolutionnaires et rouges socialistes) sont totalement marginalisés dans le champ politique.

Apres on peut discuter sur la nature de ce "libéralisme", on peut se demander si le gentil B Constant se reconnaitrait dans la mondialisation marchande contemporaine...
Je partage l'avis de Michéa qui pense que les penseurs libéraux ont forgé l'ADN libéral qui organise notre monde d'aujourdhui, nolens volens.

Le vrai clivage pour moi se situe entre cet arc "libéral" trans courant et cet autre arc "conservateur/souverainiste/anti libéral" également trans courant (du FDG au FN/DLR en passant par une partie de l'UMP et du PS).

Écrit par : hoplite | 22/03/2017

@Horpor, exact, la droite liberale qui veut passer de 55% de prelevement obligatoire a 54%?
lol...
On était a combien de % en 1965?
Le français veut L'Etat car il pense a tort que l'Etat le protège alors que depuis 40 ans (au moins) c'est des matraques dans le culs pour tous.
Vouloir la destruction du meilleur outil de nos ennemis, c'est vouloir un libéralisme sauvage (pas celui de Fion) allant jusqu’à privatiser la gendarmerie et l’armée s'il le faut.
Inconcevable pour un français, malheureusement. Donc on va continuer a financer notre propre destruction par idéologie anti-liberale.
Si on pouvait articuler l'acception d'un concept autour de son utilité quand a un objectif a atteindre et non de par sa présupposée valeur en soi continuellement en mouvement et instrumentalisée, on aura fait un grand pas. Trop pragmatique je suppose.

Écrit par : C2 | 22/03/2017

Répondre à ce commentaire

"Vouloir la destruction du meilleur outil de nos ennemis, c'est vouloir un libéralisme sauvage (pas celui de Fion) allant jusqu’à privatiser la gendarmerie et l’armée s'il le faut."

en même temps, C2, on ne voit pas nulle part que le gosplan néolibéral anglosaxon aboutisse à autre chose qu'à la misère pour les 90% d'outsiders et l'ultra richesse pour 10% d'insiders...

quel modèle libéral authentique peut il arguer d'une réussite économique ou sociale pour les classes moyennes depuis 45? ceci n'est pas une apologie, bien sûr, du kolkose:)

à mon sens, il faut un mix de liberté entrepreneuriale et de planification nationale/continentale à long terme et dans l'interet général. sinon c'est le chaos.

Et clairement aujourdhui en France on a le pire: en bas, assistanat étatique tous azimuts vampirisé par une immigration de masse ingérable+ millefeuille administratif et en haut prédation générale (ALSTOM/GE) organisée par les firmes/reseaux globalisées qui corrompent et placent leurs pions et pillent le pays...

Écrit par : hoplite | 22/03/2017

Répondre à ce commentaire

"On ne fait pas la Politique à la corbeille" .. "l' intendance suivra" (CDG) Un point sur lequel je suis bien d' accord avec feu le Général (ça arrive!) c' est dire que l' économie ne doit pas diriger mais être dirigée par le Pouvoir . Hé oui , ce serait un moindre mal que de vivre avec un régime qui , même communiste , serait aussi anti-immigration quitte à faire un rideau de fer anti envahisseurs . Parceque quelque soit le régime "économique" si l' invasion continue à ce rythme on n' existera plus en tant que peuple blanc ! et ce sera le Zimbawé pour tous ! alors si rouler en Lada était le prix à payer , j' achète ! ... et un petit coup de national-bolchvisme garçon ! :D (je vais me faire de potes sur ce coup-là !!!! :D )

Écrit par : EQUALIZER | 22/03/2017

Répondre à ce commentaire

Vous avez des "liberaux conservateurs" contre l'immigration.
(Tiens De Lesquen et le Club de l'Horloge par exemple)
Bon ça peut sembler philosophiquement contradictoire avec le libéralisme, mais les contradictions en politique...

