Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2016

Rapefugees pride in Europe

lara-logan.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Sur le flyer, le rendez-vous était fixé au 6 septembre, à 17 heures, dans un quartier un peu excentré d’Essen, une ville de la Ruhr. Le thème : « Tomber amoureux en Allemagne. »

L’organisateur : Horst Wenzel, présenté comme « un des plus célèbres coachs en matière de flirt ». Au programme : « A partir d’exemples de tous les jours, montrer comment les hommes et les femmes entrent en contact et apprennent à mieux se connaître en Allemagne. » Public visé : pas tout le monde. Sur ce point, le flyer est clair : en haut, il est bien précisé qu’il s’agit d’un « cours de flirt pour les réfugiés ».

Le « cours » a bien eu lieu. Il y avait là des ­Irakiens, des Syriens, des Libanais… Agés de moins de 20 ans pour la plupart. Une journaliste du quotidien Die Welt était également présente. Elle raconte la séance d’introduction un peu abstraite, où il fut question de « pyramide des besoins » et de « niveaux de communication »." Le Monde

***************************************************************************

C'est formidable: chaque fois que je pense qu'on a touché le fond, l'actualité me démontre que non.

Le Monde nous explique donc que des clandestins bénéficient de cours sur la façon de draguer des allemandes sur Tinder...oui, oui on en est là. Mais, heureusement, est-il précisé, 'on est pas obligé d'avoir un orgasme à chaque fois". Ouf.

Nul doute que cette belle initiative généreuse soit rapidement sponsorisée par Durex et que BigBrother s'en saisisse pour imaginer un Loft Story 2.0 avec des clandos albanais d'un côté et des filles allemandes de l'autres, vérouillés dans 400 m2 et livrés à tous leurs désirs. Sorte de Refugee sex camp. 

Mais pourquoi s'inquiéter nous sermonne Le Monde? 

"Sans douter des intentions fort louables qui les motivent, ces différents programmes posent néanmoins une question de fond : en quoi le rapport des réfugiés à leur corps et à leur sexualité est-il si différent qu’il justifie un traitement spécifique ?"

Ah, Ah! Bon, j'arrête là.

Sinon, j'ai lu le dernier ouvrage de Malika Sorel qui raconte encore une fois la désillusion d'une franco-algérienne devant la décomposition avancée de ce pays. Au delà des quelques témoignages et récits biens éloquents, le plus marquant est finalement ce constat que:

- TOUTES nos élites (politiques, médiatiques, cultureuses, etc.) savent parfaitement ce que nous savons nous, ie le niveau d'ensauvagement et d'effondrement de ce pays,

- il n'y a aucun sentiment patriotique à ce niveau de responsabilité, la trahison systématique des intérêts nationaux au profit de groupes et de puissances étrangers est la règle,

- tous accompagnent le chaos (financier, économique, migratoire, sécuritaire, etc.) en mettant les leurs à l'abri (places, emplois, écoles, universités, lobbies, quartiers sécurisés, etc.) et en mentant systématiquement aux Français ordinaires livrés à eux-mêmes et aux hordes de barbares que l'on commence à ventiler sur tout le territoire national à l'encontre de tout sens commun et de tout principe de précaution.

Lu aussi rapidement le dernier Obertone, Guerilla, récit de l'effondrement en 3 jours d'une nation jadis puissante et respectée sous les coups d'un ennemi intérieur muzz (édition RING, droite sioniste). Sympa mais un peu court (on peut relire Malevil, La route ou Une minute après, dans le même genre).

Bon WE à tous!

20/09/2016

fraudeurs

1609202339040113.jpg

source

1.jpg

oui pourquoi? salope! mm bizarre quand même..

winter is coming

3466885733.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 "Comme les centres d'Accueil et d'Orientation sont d'ores et déjà débordés, les premiers immigrés arriveront chez les particuliers d'ici au mois d'octobre, via le dispositif "hébergement citoyen", mis en place par la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, qui alloue une aide financière de 1500 euros par réfugié et par an aux associations  chargées de le mettre en œuvre. Le logement est évidemment gratuit pour les bénéficiaires." Faits et Documents 15-30/09/2016

"Deux militants de Rebeyne, la branche lyonnaise de génération identitaire, ont été placés en garde à vue pour avoir, début juillet, interpellé Gérard Collomb pendant le conseil municipal sur le vote de deux millions d'euros  de subventions publiques (partagées entre la ville de Lyon et la Métropole) à l'Institut Français de la Civilisation Musulmane, un projet estimé à 8.8 millions d'euros, également financé à hauteur de 2 millions d'euros chacun par l'Algérie et l'Arabie Saoudite." Ibid.

"Le préfet de la Marne, Denis Conus,  a par contre autorisé la tenue du "camp d'été décolonial" interdit aux blancs organisé à la fin du mois d'aout, à Reims, par Fania Noel, passée par le PS et Osez le Féminisme! et Sihame Assbague, anciennement salariée de l'éducation nationale comme professeur de français en ZEP (Seine Saint Denis)." Ibid

"Allégeance: à l'occasion d'un aller-retour express à Tanger (Maroc) dans la résidence privée de Salmnane Ben Abdelaziz Al Saoud, le 3 aout dernier, Nicolas Sarkozy a assuré le roi d'Arabie Saoudite qu'il soutiendrait sa position sur le dossier syrien, c'ets-à-dire une position diamétralement opposée à celle de la Russie." Ibid.

"Elie Arié. Sur son blog hébergé par Marianne (7 août), ce cardiologue proche de JP Chevènement valide la notion de "grand remplacement" pour s'en réjouir: "Une certitude, cette invasion aura bien lieu, dès lors, j'imagine deux scénarios possibles: à notre contact ces nouveaux venus réinventent la philosophie des Lumières;  l'autre scénario: celui d'une civilisation venue d'ailleurs qui s'imposerait à la nôtre en lui restant totalement hermétique. Dans ce cas, je suis persuadé qu'il resterait un "noyau dur" de gens incapables de se fondre dans ce nouveau monde et continuant à vivre entre eux, j'aimerais bien voir JM Lepen ou A Soral "enjuivés"!" Ibid.

"Reçu par la Commission Relations avec les élus du CRIF, le député de la première circonscription des français établis hors de France, Frédéric Lefebvre, à confié à Francis Kalifat: "Je suis trés ami avec le rabbin de New York, Mikael Cohen, et lors de mes différents séjours à New York, il m'arrive de faire Shabbat même si je ne suis pas juif. Je suis un chrétien croyant, il faut savoir donner pour recevoir, et j'ai beaucoup reçu de la communauté juive, aussi je suis un fervent défenseur d'Israël, et je peux dire que je vis une véritable histoire d'amour entre la communauté juive, Israël et moi-même." Ibid.

"Soros leaks. La ligue des Droits de l'Homme (LDH) et le Comité Contre l'Islamophobie en France (CCIF) qui ont obtenu gain de cause dans l'affaire du "burkini", bénéficient des largesses du puissant réseau d'influence du multimilliardaire George Soros (au moins 24.9 milliards de dollars) comme le révèlent les fuites issues du piratage de l'intranet de l'Open Society Foundations (OSF), diffusées sur Internet et consultables sur soros.dcleaks.com." Ibid.

"Alexandre Soros, fils de George Soros, siège par ailleurs au conseil d'administration de l'ONG de Patrick Weil, Bibliothèque sans frontières, un temps hébergeur de la rédaction de Street press, site internet qui a pris le relais de Raz l'Front, avec le soutien de l'Open Society." Ibid.


podcast

19/09/2016

saloperie ordinaire

Pile je gagne... (posture morale avantageuse et bankable de vieux connard)

Cse9n6kW8AIhEAS.jpg

Face, je gagne... (quand ya trop d'africains, je reviens dans le XVieme, parce que je le vaux bien et que les boucaques ça va bien)

"Dans une interview à Paris Match la femme de François Berléand évoque le passage de leurs filles au sein de l’école publique et on devine que les choses ne se sont pas passées comme prévues…

SC_KW07_08_16BERLEAND323_inside_full_content_pm_v8

"Peu après la naissance des jumelles, vous aviez fait un choix curieux pour un acteur célèbre : celui de partir vivre en Seine-Saint-Denis…

A.S. Nous voulions inscrire nos filles à l’école publique, pour qu’elles voient des choses qu’aucun discours n’aurait pu leur mettre dans le crâne. La rencontre de l’autre, les différences. La maternelle a été géniale, avant que les choses ne se corsent au cours préparatoire. Du coup, nous avons décidé de réintégrer le centre de Paris."

(…) Paris Match via Préchi Précha

18/09/2016

révolte populaire ordinaire vs gosplan néolibéral

"RT Allemagne analyse les événements qui se sont déroulés à Zwickau lors du 1er mai, lorsque le ministre de la Justice SPD (socialiste) Heiko Maas, protégé par son garde du corps armé, a pris la fuite dans sa Mercedes de service sur la place du marché de cette ville de Saxe, pris en chasse sous les cris de « Nous sommes le peuple » et « Maas dégage ».

Heiko Maas n’a pas été en mesure, ce 1er mai, de terminer son speech sur la place du marché de Zwickau (Allemagne). Son discours solennel a été copieusement sifflé, et il a été finalement chassé de la tribune par le public présent. Les gens n’ont pas arrêté de lui crier « traître au peuple », « rat de gauche », casse-toi », « nous sommes le peuple », et autres « Maas doit partir ». Il a donc interrompu brutalement son allocution et s’est enfui, escorté de ses gardes du corps armés, dans sa Mercedes blindée.

C’est ainsi que le journal financier international en ligne Zero Hedge décrit dans un court article le triste état de la démocratie en Allemagne. Car à travers les prétendus représentants du peuple, et leur lucrative collusion avec les intérêts économiques puissants, les hommes politiques de premier plan issus des partis soi-disant populaires de la CDU/CSU et du SPD, dirigent les affaires du pays en étant de plus en plus déconnectés des citoyens et de leurs préoccupations.

Maas est considéré « comme l’un des plus grands artisans de l’élargissement des lois de la censure » en Allemagne. Il a ainsi exigé des poursuites avec des pénalités financières ou même de la prison pour tous les «  discours de haine  » sur les réseaux sociaux. Récemment, son parti a accusé de lourdes pertes d’influence lors d’élections et de sondages nationaux, qui ont à l’inverse profité à l’AfD (Alternativ für Deutschland), dont les victoires lors des régionales dans l’Est du pays ont fait l’effet d’un tremblement de terre. C’est justement là que le ministre Maas a tenu à faire son discours du 1er mai, un texte que Zero Hedge a illustré avec cette vidéo qui sent la défaite [en allemand sous-titré anglais, NDLR] :

Le ministre de la Justice Heiko Maas, une sorte de Taubira germanique...

 

Dans une partie de son discours, qui restait audible malgré le concert de sifflets et les réactions envenimées, Maas a soutenu que ceux qui criaient « social-traître » étaient manipulés et « qu’ils ne savaient pas le moins du monde ce qu’il leur arrivait ». Cependant, le public qui subissait ce sermon sur un ton de professeur du supérieur, était d’un autre avis. Selon la vidéo de l’agence britannique Vidmax, on voit très bien que « le peuple allemand, embrouillé par ses représentants, est furieux de ce qu’il entend, qu’il doit faire des économies et ne plus faire d’enfants supplémentaires à cause des coûts faramineux que cela engendre, pendant qu’il se casse le dos pour financer une invasion de réfugiés ».

Il est clair que les observateurs étrangers ont pris conscience des problèmes qui sévissent en Allemagne de manière nettement plus perçante que nos « représentants du peuple », qui ne semblent pas affectés par les problèmes quotidiens des Allemands dans leur ensemble, pour lesquels ils n’ont que des mots creux. Pour preuve, la dernière sortie en date de la jeune ministre fédérale Andrea Nahles la semaine passée. La ministre social-démocrate (!) a proposé de diminuer les aides aux mères élevant seules leur ou leurs enfants, en fonction des jours que ces derniers passent chez leur père."

Traduction : E&R, d’après un article de RT Deutschland

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exemple ordinaire de la propagande immigrationniste en Suède: "There's no way back" ou comment forcer les européens de souche à adouber une immigration de masse (qu'ils perçoivent intuitivement comme un danger) et la transformation ethno-culturelle, sans retour et sans leur consentement, de leur pays 

17/09/2016

shabbat goy



"François Hollande sera à New York lundi et mardi prochain pour la 71e Assemblée générale des Nations unies. A cette occasion, le président de la République se verra officiellement remettre le pris «Homme d’Etat de l’année» de la fondation inter-confessionnelle américaine Appeal of conscience.

François Hollande avait été désigné en mai comme lauréat de cette distinction. Elle "honore les dirigeants qui soutiennent la paix et la liberté, par la promotion de la tolérance, la dignité humaine et les droits de l’Homme". Ce prix lui sera remis lors d'une cérémonie organisée lundi et qui se terminera pas un discours du président français.

La fondation Appeal of conscience a été fondée en 1965 par le rabbin Arthur Schneier, survivant de la Shoah et rabbin de la Park East Synagogue de New York, une des plus importantes de la ville, souligne La Croix. Elle rassemble des personnalités religieuses et des entrepreneurs qui veulent "travailler au nom de la liberté religieuse et des droits de l'homme partout dans le monde". La fondation entend ainsi promouvoir "la paix, la tolérance, et la résolution des conflits ethniques".

En 2015, ce prix avait été remis au premier ministre britannique David Cameron. Avant lui, un autre chef d'État français avait également reçu cette distinction: il s'agit de Nicolas Sarkozy, récompensé en 2008, rappelle Libération."

Figaro

Le pire c'est qu'il doit y croire.

 

15/09/2016

Clinton is dying!

God has mercy i don't.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Breaking news! Killary Clinton aurait été...empoisonnée par...Poutine!

Lol! 

Comme dit l'ami Observatus Geopoliticus, il y a quelques jours encore, c'était fasciste de s'interroger sur sa santé fragile et aujourd’hui, le Washington Post lui même nous dit qu'elle est en train de crever! mouahhhhahah

Crève, salope.


podcast

libéralisation

LE PDG D'AIR FRANCE VEND SES BIJOUX DE FAMILLE !!!
<align="justify">du 14 au 16 septembre 2016 : Et voilà... le dépecage d'Air France, pardon, d'Airfrance a commencé, scoop des Echos: "Air France-KLM a privilégié l'offre de Gate Gourmet, en voie d'acquisition par le géant chinois HNA, sur Servair pour un valeur de 475 millions d'euros. Après le Club Méditerranée ou Louvre Hotels Group, un autre champion français relevant de l'univers du voyage s'apprête à passer sous pavillon chinois ... L'offre de HNA, conseillé par Lazard, valorise Servair 475 millions d'euros, avec dans la dernière ligne droite un écart encore très conséquent sur celle de Newrest. Air France cédera dans un premier temps 49,9 % du capital, et le contrôle opérationnel de Servair, tout en conservant un droit de veto significatif, selon un proche du dossier. Au bout de deux ans, le partenaire chinois pourra monter à 80 %. La date de cession des 20 % restant n'a pas encore été fixée"

Traduction: vous assistez au démantèlement de la compagnie par son PDG Alexandre de Juniac. Le fait que Servair soit une société stratégique pour Air France, euh, Airfrance, ne lui a pas échappé, et c'est la raison pour laquelle il la vend. D'ici 15 ans, en France, on n'aura plus une seule société nationale. Que des Chinois, Japonais, Américains, Anglais, Israéliens (toute la sécurité des aéroports est quasiment entre les mains de sociétés privées de Tel Aviv).

Sans parler des aéroports français eux-même vendus !!!

Vous voyez un tableau très précis se mettre en place... Et je vous le dis, la fusion d'Airfrance avec une compagnie américaine n'est plus trop éloignée. Ce sera alors trop tard. Lire ici le papier des Echos. Merci à Mr Dimino pour sa rapidité. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2016

 

14/09/2016

Israël

call to arms

quoi?

AsterixCorseSoeur2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pense malheureusement que les "français" sont majoritairement dévirilisés et n'arrivent pas à la cheville des corses.

Les Français sont vieux, et veulent juste pas de vague, le frigo plein, Hanouna, les vacances au ski et sont prêts à toutes les soumissions possibles et imaginables. Houellebecq en a parlé.

Nous sommes une minorité, ça n'est pas rien, ça a du sens, rien n'est perdu mais faut voir la masse de connards inertes qui portent 0 couilles et vont voter dans quelques mois par MILLIONS pour les responsables mêmes du chaos actuel, les juppe/fion/sarko/hollande, etc.

On peut écraser ou poignarder ou bolosser leurs gamins, égorger leurs prêtres, faire exploser leurs églises, flinguer des gamines dans des écoles, leur passer en boucle l'ordure Cukierman au repas du CRIF, les traiter de fascistes tous les matins et leur cracher à la gueule à longueur de journée, ben ils bougent pas.

Demain, y aura un Beslan français, ça fera les gros titres comme à Nice et puis on reverra la gueule d'hanouna ou de Denisot puis Juppé ou Sarko feront un discours martial d'une main en signant de l'autre les ouvertures de centres de clandos dans les campagnes et en validant le TAFTA en loucedé dés les élections passées ou la livraison d'armes à quelques égorgeurs modérés proche-orientaux.

On me dira que c'est pas le problème et que ce sont les minorités qui agissent et font bouger les lignes, pas les masses ou que le pouvoir ne tient que dans quelques réseaux bien connus et bien fragiles à certains égards, c'est probable mais y a des jours ou la passivité et la lâcheté ordinaire de mes contemporains est insupportable.

Un peu de courage collectif pourrait aider, quoi. Mais tout le monde ne peut pas être Corse. Faudra faire avec.

13/09/2016

Comment le gouvernement veut répartir les migrants de Calais en région

1609130312540100.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"INFO LE FIGARO - Avant fin 2016, les préfets devront avoir trouvé 12.000 places d'hébergement pour les personnes censées être évacuées.

Un plan pour sortir de l'épineux dossier des migrants de Calais? Le Figaro a eu connaissance des consignes envoyées aux préfets pour pourvoir à l'hébergement de ces milliers de déracinés qui s'entassent dans le camp de la «jungle». «Afin d'accueillir les migrants de Calais et de la plaque parisienne, le schéma de mobilisation de places d'hébergement sur l'ensemble du territoire a été validé», indique ce «relevé de conclusions» daté du 1er septembre. Il fixe donc des «orientations» qui «valent instructions».

C'est qu'avant de vider progressivement Calais, comme l'a promis le ministre de l'Intérieur, encore faut-il trouver des centres pour évaluer les situations individuelles et orienter les personnes. C'est, en tout cas, la stratégie adoptée par Bernard Cazeneuve. Objectif déclaré: avoir fait émerger «d'ici à la fin de l'année 2016» plus de 12.000 places dans des centres d'accueil et d'orientation (CAO) partout en France.

«Il a été décidé d'écarter dans la répartition les régions Île-de-France, particulièrement tendue sur la question de l'hébergement, et Corse», révèle toutefois le document.

Depuis novembre 2015, en tout cas, au moins 3000 places de CAO ont déjà été créées en France. Il en faudra d'urgence un millier de plus «d'ici à la fin du mois d'octobre» et, dans la foulée, tripler encore le total d'ici à la fin décembre! Créer «8200 nouvelles places», donc.

Comment ? La répartition dépend du «critère démographique pondéré par les efforts faits par chaque région»." Figaro

****************************************************************************

Quelle bande d'enfoirés.

11/09/2016

Quoi d'autre?

ob_be79cf_obama-arabie-saoudite.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Barack à frites dans le sable

Fin de mandat bien sombre pour l'occupant de la Maison Blanche... La Chambre des représentants vient de voter, dans un tonnerre d'applaudissements, une loi autorisant les citoyens américains à poursuivre en justice l'Arabie Saoudite pour les attaques du 11 septembre 2001. Le Sénat avait déjà approuvé à l'unanimité la dite loi en mai et celle-ci, ceinte du sceau du Congrès US dans son entier, se retrouve maintenant sur le bureau d'Obama.

Et là, Barack à frites se retrouve dans une véritable impasse. Guère étonnant qu'il ait tout fait pour que le vote n'ait pas lieu, car quoiqu'il fasse maintenant, il est perdant.

  • S'il met son veto, c'est sa propre descente aux enfers.

On imagine la fureur indignée des familles des victimes s'étendre comme une traînée de poudre à la population américaine toute entière. Obama restera dans l'histoire comme le président ayant protégé les responsables du 11 septembre, ayant choisi les terroristes au détriment de ses propres concitoyens. En un mot, un simple traître...

La camp démocrate serait également sens dessus dessous puisque tous ses députés et sénateurs ont voté en faveur de la loi. Et tout cela à deux mois de l'élection présidentielle où l'hilarante est en difficulté (sondages favorables à Trump, casseroles qui n'en finissent pas, prochaines révélations wikileaks...)

Le pire est que, malgré le veto présidentiel, la loi peut tout de même être approuvée si le Congrès la revote aux deux tiers, ce qui est une quasi certitude et constituerait une double humiliation pour Obama. Pour une sortie, c'est raté...

  • S'il n'oppose pas son veto, c'est une marche de plus dans le déclin américain.

Les Saoudiens sont absolument furieux, on l'imagine aisément. Or les grassouillets cheikhs détiennent des moyens de pression sur Washington. Nous en parlions en avril, avant le vote du Sénat US :

Riyad a menacé de liquider tous ses avoirs aux Etats-Unis, soit 750 milliards de dollars. Une menace qui résonne comme un aveu de culpabilité.

L'implication des Saoudiens, du moins de certains officiels haut placés, dans les attentats de 2001 est un secret de polichinelle, mais Bush puis Obama ont freiné des quatre fers la déclassification des documents secret défense afin d'empêcher leurs amis wahhabites d'être inquiétés. Gageons que les menaces de Riyad ne s'arrêtent pas aux simples bons du trésor US mais touchent à quelque chose de bien plus fondamental : le pétrodollar, assise de l'hégémonie américaine durant des décennies.

Ce fameux pétrodollar, clé de voûte de la politique étrangère états-unienne depuis des décennies...

Le système financier issu de la Seconde guerre mondiale - notamment les prêts en dollars du FMI ou de la Banque mondiale - assurait l'hégémonie de la monnaie américaine, permettant aux Etats-Unis de vivre au-dessus de leurs moyens en faisant financer leur dette par des pays étrangers tenus d’accumuler des réserves de titres libellés en dollars pour commercer. Ce "privilège exorbitant" (dixit Giscard) fut encore renforcé en 1973 lorsque Nixon se mit d'accord avec les Saoudiens pour que ceux-ci vendent leur pétrole uniquement en billets verts, créant de facto le pétrodollar. L'OPEP suivra deux ans après. Pour les Etats-Unis, des décennies d'argent facile et de guerres financées par des pays tiers...

La maison des Seoud est elle-même en bien fâcheuse posture, embourbée au Yémen, baffée en Syrie et dans une situation financière difficile après son gambit pétrolier perdu - des milliers de projets sont revus et des coupes drastiques de plus de 20 milliards sont prévues. Pas sûr dans ces conditions que le pleutre Seoud risque la rupture avec les Etats-Unis si Obama n'oppose pas son veto. A moins que, poussé dans ses derniers retranchements, il ne double la mise et ose l'inimaginable. Nous envisagions la chose l'année dernière :

Une info extrêmement importante, donc passée inaperçue dans la presse française, est sortie il y a quelques jours. La Russie et l'Angola ont dépassé l'Arabie saoudite comme premiers fournisseurs de pétrole à la Chine. Chose intéressante d'après les observateurs, c'est le fait que la Russie (encore ce diable de Poutine !) accepte désormais les paiements en yuans chinois qui a motivé ce changement tectonique. D'après un analyste, si l'Arabie veut reprendre sa part de marché, il faudrait qu'elle commence à songer sérieusement à accepter des paiements en yuans... c'est-à-dire mettre fin au pétrodollar.

Et là, cela risque de poser un sérieux dilemme aux Saoudiens : faire une croix sur leur prééminence pétrolière mondiale ou faire une croix sur le pétrodollar au risque de voir les Américains le prendre très mal et éventuellement fomenter un changement de régime.

En cas de non-veto obamesque, la réaction saoudienne - fierté ravalée ou fuite en avant - sera à suivre attentivement car pourront en découler beaucoup d'éléments importants. Une chose est sûre : cette affaire tombe bien mal pour l'empire et risque de pourrir un peu plus l'alliance déjà plombée entre l'aigle et le chameau.

Cerise sur le gâteau pour compliquer encore la situation : les Saoudiens ont financé la candidate Clinton à hauteur de plusieurs dizaines de millions (ce qu'évite évidemment de rapporter la MSN qui préfère gloser sur les relations platoniques entre Trump et Poutine). Comment les banquiers de l'hilarante prétendante démocrate prendront-ils la "trahison" de son mentor et allié ? Et comment elle-même se dépatouillera-t-elle de ce nœud gordien ?"

chroniquesdugrandjeu (excellent site de réinfo géostratégique++)

07/09/2016

bivouac

IMG_0307.JPG

IMG_0297 (1).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0310.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bivouac dans les gorges de la Carança, Pyrénées catalanes, prés de la frontière espagnole. Rando dure et eau bien glacée mais trop beau. En passant. (my pics)
podcast

04/09/2016

idiot-utile-sans-frontières.org

4-daech_refugees_welcome-99307.jpg

Toi aussi tu peux devenir un idiot utile et te faire égorger comme une brebis. Welcome!

Rejoins maintenant Idiots Utiles Sans Frontières (IUSF) avec Emmanuelle Cosse!



 

diversity is strength!

une Europe sociale?


"Apple devra rembourser à l'Irlande plus de 13 milliards d'euros.

La Commission Européenne a jugé illicites les avantages fiscaux accordé par l'Irlande à Appel. Car le gouvernement irlandais a, tout l'indique, octroyé à Appel un impôt de 2%, au lieu de 12,50% qui est l'impôt sur les sociétés dans ce pays. La Commission Européenne n'a pas signalé que l'Irlande pratique une concurrence déloyale, par rapport à ses partenaires. Rappelons qu'en France cet impôt est de 33%. Actuellement les autres pays de la zone euro tendent a réduire cet impôt, pour être plus concurrentiels. Donc, dans ce domaine, la politique irlandaise s’impose."

Norman Palma

 

02/09/2016

rebellion?

(...) Après l’effondrement, lorsque l’application du droit dans de nombreux endroits sera en panne et que les ressources ne pourront plus être transférées en toute sécurité d’une région à l’autre, le fond du jeu sera le contrôle des nécessités et des producteurs de ces nécessités. C’est également utilisé par les totalitarismes lorsque le danger de troubles est présent. Un excellent exemple de cette méthode en action a été la consolidation stalinienne de l’Union soviétique.

Le fait est que les rébellions réussies dans les pays occupés ont tendance à se développer dans un environnement rural. Les villes sont des bastions souvent totalitaires, car elles offrent plus de moyens de surveillance, une population plus passive et, une fois prises en charge, elles sont plus faciles à sécuriser et à défendre. Je l’appelle la « doctrine de la zone verte » ; l’utilisation des villes verrouillées comme points de pivot pour lancer des attaques sur les populations rurales.

Staline a utilisé exactement ce modèle, l’envoi de troupes des villes contrôlées pour aller piller les ressources des communautés agricoles périphériques. Il a ensuite stocké ces fournitures pour les « redistribuer » ; les personnes jugées les plus utiles au régime ont été nourries, les personnes jugées non utiles ou menaces potentielles n’ont pas été nourries. En fin de compte, Staline a tué de nombreux rebelles potentiels tout simplement en les privant de la production alimentaire ou de l’accès aux aliments.

Les élites n’ont pas besoin de posséder chaque pouce de terrain en vue de lancer une campagne efficace de loi martiale. Tout ce qu’elles doivent faire, c’est de tenir les villes clés grâce à la technologie de surveillance et à la présence de troupes, puis d’utiliser ces villes comme lieu de stockage pour confisquer les ressources des zones aux alentours où se trouvent des personnes qu’elles n’aiment pas. Si vous pensez que le gouvernement ne poursuivrait pas ce genre de tactique aux États-Unis, je vous suggère fortement de regarder dans l’Executive Order 13603, signé par Barack Obama en 2012. Cette directive donne l’autorité au président, lors d’une urgence nationale, de prendre toute propriété privée ou ressource si elle est jugée « nécessaire à la défense nationale ».

Il convient de noter que la famine a été une arme extrêmement utile pour les élites dans le passé. (...) B Smith 2016

30/08/2016

5%

album_large_6839220.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

« Peyrefitte, je vous supplie de ne pas traiter les journalistes avec trop de considération. Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l’étranger, contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les porte-parole. Impossible d’imaginer une pareille bassesse – et en même temps une pareille inconscience de la bassesse.

Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d’avoir perdu tout sentiment de fierté nationale. Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n’importe quel abaissement de la nation. Déjà en 40, elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national. Quel émerveillement ! Pétain était un grand homme. Pas besoin d’austérité ni d’effort ! Pétain avait trouvé l’arrangement. Tout allait se combiner à merveille avec les Allemands. Les bonnes affaires allaient reprendre.

Bien sûr, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui, jusqu’à moi, ont dominé. La Révolution française n’a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu’est la bourgeoisie. Cette classe qui s’est de plus en plus abâtardie, jusqu’à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l’intérêt du pays. Il ne s’y trompe pas souvent. En réalité, il y a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d’argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s’entendent pour se partager le pouvoir. Cela m’est complètement égal que vos journalistes soient contre moi. Cela m’ennuierait même qu’ils ne le soient pas. J’en serais navré, vous m’entendez ! Le jour où Le Figaro et l’Immonde me soutiendraient, je considérerais que c’est une catastrophe nationale ! » Extrait de C’était De Gaulle, par Alain Peyrefitte

Oui, autant les remplacer par des bombasses, au moins c'est sympa à regarder. mmm c'est moche..

29/08/2016

euh

album_large_4986436.jpg