20/03/2014

call the police

1393603040924.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


podcast

 

Commentaires

Sans sécurité, pas de contrat social. LE talon d'Achille du système.

Écrit par : Cotuatos | 20/03/2014

Les services secrets russes ont changé la donne.

Le coup d’état en Ukraine '...) ne s’est pas tout à fait déroulé comme prévu. On pourrait même dire que ça a été un ratage complet (...) c’est là que se glissent deux évènements, l’un préparant l’autre, qui vont radicalement tout changer. Le premier est la divulgation de la conversation de la secrétaire d’État américaine adjointe chargée de l’Europe Victoria Nuland avec l’ambassadeur des États-Unis en Ukraine, Geoffrey Pyatt. C’est le fameux « Fuck the EU ». Cet enregistrement plein d’enseignements, montrait clairement que la « révolution » en cours, non seulement n’en était pas une, mais qu’en plus elle était entièrement pilotée par les Etats-Unis et que l’Union Européenne n’avait pas droit au chapitre. Il montrait également à certaines figures ukrainiennes et européennes que certains plans arrangés entre amis ne correspondaient en rien au vrai plan américain. (...) avant que le soufflet ne retombe, pendant que certains pays se posaient encore des questions, tombe, à pic, le deuxième enregistrement. Cette fois c’est une conversation entre Urmas Paet, le ministre des affaires étrangères estonien et Catherine Ashton, la ministre des Affaires Etrangères de l’Union Européenne, qui fait état de snipers tirant tant sur les manifestants que sur la police, information obtenue à Kiev lors d’une visite du ministre estonien.

La divulgation de cette conversation en a fait bafouiller les médias qui jusqu’alors étaient en première ligne. C’était tout un pan de l’histoire officielle atlantiste qui tombait à l’eau. Plus de mise en place d’un tribunal spécial pour l’Ukraine, plus question de poursuivre Ianoukovitch, et c’est même le bloc atlantiste qui se retrouve sur la défensive, obligeant Catherine Ashton à demander publiquement une enquête sur les morts de la place Maïdan. Plus question non plus de garder des postures d’oies blanches.

Avec ces deux révélations qui ont enrayé la machine atlantiste, la Russie avait commencé à contre-attaquer.
(...) les services de renseignement russes peuvent écouter, eux aussi, qui ils veulent (...) les russes aussi écoutent les autres chefs d’état, et ont accès aux échanges électroniques comme le démontre aussi la divulgation d’une autre tentative de false flag en Crimée, la veille du référendum cette fois.

http://reseauinternational.net/les-services-secrets-russes-change-donne/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-services-secrets-russes-change-donne

Écrit par : dimezzano | 21/03/2014

BRIC financial markets today: #Brazil + 2.36% / #Russia + 4.06% / #India + 0.46% / #China + 0.07% #finance #investing

#COLDWAR #BRIC

Écrit par : dimezzano | 21/03/2014

"Sans sécurité, pas de contrat social. Le talon d'Achille du système."

WPA2 wireless security system might now be breached with relative ease by a malicious attack on a network.

http://www.inderscience.com/offer.php?id=59797

Écrit par : dimezzano | 21/03/2014

Arrêtes dimezzano avec tes idées débilocomplotistes qui polluent le débat ; c'est une révolution authentique ; j'ai vu de mes propres yeux le grand orateur Khazaréas sur les barricades ; il avait une plume planté dans le cul en guise de drapeau ukrainodémocratoSoroshien.

Écrit par : Sclavus | 21/03/2014

Débilo-complotistes de tous les pays, unissez-vous !
:D

Écrit par : S10 | 21/03/2014

S10

Qu'est-ce qu'on se marre !
Mais dans cette histoire, pas mal de gens mettent leur peau en jeu, là-bas.
Ca calme, non ?

Écrit par : Carine | 21/03/2014

Riez, riez, vous ne perdez rien pour attendre.

Am Khanat Chai!

Écrit par : Khazar Khan | 21/03/2014

Khazar

C'est vous l'actionnaire majoritaire de l'Alcazar ?
J'ai un stock de plumes d'autruche entièrement fabriquées main dans nos ateliers à écouler, si ça vous intéresse...

Écrit par : Carine | 21/03/2014

Silence, petite femme goy!
Le grand Khan parle.
Peu importe si sclavus a compris nos desseins, nous sommes très puissants.
Ce qui est a vous est a nous et nul ne pourra nous empêcher de réussir ce que nous préparons depuis 1000 ans.
Hahahaha!