Écrit par : JÖ | 22/03/2017

oui, en fait, ya une contradiction fondamentale: un libéral ne peut pas, par essence, être conservateur. et vice versa..

« La bourgeoisie...partout ou elle a conquis le pouvoir, a foulé aux pieds les relations féodales, patriarcales et idylliques. Tous les liens complexes et variés qui unissaient l'homme féodal à ses supérieurs naturels, elle les a brisés sans pitié pour ne laisser subsister d'autre lien, entre l'homme et l'homme, que le froid intérêt, les dures exigences du paiement au comptant. Elle a noyé les frissons sacrés de l'extase religieuse, de l'enthousiasme chevaleresque, de la sentimentalité naïve dans les eaux glacées du calcul égoïste. Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d'échange ; elle a substituée aux nombreuses libertés, si chèrement conquises, l'unique et impitoyable liberté du commerce. La bourgeoisie a dépouillée de leur auréole toutes les activités qui passaient jusque là pour vénérables et qu'on considérait avec un sain respect. Le médecin, le juriste, le prêtre, le poète, le savant, elle en a fait des salariés à ses gages. La bourgeoisie a déchiré un voile de sentimentalité qui recouvrait les situations de famille et les a réduites à n'être que de simples rapports d'argent...

[...] La bourgeoisie ne peut exister sans révolutionner constamment les instruments de production, ce qui veut dire les conditions de la production, c'est-à-dire tous les rapports sociaux ; Tous les rapports sociaux, traditionnels et figés, avec leur cortège de conceptions et d'idées antiques et vénérables, se dissolvent ; ceux qui les remplacent vieillissent avant d'avoir pu s'ossifier. Tout ce qui avait solidité et permanence s'en va en fumée, tout ce qui était sacré est profané, et les hommes sont forcés, enfin, d'envisager leurs conditions d'existence et leurs rapports réciproques avec des yeux désabusés. Poussée par le besoin de débouchés toujours nouveaux, la bourgeoisie envahit le globe entier. Il lui faut s'implanter partout, exploiter partout, établir partout des relations ; Par l'exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au désespoir des réactionnaires, elle a enlevé à l'industrie sa base nationale, Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore tous les jours.»

Karl Marx et Friedrich Engels, Manifeste du parti communiste, 1848.

De la même façon, un libéral conséquent ne peut pas, logiquement, défendre d'identité collective ou communautaire, piégé qu'il est dans sa vision individualiste et nominaliste du monde.

Écrit par : hoplite | 22/03/2017

ahhh Le Manifeste ... (je l' ai !) il contient d' excellentes choses . Mais Marx se réjouit plutôt du pouvoir destructeur du "capital" , étape nécessaire à l' établissement de son "utopie" , ce qui n' enlève rien à la pertinence d' une partie de son analyse .

Écrit par : EQUALIZER | 23/03/2017

Le libéral bas de gamme va vous accuser de faire du libertarianisme.
(Et pui sMarx en refferent, il va faire une crise !)

En fait je pense que les théories politiques sont inféodées a l'histoire et au caractère des peuples.
(La France s'est construite autour de l'état, les américains sont anti-etat etc...)

Pas de theorie universelle, le monde ne rentre jamais dans la case.
Trop compliqué.

Écrit par : JÖ | 23/03/2017

Equalizer
Un pouvoir,l'état ok ok,avec ses seules fonctions régaliennes! Il y en a 5 si je comprend bien le binze.
Je ne me suis pas fais endoctriner par les libéraux que sont JG Malliarakis,GL,FG et d autres dont on peut (pouvait car le site est totalement changé) faire la connaissance sur lumiere101 mais j ai écouté,téléchargé,des dizaines d'heures de debats discussions il y a aussi thème religion,la plus proche je vais en dire,je crois pouvoir dire que toutes les personnes intervenant sur lumiere101 sont patriotiques et convaincu es d etre sur le chemin le plus sûr a leurs yeux qu'est le libéralisme ( j'y ajoute personnellement « intra muro ») mais,un libéral va avoir la tâche très difficile sinon irréalisable de faire comprendre que l Etat est obèse,monstrueusement obèse comme le serait un mammouth laineux qu'il faut ecouenner car il n'y a rien d'autre qui puisse se faire! Si pas de dégraissage ça finit comme dans ce film « horribilis» (essayez de retrouver cette parodie il y y a des scènes plutôt cocasses) une des personne dans le film est tellement devenue grosse qu'elle éclate :-) :-)

