02/07/2014

cynisme

tumblr_m1fu0qN51E1qzlfdho1_500.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  "Lors d'une émission de France 2 (Des paroles et des actes du 12/04/2012), David Pujadas semble s'être beaucoup amusé à poser au sympathique Philippe Poutou cette question surprenante et particulièrement perverse (il faut dire qu'en tant que membre éminent du Siècle -le plus sélectif des clubs de rencontre de la classe dirigeante française-, ce journaliste ne doit guère entretenir d'illusions sur la nature réelle du système qu'il a choisi de servir): "J'ai bien lu votre programme. Je n'ai rien trouvé contre la société de consommation. Est-ce que l'une des grandes formes d'aliénation aujourd'hui, ça n'est pas la dictature des marques, le dernier écran plat absolument, le dernier Smartphone absolument? Y a pas un mot là-dessus! Est-ce que ce n'est pas aussi une forme d'aliénation?" Réponse du candidat de la nouvelle extrême gauche "anticapitaliste" à cette question cyniquement debordienne: "Ouais, ben enfin, à notre avis, ce n'est pas le premier problème." Il est vrai que, pour la plupart des extrêmes gauches "citoyennes" (reconnaissons que le NPA ne va pas encore jusque là), le "premier problème" est généralement celui du "mariage gay" ou, à défaut -chacun pourra choisir-, celui de la légalisation du cannabis, du vote des étrangers ou de l'interdiction des corridas."

JC Michéa, post-face à La culture de l'égoïsme, Christopher Lasch et Cornelius Castoriadis, 2012.


podcast

photo: la modernité conserve certains attraits

Commentaires

Il ne faut jamais oublier que la problématique dépasse de loin le prétendu clivage droite-gauche (dont on sait, si on a lu Michéa, ce qu'il faut en penser dans le monde unifié des Bleus...).

Libéralisme et collectivisme marxistes veulent la même fin, visent le même but : le confort matériel, une parodie du jardin d'Eden peuplée, justement, d'écrans plats et de smartphones, où la seule réalité est tangible, mortelle, tristement épaisse et morne, sans la moindre transcendance, sans la moindre sacralité.

Le véritable clivage se situe entre modernes et anti-modernes, donc entre matérialistes et anti-matérialistes. Tout découle de là.

http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1680

Écrit par : Boreas | 02/07/2014

L'aliénation s'arrêtera avec le pétrole bon marché.

Écrit par : S10 | 02/07/2014

"Le véritable clivage se situe entre modernes et anti-modernes, donc entre matérialistes et anti-matérialistes. Tout découle de là."

absolument: marxistes et libéraux, tous enfants des Lumières, partagent le même horizon matérialiste et plat (comme leurs écrans^^); un des travers du marxisme qui identifie parfaitement la nature matérialiste de l'"économie politique" libérale bourgeoise (on se souvient des lignes de Marx et Engels sur "les eaux glacées du calcul égoïste" * de mais en étant incapable de sortir de cette même perspective horizontale dénuée de toute transcendance et profondément positiviste et progressiste, donc moderne...

*"La bourgeoisie...partout ou elle a conquis le pouvoir, a foulé aux pieds les relations féodales, patriarcales et idylliques. Tous les liens complexes et variés qui unissaient l'homme féodal à ses supérieurs naturels, elle les a brisés sans pitié pour ne laisser subsister d'autre lien, entre l'homme et l'homme, que le froid intérêt, les dures exigences du paiement au comptant. Elle a noyé les frissons sacrés de l'extase religieuse, de l'enthousiasme chevaleresque, de la sentimentalité naïve dans les eaux glacées du calcul égoïste. Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d'échange ; elle a substituée aux nombreuses libertés, si chèrement conquises, l'unique et impitoyable liberté du commerce. La bourgeoisie a dépouillée de leur auréole toutes les activités qui passaient jusque là pour vénérables et qu'on considérait avec un sain respect. Le médecin, le juriste, le prêtre, le poète, le savant, elle en a fait des salariés à ses gages. La bourgeoisie a déchiré un voile de sentimentalité qui recouvrait les situations de famille et les a réduites à n'être que de simples rapports d'argent..." Manifeste du PC, 1848

Écrit par : hoplite | 02/07/2014

Du coup, ne devrions nous pas revoir le concept de propriété?
Chesterton ou même Proudhon en ont mieux causé que les marxistes ou les libéraux, ils ont perçu les limites et les excès de ces systèmes.
La propriété pleine et entière fait partie de ce monde moderne "où le droit à la propriété" devient le droit de la propriété" comme le disait Pound.
Que ce soit sous les Romains, à l'époque féodale, ou sous l'ancien régime, la propriété donnait souvent plus de devoir que de de droit. Des terres et des titres se distinguant traditionnellement sous les trois formes: fructus, usus, abusus.
dans les deux systèmes issus des Lumières on voit bien que c'est l'absolu comme vision qui domine. Les seules limites sont celles que ce donnent les hommes...et le Droit. L'hybris rejeté par nos aïeux grecs.

Dans certains pays les terres agricoles ne peuvent pas être achetées par des étrangers.Par chez moi les chinois rachètent tout...

L'opulence d'aujourd'hui fait beaucoup pour la "stabilité" relative de notre monde: la science au service de la technique.

Écrit par : DolFuSa | 03/07/2014

Et ce clivage modernes/antimodernes (ou matérialistes/antimatérialistes) s'incarne parfaitement dans le Travail, en tant qu'idéologie (d'origine bourgeoise, bien sûr) ; le Travail conçu comme une valeur morale en soi ; le travail qui, en tant que socle commun aux systèmes communistes, capitalistes et fascistes, est la sanctification suprême de tout ce que l'homme fait, son moyen de rédemption sur Terre et le moyen par lequel il accède à la liberté (Arbeit mach frei). Du FN au PC, le Travail est l'horizon indépassable. Et tout otium, évidemment, paraît aujourd'hui suspect (c'est pourtant là, pour un homme, un exercice concret de sa souveraineté et un moyen de s'accomplir).

« C'est un choix décisif devant lequel, déjà, nous sommes placés : ou bien travailler beaucoup pour consommer beaucoup (et c'est l'option de notre société occidentale), ou bien accepter de consommer moins en travaillant peu (et ce fut parfois l'option délibérée de certaines sociétés traditionnelles). Aujourd'hui, nous voudrions tout cumuler, travailler peu et consommer beaucoup.» J. Ellul

Écrit par : Blaise Suarès | 03/07/2014

J'ajoute que l'égalitarisme est également l'apanage de ce matérialisme-modernisme, tant "à gauche" qu'"à droite", contrairement à ce que nous chantent les libéraux.

En effet, tout le monde est censé être égal devant le travail, comme le souligne @Blaise Suarès, devant la propriété (privée ou collective) comme le rappelle @DolFuSa, mais aussi devant les Droits de l'Homme, cette fameuse antienne universaliste, comme si tout le monde était semblable à tout le monde et que tout le monde valait tout le monde.

Et cet égalitarisme forcené est véritablement une "inversion de toutes les valeurs", puisque, comme le signale également @DolFuSa, une rapide comparaison avec celles de l'Ancien Monde fournit aisément toutes les preuves de ce que notre civilisation n'a rien à voir avec ses origines ni avec toutes les structures mentales, juridiques et sociales qui ont, grosso modo, prévalu pendant le reste de l'Histoire connue.

Nous vivons une parenthèse historique, peut-être matériellement vouée à une fin prochaine. @S10 a raison de pointer, par antiphrase, l'énergie bon marché comme clé du confort matériel et donc du consumérisme actuels ; mais tout de même, le matérialisme et la modernité ne datent pas de l'irruption du pétrole.

Les racines de l'aliénation sont des idées, pas un combustible fossile.

Par conséquent, les racines de la libération sont également des idées, n'en déplaise aux marxistes.

Écrit par : Boreas | 03/07/2014

La Russie de Poutine est un illusion de "communauté enracinée qui refuse la sujétion au village global", qui serait alternative à "l’univers marchand libéral-libertaire triomphant" (citations tirées d'un article du poutinophile Philippe Christèle, un des libéraux de chez Polémia) :

http://cestpassecretcestdisret.blogspot.fr/2014/07/trouve-sur-boulevard-voltaire-en.html

Écrit par : Boreas | 04/07/2014

Certes.
Quand il n'y aura plus de pétrole, il faudra des idées ;-)

Écrit par : S10 | 05/07/2014

A propos de la légende de la photo, cela me rappellait quelques mots de Roger Nimier il me semble, sur la minceur des femmes modernes.

Google est un ami, un vrai. Il retrouve rapidement les références quand ilne nous rest que quelques bribes d'une phrase.

Dans Le Hussard bleu :

Sanders - Moi qui affecte tant de dégoût pour les hommes, je suis heureux de leur ressembler dans les actions essentielles de la vie. J'aime leurs églises, leurs tableaux. Je proteste contre le monde moderne, mais j'adore ses femmes minces.

Écrit par : Popeye | 05/07/2014

Comme ça pour le plaisir, pour le taulier : http://cuckoo-for-coco-chanel.tumblr.com/post/88917248719
Foutue modernité ?!

Écrit par : daredevil | 05/07/2014

Les putschistes LGBT qui ont fait l’Euro-Maïdan en Ukraine n’ont pas perdu de temps pour organiser un événement Gay Pride, avec le parrainage de la mairie de Munich. Cela se déroule depuis le 30 juin à Kiev et le défilé dans la rue a lieu aujourd’hui même.

« Munich’s mayor supports KyivPride »
http://www.munichkievqueer.org/4277/munichs-mayor-supports-kyivpride/

Extrait : « Despite crisis and unrest in the east of the country, the organisers of KyivPride in Ukraine still want to fight for human rights. From 30th of June until 6th of July Kiev, Munich’s partner town, invites the whole lesbian, gay, bisexual and transgender (LGBT) community to the Christopher Street Day” event in Kiev. A week of cultural and political events will take place rounded up at the end on Saturday, 5th of July, by the parade (which has been going on in Munich since 1980). Now it‘s official, the capital of Bavaria is supporting KyivPride as it did last year and the year before! »

Programme du festival-forum international LGBT « KievPride » (30 juin – 6 juillet 2014).
« Програма Міжнародного форуму-фестивалю ЛГБТ «КиївПрайд2014» (м. Київ, 30 червня — 6 липня 2014 р.) »
http://kyivpride.org/ua/program/

Mais qu’en pensent les champions de la « communauté enracinée » tels que Pravy Sektor et son leader Avdim Aroch ?
Qui se ressemble, s’assemble, a-t-on coutume de dire…
En tout cas, les Ukrainiens se sont bien fait enculer, c’est le cas de le dire.

Écrit par : Lucien Cerise | 05/07/2014

LC

Ridicule.

La première Gay Pride à Kiev date de... 2013 :

http://www.youtube.com/watch?v=g0-zhbW_Reo

Cette année, même le maire actuel qui est... Klitschko, pas franchement un affreux fâââchiste, est contre :

http://www.ukrinform.ua/eng/news/klitschko_against_gay_parade_in_kyiv_323416

Quant à la position du Secteur Droit, oui oui, bien sûr, c'est sans doute un parti d'invertis :

"La laïcité et l'islamisation transforment les nations chrétiennes en des peuples incertains au plan religieux et tuent l'âme des Européens. Les différents partis « de gauche » au pouvoir ou dans l'opposition promeuvent activement et cultivent la sodomie, la dépravation, la toxicomanie, légalisent l'euthanasie et tuent des enfants (avortements), et tentent de légitimer et d'intensifier des recherches pseudo-scientifiques - le clonage animal et humain. L'Europe est lentement mais sûrement en train de perdre son visage, de se transformer en un horrible monstre inhumain."

(Dmytro Yarosh)

verslarevolution.hautetfort.com/archive/2014/03/31/dmytro-yarosh-secteur-droit-le-mondialisme-ennemi-de-l-human-5336713.html

Vraiment, je ne sais pas en quoi vous êtes expert, mais dans le domaine de l'analyse politique, tout ce que vous écrivez sur l'Ukraine relève du grand n'importe quoi.

Écrit par : Boreas | 05/07/2014

Ce qui était annoncé il y a 4 mois déjà, arrive, comme prévu.

Parait que ces gens se battaient "pour les européens". En fait, ils se sont battus pour la Gay pride. Amusante cette faculté que les droitards ont d'aimer se faire enculer, tout en pensant avoir de l'honneur.

Écrit par : Three piglets | 05/07/2014

Très mauvaise nouvelle pour le staff de propagande Russe.
Combattre les homo-nazi ça risque de faire un peu trop comics.

Écrit par : Cotuatos | 05/07/2014

Pas sûr que ça fasse passer la division par deux des salaires et des pensions.
Même pour ceux qui aiment se faire enculer :D

Écrit par : S10 | 05/07/2014

hmmm thanks, daredevil, toujours aussi belle la bougresse..

Écrit par : hoplite | 05/07/2014

Enfin l Ukraine s ouvre aux lumières.

Maintenant que les homos sont libérés, peu être vont ils se battre pour préservé leur droit.....

Mon petit doigt me dit, que les vrais patriotes vont encore se faire enculer par le système. Mais ils seront heureux que dis je, ils seront fier d être mort au champs d honneur....

On peu voir que l Ukraine est un pays libre. Ils décident d eux même, sans pression extérieur, sans vouloir copier une quelconque idéologie, organiser une gay pride. Idée combien original, qui je pense sera étudier de pres par les observateurs internationaux.

Les soldats du Donbass peuvent être fier de leur dirigeants démocratiquement élus.

Écrit par : libherT | 06/07/2014

Voila avec quel matos ils vont faire la guerre nos petites tafiotes.

http://lemamouth.blogspot.fr/2014/06/le-qcm-de-la-semaine.html?m=1

Ca ferait un bel effet au défilé du 14 juillet. Notre tout mou en serais tout retourné

Écrit par : libherT | 06/07/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.