Écrit par : Khazar Khan | 21/03/2014

Carine, les guerres fratricides ont toujours été un truc déplorable.
On ne peut malheureusement pas changer la naïveté des masses et des gogoys, ni la rapacité et la nuisance de la petite clique (que les deux choses soient liées par la période ou pas).
De temps en temps, quelques personnes intègres font le ménage, et puis après quelques dizaines d'années ça recommence...
Cela dit, être tout le temps sérieux plombe le moral.
Là, il est interdit (en tous cas sévèrement déconseillé) d'être triste ou laid(e) pour les 22 jours qui viennent pour montrer les 22 prochaines années (à partir du 20, équinoxe de Printemps) : chaque jour sera comme l'année (le 20 montre 2014, le 21 : 2015, etc).

Écrit par : S10 | 21/03/2014

Bon si je comprends bien, PERSONNE n'a écouté le morceau.

Écrit par : Cotuatos | 21/03/2014

Cotuatos :
"Il y a des choses qui n’ont pas de prix, ce vendredi on apprend que la France à décidé de « faire barrage à l’armée russe »,"
Et c'est même pas le Gorafi...

Écrit par : Carine | 21/03/2014

clair et net ....à voir et à diffuser au plus grand nombre, pour comprendre la catastrophe vers laquelle nous nous dirigeons .... merci les US et honte à ses larbins de l'UE !

http://dai.ly/x1idep1

Écrit par : dimezzano | 21/03/2014

Le Fabiu$ polonais. Où il est indiqué que Radek Sikorski, le ministre polonais des affaires étrangères, est dirigé par la CIA et le MI6.

En 1981 cet individu se réfugie en Grande Bretagne où l'Intelligence Service le fait monter en structure et où il obtient la nationalité britannique. Il y adhère au Bullington Club dont David Cameron est membre (un club interdit aux femmes).
Puis la communauté du renseignement anglo-américain (UKU$A) le fait se marier à la journaliste américaine Anne Applebaum du Washington Post. Il devient membre du néocon American Enterprise Institute (AEI) de Washington, 'executive director' de New Atlantic Initiative...
On sait que la Pologne, comme les Pays Baltes, est une plateforme d'agression contre la Russie. Lié au plan PAUCI, de la Polish-Ukrainian Cooperation Foundation, Sikorski a été chargé d'appliquer le plan Brzezinski d'attaque contre la Russie et de superviser la subversion américano-occidentale en Ukraine.
http://www.rmf24.pl/tylko-w-rmf24/wiadomosci/news-piskorski-kontakty-z-cia-i-mi6-sikorski-amerykanskim-agentem,nId,1359861

Écrit par : dimezzano | 21/03/2014

Particulièrement édifiant.

Dans l'affaire ukrainienne les services secrets allemands sont partagés entre deux tendances.

La première voudrait s'entendre avec la Russie dans une optique eurasiste; la seconde veut se servir des Anglo-Américains pour utiliser leur force et réaliser grâce à eux un nouveau Drang Nach Osten.

En synergie avec les services anglo-américains, leurs relais polonais et baltes, cette communauté du renseignement qui suit des buts voisins mais pas identique manipule depuis le début le 'Klan des Galiciens', chaque composante ayant ses pions à Kiev et Merkel est au milieu...

On notera le nom des sponsors en bas ... http://www.pauci.org/en/PAUCI%20news/?news_page=13

Écrit par : dimezzano | 21/03/2014

On n'est pas dans une enquête policière sur des individus avec une justice indépendante.
Il n'y a pas de "preuves" à fournir ou à demander.
On est dans une guerre avec de multiples factions.
Donc on peut prendre position pour un "camp" ou un autre, en fonction de qu'on considère comme nécessaire.
C'est de la realpolitik, de la géopolitique, du pragmatisme.
kouchemerde, c'est une merde.
Les albanais, ce sont des merdes.
L'islam n'a rien à faire en Europe.
Le judaïsme n'a rien à faire en Europe.
La Crimée est russe.
L'Ukraine de l'Ouest devrait être indépendante.
Le premier ministre arsenic machiniouk, c'est une merde.
Poutine a fait ce qu'il fallait faire. Il a redressé l'économie de la Russie, il a foutu sur la gueule des tchétchènes et c'est très bien, il a envoyé kodorkovski en Sibérie et c'est très bien, il a protégé les russes en Géorgie et s'est arrêté là, très bien aussi.
Le reste, c'est du blabla.

Écrit par : S10 | 21/03/2014

S10 : +1

Écrit par : dimezzano | 21/03/2014

S10, on peut savoir de quel bord on est, mais la desinformation on en fait quoi ?

Écrit par : JÖ | 22/03/2014

On fait avec, n'importe quel camp peut la pratiquer.
On s'en tient aux faits sur le long terme.

Écrit par : S10 | 22/03/2014

"la desinformation on en fait quoi ?"

-------------------

On s'en fout.

Désormais, elle sera remplacée par des certitudes.

C'est-à-dire, très souvent, par son résultat.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

Faut s en tenir aux faits et aux chronologies.

Un fait qu il ne faudra pas louper, c est l application du programme du fmi en Ukraine.
C est un fait absolu et objectif.

Et dans ce cas, on aura compris le role precis et autorisé des corps-francs ukrainiens.

Voila voila.

Écrit par : Three piglets | 22/03/2014

Justement, s'agissant de chronologies, le FMI est déjà intervenu à plusieurs reprises en Ukraine, notamment sous le gouvernement pro-russe. Ce n'est pas nouveau et ce n'est pas la révolution ukrainienne qui a causé cela.

Par conséquent, "le rôle autorisé des corps-francs ukrainiens", cela n'a aucun sens par rapport à l'intervention du FMI.

J'ajoute que la Russie est membre du FMI et qu'elle est favorable à l'intervention du FMI.

Par prudence vu le climat irrespirable de toute discussion actuelle, j'ajoute une source russe pour confirmer ce fait :

http://fr.ria.ru/business/20140304/200641648.html

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

"J'ajoute que la Russie est membre du FMI et qu'elle est favorable à l'intervention du FMI.
Par prudence vu le climat irrespirable de toute discussion actuelle, j'ajoute une source russe pour confirmer ce fait :
http://fr.ria.ru/business/20140304/200641648.html"

J'apprécie cette modération et cette prudence.

Je tiens cependant à faire remarquer qu'à mon avis la position russe à l'égard de l'intervention du FMI en Ukraine n'est que tactique et non fondamentale et définitive. La Russie joue habilement de ses cartes économiques et énergétiques sur la table diplomatique :

"Cependant, estime(la Russie), pour pouvoir bénéficier de cette aide, l'Ukraine doit remplir certaines conditions, en premier lieu élire un président légitime.

"Nous ne pouvons pas octroyer des milliards de crédit au détriment de notre peuple, sans savoir si les soi-disant nouvelles autorités ukrainiennes pourront nous garantir une coopération civilisée", a indiqué Mme Matvienko.

Et d'ajouter que "la Russie serait prête à reprendre le dialogue après l'élection présidentielle en Ukraine".

Le président russe Vladimir Poutine a fait savoir mardi que la Russie était prête à accorder de nouvelles tranches d'aide financière à l'Ukraine, mais que le FMI demandait à Moscou de ne pas le faire."

Habile dans l'apaisement, n'est ce pas ? ... si même un observateur expérimenté comme l'est notre camarade Boréas (qui est aussi un négociateur rude et avisé) se laisse tenter par cette option, tous les espoirs sont permis à Sergueï Lavrov ...

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

Stratégie maritime en Asie-Pacifique : la « première chaîne d’îles » Japon-Taiwan-Philippines est une barrière géopolitique contrôlée par les alliés de Washington que les stratèges chinois comparent à des « chardons » au-delà desquels ils doivent pouvoir se projeter.

"La particularité du jeu de go consiste à éviter l'affrontement direct en contournant l'adversaire ou en changeant de terrain de jeu... "
Non. Ça fleure le fatras de fantasmes et de confusions entourant les usages extrême-orientaux, la remarque valant à peu près pour tous les domaines, de a stratégie aux traditions culinaires.
Car pour en revenir au go, on peut tout à fait jouer et gagner en misant sur la force brute et sa supériorité au combat. Un joueur habile en calcul sera ainsi un adversaire redoutable en combat rapproché, ce qu'il ne manquera pas de rechercher en espérant qu'une victoire locale déséquilibre suffisamment la situation générale pour lui permettre de l'emporter. En bref, on peut tout 0à fait jouer au go aussi bien sinon mieux en s'inscrivant dans la recherche d'une "bataille décisive" et sans jamais chercher à contourner ou éviter l'affrontement.

"C'est un véritable jeu de Go qui se joue actuellement entre la Chine, le Japon et les Etats-Unis, à propos des îles Diaoyu/Senkakyu. Un jeu qui engage l'avenir du Pacifique tout entier. [...] La particularité du jeu de go consiste à éviter l'affrontement direct en contournant l'adversaire ou en changeant de terrain de jeu, comme le conseille Sun-Tzu dans l'Art de la guerre. A l'inverse de la stratégie occidentale clausewitzienne de « guerre éclair », on n'y recherche donc pas la victoire rapide par échec, mais par un encerclement systémique d'usure. [...] Cette dimension holistique du Go en fait une clé de lecture des évènements actuels en Mer de Chine,Le contre-amiral James Foggo, chef adjoint des opérations navales américaines, a d'ailleurs décrit ses interactions avec Wu Shengli, son homologue dans la marine chinoise, comme « la plus grande et la plus difficile partie d'échecs de sa carrière. »

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140319trib000820797/jeu-de-go-en-mer-de-chine-des-ilots-a-fleur-de-peau.html

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

Aymeric Chauprade sur les questions ethniques/identitaires : pic.twitter.com/RCbKGGwB2w

Espérons qu'il ramène le FN sur sa ligne.

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

Pour bien rester dans nos querelles byzantines, pendant que nous débattons du genre et autres questions fondamentales traitant du sexe des anges, comme autrefois à Byzance justement ....

alors que nous jouons les "bécheuses" en trouvant que, non, décidémment non, la robe de la Russie n'est certainement pas immaculée et qu'en tout cas elle n'est pas assez blanche pour être digne de la pureté de notre âme et de l'incandescence rayonnante de notre combat pour la civilisation ...

pendant que l'esprit enflé par "Les Lumières" et le "Grand Siècle" et les yeux aveuglés par les sunlights de Hollywood nous dédaignons, par mépris autant que par ignorance, les réalités stratégiques du "heartland" eurasien ...

un mouvement géopolitique d'ampleur tectonique se met en place à toute allure à l'autre bout du continent ...

"the biggest geopolitical tectonic shift since the cold war"

http://www.reuters.com/article/2014/03/21/us-ukraine-crisis-russia-insight-idUSBREA2K07S20140321

http://www.zerohedge.com/news/2014-03-21/petrodollar-alert-isolated-west-putin-prepares-announce-holy-grail-gas-deal-china

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

"un mouvement géopolitique d'ampleur tectonique se met en place à toute allure à l'autre bout du continent"

RAB

Vous qui vous intéressez au vrai sens des choses, qui avez le sens des priorités, j'ai posé une question simple sur l'autre fil. Vous pensez que vous pouvez y répondre ?

Écrit par : Cotuatos | 22/03/2014

Tic tac tic tac tic tac...

Écrit par : Cotuatos | 22/03/2014

"à mon avis la position russe à l'égard de l'intervention du FMI en Ukraine n'est que tactique et non fondamentale et définitive. La Russie joue habilement de ses cartes économiques et énergétiques sur la table diplomatique"

----------------

Bien entendu.

D'ailleurs, la Russie ne saurait faire autre chose qu'être habile.

Sa participation au Conseil de l'Europe, son adhésion à l'OMC, au FMI, etc., tout cela n'est que manoeuvres stratégiques fines et rusées, car les Russes sachez-le sont de grands joueurs d'échecs.

Cela ne veut pas du tout dire, malgré ce qu'en pensent Philippe Grasset et Pierre Hillard qu'habituellement vous écoutez, que la Russie fait partie du "Système".

Non, la Russie va nous sauver.

Saint Poutine est notre dieu.

http://amoyquechault.over-blog.com/article-transfert-100736002.html

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

La Russie roule pour elle-même.
Chaque faction a ses propres intérêts.
Le fmi est une des factions.

Pour l'Ukraine, on verra comment la sauce va prendre entre les patriotes qui défendent a priori l'intérêt de l'Ukraine, les russes qui défendent leur propre intérêt et le fmi dont le "programme" est adaptable et adapté en fonction des intervenants, de leur poids, des circonstances, etc.

L'intérêt de la France est avant tout de se débarrasser de ses parasites en place actuellement.
Toute opportunité doit être saisie, tout ce qui va dans le sens de l'intérêt de la France doit être fait, peu importe avec qui, peu importe pendant combien de temps, peu importe si on change de "partenaire" si besoin.
En ce moment, l'intérêt de la France n'est pas de se foutre à dos les russes, de se ridiculiser encore plus, de balancer de l'huile sur le feu, ni d'aller s'embourber dans tous les conflits de la terre.
Que fait le trio de champions du monde, nos représentants officiels (!!!) grolande/fafa/béhachier ?
Insulter les russes, les menacer (de façon grotesque), tenter de couler définitivement les chantiers navals français (tentative de rupture de contrat, ça la fout mal aux yeux des éventuels clients de part le monde, envoyer encore des milliers d'ouvriers qualifiés chez Paul l'empouâ, perdre des tonnes de pognon...), vouloir envoyer des avions militaires dans les pays baltes (où il ne se passe rien, et avec quel argent on se demande), faire du suivisme pour toutes les remarques lamentables des andouilles (casher ou pas) de l'UE genre un referendum c'est pas bien (ni en Crimée ni en Suisse ni nulle part).

Écrit par : S10 | 22/03/2014

Toujours la même erreur.

Croire que la lamentable politique de la France peut "lui foutre à dos les Russes".

La Russie n'en a rien à cirer. Elle nous méprise, de toute façon. Et géopolitiquement, elle a tout à fait raison. Parce que la France est une merde en termes de puissance.

Elle n'a, de toute façon, pas la taille de la puissance. Cette taille, c'est l'Europe.

Donc, notre carte à jouer, c'est celle de l'Europe-puissance. Pas celle des "grolande/fafa/béhachier" à la botte de l'anglosphère, ni celle de la Russie actuelle.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

"RAB
Vous qui vous intéressez au vrai sens des choses, qui avez le sens des priorités, j'ai posé une question simple sur l'autre fil. Vous pensez que vous pouvez y répondre ?"

Peut être voulez vous parler de cette question :

Concrètement comment profiter de la situation pour nous ?

Et bien déjà pour espérer "profiter" d'une situation, il faut en comprendre les ressorts, c'est à dire comprendre que 1914, 1940 ..... encore maintenant c'est exactement toujours même la stratégie de ceux qui nous entravent et nous maintiennent en état de soumission, empêcher l'unification du heartland, entraver l'alliance avec la Russie ! (j'ai bien dit alliance et non soumission.)

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

"Donc, notre carte à jouer, c'est celle de l'Europe-puissance. Pas celle des "grolande/fafa/béhachier" à la botte de l'anglosphère, ni celle de la Russie actuelle."
Tout à fait d'accord pour une Europe-puissance, mais d'où vient la puissance ?

Il faut lire et relire, méditer Mackinder et les penseurs qui s'en inspirent et qui eux on compris ... lire et relire Brzeziński...

Pour le reste et par ailleurs, merci pour tout camarades !

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

Gabriele Adinolfi, 14 mars 2014, Genève ..... à partir de 52 mn à propos de Poutine, de la situation de l'Europe, des pays de l'est et de la Russie.

http://youtu.be/PyNR-TuJWIM

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

"Tout à fait d'accord pour une Europe-puissance, mais d'où vient la puissance ?"

-----------------

Elle commence par le fait de s'assumer.

D'être soi-même et pas le jouet des autres.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

"Elle commence par le fait de s'assumer.
D'être soi-même et pas le jouet des autres."

Oui.
Nous voilà d'accord.

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

La France peut se mettre à dos les russes dans le sens où ils peuvent par exemple ne pas payer les rafiots.
Le mépris d'une France affaiblie (par ses représentants crochus) peut être une façon de nuire à ses intérêts.
Ce n'est pas une "erreur", ni contradictoire.

L'Europe Puissance, c'est bien joli mais c'est un rêve pour le moment.
Comment y arriver ? Comment se débarrasser des parasites ?
Avec ou sans l'aide provisoire de quelqu'un d'autre ?
Et combien de temps et/ou d'évènements extérieurs attendre ?
Et puis c'est une hypothèse, au cas où ça n'arrive pas, un pays indépendant pas très puissant ce serait déjà pas mal, comme la Suisse par exemple (je sais l'exemple n'est pas parfait mais mieux que la France).

Écrit par : S10 | 22/03/2014

"L'Europe Puissance, c'est bien joli mais c'est un rêve pour le moment.
Comment y arriver ?"

----------------

En effet, c'est un rêve, mais c'est surtout, malheureusement, une nécessité absolue.

L'hypothèse générale, c'est celle de l'effondrement. Compte tenu de "l'intégration" des économies au plan mondial, un effondrement global, partant du coeur de la mondialisation et du modèle occidental : l'anglosphère, et se propageant à ses périphéries. Cela peut venir très vite, comme cela peut encore se faire attendre, je n'ai pas de boule de cristal. Juste une certitude : vu l'état des économies mondiales, c'est inévitable.

Mais tant que cet effondrement n'a pas eu lieu, seule la résistance et la préparation à une révolution sont possibles, en partant du niveau le plus bas, dans la vie quotidienne individuelle et collective.

A ce niveau, des synergies européennes peuvent aussi exister et déboucher, en cas d'insurrections patriotiques généralisées dans un contexte de crise globale, à un retournement complet des politiques nationales, gouvernées par la fameuse nécessité de puissance européenne que j'évoque, face à des blocs géopolitiques en affaiblissement mais toujours très supérieurs en force à nos petites patries prises isolément.

Ce destin hypothétique mais vital nous conduit vers une alliance indispensable avec la Russie, j'en parlais ici :

http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2013/11/14/le-pic-de-l-energie-aiguillon-incontournable-de-l-europe-des.html

Mais actuellement, il est trop tôt et les Russes ne font ni ne feront rien pour nous aider car, en tout cas sous leur régime politique actuel, ce n'est pas leur façon d'agir, tout simplement :

http://www.diploweb.com/forum/thom2.htm

Croire que nous pouvons conditionner la politique étrangère russe, que ce soit "en nous mettant la Russie à dos" ou au contraire, en lui léchant les bottes comme le fait l'Allemagne ( http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/l-allemagne-veut-elle-vraiment-sortir-de-la-dependance-energetique-russe_1501808.html ), c'est bel et bien une erreur.

Par conséquent, ne comptons que sur nous et ne nous déterminons pas par rapport à la position de telle ou telle entité extra-européenne, ou de telle ou telle pourriture oligarchique d'où quelle vienne, même si exceptionnellement elles peuvent dire une vérité qui, dans notre faiblesse et notre passivité forcée ou consentie, est susceptible de nous séduire.

Et soyons solidaires entre patriotes, au lieu de nous imaginer jouer (très fictivement, car nous n'avons pas d'influence sur les puissances géopolitiques) un empire contre un autre.

Nous sommes seuls. Et seuls, nous ne sommes pas nombreux ; mais tous ensemble en Europe, nous sommes beaucoup. C'est déjà un début, si nous savons nous en servir.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

Je vois que la petite raclure s'est fabriqué un nouveau pseudo "khazar khan" ; ce n'est pas la première foi qu'on me fait le coup à m'affronter à double pseudo: Soft/hard ; mais les deux portant la même couleur de tartre du bidet, la supercherie crève les yeux.
A part ça j'ai l'immense plaisir de constater que Khazaréas a mis une sacré dose de l'eau dans son vin ; ça devient presque lisible ; encore un petit effort camarade ; question d'abandonner complètement le rôle de composition.
Le théâtre c'est pour les comédiens ; et les convictions géopolitique ça s'assume en vrai et franchement ; il n y a pas de causes honteuses (de maladies non plus).
Assumes les tiennes et avoues tes véritables aspirations au lieu de fatiguer le monde avec des reproches plus ou moins imaginaires mais dont le fil rouge reste le même: "Hillard honnête homme? mais vous rigolez ou quoi ! Lui que reproche à Bnai Brith d’être à l'origine de ..."
Et si Hillard disait vrai?
"Thierry Meyson? mais voyons monsieur, lui que baise avec les garçons"
Et si c'était la capacité analytique, la clairvoyance et habileté dans le recherche de l'information des gusses en question qui te gênaient?
Pourquoi pas le dire ouvertement.
Mais, vu que ton sombre vin manipulateur vient de prendre la robe d'un Tavel, j'ai rien dit.
C'est tout bénef pour tes camarades.

Écrit par : Sclavus | 22/03/2014

Connaissant les adresses mail et IP, Hop' pourra te confirmer, s'il le veut bien, que ce pseudo "Khazar Khan" n'a rien à voir avec moi. Mongolien paranoïaque, va.

Pour le reste, mon discours ne change absolument pas et je ne retire rien à ce que je pense et dis de Hillard (qui peut aussi avoir raison, de temps en temps, malgré le peu de cas que j'en fais), comme de Meyssan dont l'orientation sexuelle ne m'intéresse en rien et n'est pas en cause.

Si la faiblesse de tes capacités cognitives et intellectuelles t'empêche de comprendre ce que j'écris, je n'y peux rien. Tu es un demeuré, c'est tout.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

Boreas, tu me sembles être le genre d'honnête homme qui n'hésiterait pas à passer par un proxy. Ne nous prends pas pour des cons.

Écrit par : Jazzman | 22/03/2014

Sclavus
Tu commences à devenir lourd avec tes "raclures" et tes bidetsqueries ...
"Khazar Khan":tout le monde ici a compris que c'était une plaisanterie loufoque.
Et Boréas n'est pas du genre à rigoler ^^.
Et jamais il ne m'aurait appelée "petite dame gogoy" ou quelque chose d'approchant.
Donc cherche ailleurs.

Écrit par : Carine | 22/03/2014

Au fait, mongolien, comme en 2011-2012 tu as posté des commentaires (d'ailleurs dithyrambiques) sur mon blog, j'ai moi aussi ton adresse mail.

Rassure-toi, je ne la divulguerai évidemment pas et ne donnerai aucun renseignement personnel sur toi.

Sache juste que le libellé de cette adresse mail me permet de savoir d'où tu viens et pourquoi tu défends certaines opinions que je qualifie de propagande.

Je ne suis pas dupe, разумеш ?

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

Jazzman, tu me sembles être le genre de flaque qui n'hésiterait pas à poignarder un camarade par derrière. Va te faire foutre.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

Carine

Merci. Je vais finir par croire que je me suis trompé sur ta mentalité.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

C'est toi qui vois.

Écrit par : Carine | 22/03/2014

Je vois que j'ai tapé juste...

Écrit par : Jazzman | 22/03/2014

Je vais mettre mes lunettes, alors. :-)

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

Jazzman, tu n'as tapé que sur ton clavier, en partant de tes fantasmes.

Et toi, par contre, en termes de mentalité, tu es juste une merde.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

Boréas
Comme je l'ai fait remarquer l'autre jour, nous sommes 3 ici à tenir un blog. Seulement 3... Je sais que certains sont très actifs autrement, font des recherches, partagent, etc...
Ce ne sont pas les quelques répliques de soutien ou d'engueulades qui comptent.

C'est ce qui est dit, avec engagement, de ce à quoi on croit (tout en sachant qu'on peut faire erreur, ce n'est pas exclu et quelqu'un comme A moy prend ses précautions là-dessus).

Tavais qu'à lire ce que j'ai dit de cette révolution ukrainienne.
C'est là qu'elle est, ma mentalité. Pas sur ce que je dis comme ça, en passant.

Écrit par : Carine | 22/03/2014

D'accord avec ton pavé.
En particulier : "Croire que nous pouvons conditionner la politique étrangère russe, que ce soit "en nous mettant la Russie à dos" ou au contraire, en lui léchant les bottes comme le fait l'Allemagne"
Je ne pensais même pas à ça, comme je l'ai dit la Russie roule pour elle-même.
Je pensais aux conséquences économiques, et là, la politique actuelle française est bien la plus conne. Les allemands, au moins, essaient de se préserver économiquement.
Et ça fait "drôle" de dire ça vu comment ils traitent leurs salariés (JÖ confirmera que ce n'est pas la paradis des prolos j'imagine).

Écrit par : S10 | 22/03/2014

Boréas, tu as un mail.

Écrit par : hoplite | 22/03/2014

"Faut s en tenir aux faits et aux chronologies.

Un fait qu il ne faudra pas louper, c est l application du programme du fmi en Ukraine.
C est un fait absolu et objectif.

Et dans ce cas, on aura compris le role precis et autorisé des corps-francs ukrainiens."

TP, ça a l'air en bonne voie...

http://www.les-crises.fr/anschluss-ukraine-par-l-ue/

Écrit par : hoplite | 22/03/2014

"Nous sommes seuls. Et seuls, nous ne sommes pas nombreux."
Exactement. J'avais mis 5 scenarios possibles dans un autre fil. Concretement que faisons nous pour nous preparer collectivement? Ou en est le projet de Callicles? Est-ce qu' il repond plus ou moins a chacun de ces scenarios? Si oui, je ne vois pas d'incovenient a y mettre mes 10% de zlotys en alu, cela sera toujours plus utile pour preparer l'avenir de nos enfants que de les mettre dans un assurance vie de GS.

Écrit par : C2 | 22/03/2014

Hoplite

Lu et répondu.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

On oublie tout très vite à notre époque de zapping, mais Ianoukovitch, quand il avait été élu en 2010, voulait, lui aussi, "poursuivre [le] rapprochement [de l'Ukraine] avec l'Union européenne" :

http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.lexpress.fr/actualites/2/viktor-ianoukovitch-a-prete-serment-comme-president-de-l-ukraine_851224.html&title=%C2%AB%C2%A0Viktor%20Ianoukovitch%20a%20pr%C3%AAt%C3%A9%20serment%20comme%20pr%C3%A9sident%20de%20l%27Ukraine%C2%A0%C2%BB

Dire qu'il a trahi ses électeurs sur ce point en novembre dernier, je suppose que ça va m'attirer une nouvelle comparaison avec Aymeric Caron...

Enfin, comme le souverainiste Olivier Berruyer, oublions tout ça et persuadons-nous que la révolution ukrainienne ne peut qu'être un coup de l'UE, etc. Après tout, aux yeux des souverainistes, l'UE, c'est un monstre tout-puissant (alors qu'en réalité, c'est un nain politique, militaire et financier).

Mais pour ceux qui seraient prêts à y réfléchir un peu plus, cette vidéo nous confirme que le rapprochement avec l'UE n'est pas, aux yeux des Ukrainiens, une aspiration à partager les joies technocratiques de Bruxelles :

http://fortune.fdesouche.com/333641-pascal-marchand-geopolitique-de-leurope-et-de-la-russie-video

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

Quant au sondage d'opinion qu'évoque Berruyer ("Le graphe de la fin"), relatif à l'opinion des Ukrainiens au sujet du bien-fondé ou non du refus de Ianoukovitch de signer l'accord d'association avec l'UE, j'ai eu la curiosité de faire quelques recherches.

Voilà deux communiqués de presse du sondeur (je n'ai pas trouvé sur son site le sondage allégué par Berruyer) :

http://rb.com.ua/eng/projects/omnibus/8840/

http://rb.com.ua/eng/projects/omnibus/8859/

Curieusement, on trouve des résultats totalement inverses de ceux qu'annonce Berruyer.

Sans commentaire.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

"Je pensais aux conséquences économiques, et là, la politique actuelle française est bien la plus conne. Les allemands, au moins, essaient de se préserver économiquement.
Écrit par : S10"

tout à fait d'accord :

Ukraine : L'avis clairvoyant d'un ancien officier du renseignement militaire français.

« On ne mourra pas pour la Crimée, mais les conséquences de nos choix imbéciles feront que l'on risque d'en être malade. », nous confie cet ancien officier réserviste du renseignement français dans le titre original de son article.
Confusément, nous le savons bien, nous comprenons que face à Poutine, nous engageons un combat d'arrière garde stérile et ce choix franco-français, un peu ridicule il faut le dire, d'être à la tête de sanctions visant la chef du Kremin est non seulement maladroit et inefficace, mais à bien y réfléchir dangereux et contre productif.
.....
Poutine tapit dans l'ombre, compte ses amis, et aura à l'avenir de la mémoire, les marchés que nous commencions à nouer avec la Russie sont désormais menacés, alors que notre économie, faut-il le rappeler est exsangue, nous jouons au matamore. Ce gouvernement de commedia d'ellarte est inepte."

http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=48&id=1659

Écrit par : dimezzano | 22/03/2014

"ça va m'attirer une nouvelle comparaison avec Aymeric Caron..."
Non, à part peut-être pour ta coupe de cheveux ? :D

Écrit par : S10 | 22/03/2014

Non, j'ai une coupe de facho. :-)

Pour Berruyer, je suis sûrement un "nazi". Me demande s'il publiera mon com sur son blog, vu que j'ai mis un lien vers le mien où je prends parti pour les patriotes ukrainiens...

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

"Pour Berruyer, je suis sûrement un "nazi""

je parierais pas là-dessus, Boréas.

même s'il nous sort du "néo-nazi" ukrainien à tour de bras en ce moment pour prendre les élites européistes à revers (promptes à chasser le fasciste imaginaire à l'ouest mais encore plus promptes à s'en accommoder à l'est), il reste un patriote souverainiste. et doit savoir reconnaitre un patriote..

et puis il peut pas être parfait le Berruyer..il fait du bon boulot en explosant Madelin chaque semaine et en démontant la propagande anglo-saxonne et européeiste mondialiste sur BFM...l'a correctement repéré l'ennemi principal. aprés, son analyse de Svoboda, c'est du consensuel mais ça lui permet peut-être de garder un siège à BFM?

Écrit par : hoplite | 22/03/2014

Possible, Hop'. Ça se défend.

Écrit par : Boreas | 22/03/2014

"pour espérer "profiter" d'une situation, il faut en comprendre les ressorts"

Je vous répond juste brièvement Dimezzano :
Sans rentrer dans un débat philosophique c'est faux. Je n'ai pas besoin de vous donner des exemples historiques, nous le faisons nous même au quotidien, en toute connaissance. Et heureusement d'ailleurs.

A la rigueur la question que je trouve la plus importante là est de savoir si la Russie est plutôt celle de Chauprade ou celle de Thom. C'est celle qui va à la fois déterminer : à qui nous avons à faire, ce qu'ils cherchent, jusqu'où ils sont capables d'aller et donc quelle position avoir.
Il est encore un peu tôt. Donc nous verrons bien. La balle est dans leur camp.

Écrit par : Cotuatos | 22/03/2014

Mais mon cher poisson rouge, où est le malaise: Je t'aimais bien et je te l'ai dit ouvertement ; d'ailleurs même dans notre affrontement d'il y a qqs jours je t'ai rendu hommage à ce sujet: T'es un vrai Tom Cruise des blogs et t'en a bluffé des centaines ; chapeau-bas monsieur, même si personnellement je préfère la méthode Stanislavski.
Concernant la propagande, ça ne m'a jamais amusé ; c'est pas mon truc tout simplement.
Je dis ce que je crois être vrai ; je défends farouchement la vérité et si jamais je me goure je reconnais mes torts ; certains excellent dans l'inversion accusatoire - je ne sais pas trop pourquoi mais très souvent il s'agit de mêmes personnes: fourbes, menteurs, manipulateurs.
Je n'ai jamais balancé de links en pâture à mes camarades virtuels à l'instar des vaqueros brésiliens qui jettent la carcasse juteuse aux piranhas ; tes carcasses contiennent TOUTES des barbituriques ; mais méfies-toi: un piranha endormi depuis trop longtemps - ça te sectionne un membre au réveil.
Ta menace voilée n'a donc aucune prise sur moi, même si je n'aime pas étaler ma vie privée.
Concernant les gouts en matière d'érotisme de Thierry Meyson qu'est un journaliste hors-pair, c'est bien toi qui les avais exposés à un moment sur le net et ça m'avait choqué ; mais comme je t'aimais bien j'ai laissé tomber.
Concernant le ridicule auquel tu t'exposes en permanence en postant des liens renvoyant vers ton blog, si je ne te connaissais pas salloppard, tu m'inspirerais de la compassion.
En même temps c'est une méthode parfaitement rodée par tes maitres à penser: "C'est clairement indiqué dans mes livres messieurs-dames achetez à la palette ; tout doit disparaitre. »
Et comme je te dois qqs bonnes heures de sommeil réparateur, en guise de remerciement je tiens à t'envoyer un link à mon tour: http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CDAQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.tlaxcala.es%2Fpp.asp%3Flg%3Dfr%26reference%3D1319&ei=SQgwU5CpK6ec0AX634DYDg&usg=AFQjCNEKo_fS1om00gVcXVWyfjfp-Fh3eg&sig2=-mX9TnKodDisR_yteAy-4Q

Écrit par : Sclavus | 24/03/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.