Écrit par : UnLorrain | 22/03/2017

Répondre à ce commentaire

oui , et j' ai rarement vu plus dégueulasse ... mais MDR ! :D

https://www.youtube.com/watch?v=PJD7W07xK1Q

Écrit par : EQUALIZER | 23/03/2017

Le libéralisme orthodoxe n'existe nulle part sur la planète. Ce que l'on appelle "libéralisme" n'est rien d'autre que du capitalisme de connivence. Un capitalisme dans lequel État et entreprises sont imbriqués, ces dernières faisant pression sur les politiciens pour obtenir des faveurs) est en effet un système bien plus confortable pour les entreprises que de se battre sur le marché libre.

Leur "libéralisme" n'est rien d'autre que du pantouflage public-privé, de la consanguinité des banques et des financeurs avec les politiques et les hauts fonctionnaires, du lobbying dans les couloirs des administrations, des milliards de subventions pour le premier cercle, des contrats publics pour les connivents, des cartels, des conflits d'intérêts, des inégalités fiscales entre les multinationales et les PME/TPE qui, elles, sont laminées, tout comme les salariés et la classe moyenne.

Écrit par : Noone | 23/03/2017

Répondre à ce commentaire

Le communisme n´a jamais ete appliqué non plus si on ecoutait ses adeptes de l´epoque, ce qui n´etait pas totalement faux.

La perfection n´est pas de ce monde.
(Cela dit je suis d´accord avec vos remarques)

Écrit par : JÖ | 23/03/2017

Le probleme il y a un type qui l´a resumé ames yeux.
Un homme d´affaire marocain francophone juif, en face de Zemmour :
"Je fais du commerce en Afrique, et je peux vous dire que les frontieres, c´est terrible. A cause d´une epidemie on a fermé les frontieres et le commerce s´est arrete au risque de ruiner tout le monde. Vraiment les frontieres c´est la fin de tout."

En effet il vaut mieux mourir de maladie qu´arreter le commerce ! et puis le commerce protege des virus, homme de peu de foi.

Il vaut mieux etre mort que d´arreter le commerce et d´avoir des frontieres.
Ca se discute pas...

Écrit par : JÖ | 23/03/2017

@JO

il faut méditer ce truc qu'un jour a dit Besancenot. Un seul truc intelligent dans toute sa carrière. Il faut méditer. Il a dit : "on s'imagine plus facilement la fin du monde que que la fin du capitalisme"

Écrit par : Dia | 24/03/2017

"Il est (..) exceptionnel que Vladimir Poutine reçoive un candidat à une élection présidentielle à une date aussi rapprochée de l'élection. La coutume et le protocole l'amènent à rencontrer des chefs d'Etat de son rang ou éventuellement des chefs de gouvernement de pays ayant un régime parlementaire."

Le président russe Vladimir Poutine a reçu vendredi pour la première fois au Kremlin la chef de file de l'extrême droite française Marine Le Pen.

Le choc des images : entretien en tête à tête, sur pied d'égalité.... ça va faire mal.


https://www.rt.com/news/382145-lepen-putin-moscow-meeting/

http://www.romandie.com/news/Poutine-a-recu-la-dirigeante-de-lextreme-droite-francaise-Marine-Le-Pen/783021.rom

Écrit par : dimezanov | 24/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire